Marion Vernoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marion Vernoux
Description de cette image, également commentée ci-après

Marion Vernoux au Festival du film de Cabourg en .

Naissance (50 ans)
Montreuil-sous-bois
Nationalité française
Profession réalisatrice et scénariste
Films notables Personne ne m'aime
À boire
Les Beaux Jours

Marion Vernoux est une réalisatrice et scénariste française, née le à Montreuil-sous-bois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marion Vernoux est la fille unique d’une directrice de casting et d’un décorateur.

Elle se trouve immergée dans le monde du cinéma dès l'enfance, que ce soit dans les studios de Boulogne à Boulogne-Billancourt ou au contact d'acteurs et réalisateurs, comme Bernard Blier, Henri Verneuil, Roman Polanski ou encore Patrice Chéreau[1].

Après avoir obtenu son baccalauréat, elle devient assistante de production et scénariste pour Pacific Palisades de Bernard Schmitt avec notamment Sophie Marceau, un film inspiré d'une période de serveuse aux États-Unis. Elle est également co-auteur, avec Florent Pagny, de la chanson N'importe quoi que ce dernier interprète[1].

En 1991, elle signe sa première réalisation, Pierre qui roule, un téléfilm pour la chaine de télévision Arte. Puis trois ans plus tard, son premier long-métrage, Personne ne m'aime, avec notamment Bernadette Lafont, Bulle Ogier et Jean-Pierre Léaud[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été l'épouse du réalisateur Jacques Audiard, rencontré en 1988, avec lequel elle a eu trois enfants[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Marion Vernoux sur le tournage du film Les Beaux Jours en 2013.
Marion Vernoux sur le tournage du film Et ta sœur en .

Réalisatrice et scénariste[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Scénariste uniquement[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sabrina Champenois, « Marion Vernoux : tendre est l'envie », sur next.liberation.fr, (consulté le 8 mai 2016).
  2. Nathalie Simon, « Marion Vernoux, le bon air du XIXe », sur lefigaro.fr, (consulté le 8 mai 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]