Stéphane De Groodt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stéphane De Groodt
Description de cette image, également commentée ci-après

Stéphane De Groodt en 2012 lors du 52e Festival de télévision de Monte-Carlo.

Naissance (49 ans)
Bruxelles (Belgique)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Profession Acteur
Humoriste

Stéphane De Groodt, né le à Bruxelles, est un comédien, réalisateur, humoriste et ancien pilote de course professionnel belge.

Parcours[modifier | modifier le code]

Sport automobile[modifier | modifier le code]

Stéphane De Groodt est pilote de course professionnel pendant une quinzaine d'années[Quand ?] avant d'entamer sa carrière de comédien. Il se fait remarquer notamment en Formule Renault, F3000, Porsche Supercup, aux 24 h de Spa, ou encore en championnat BMW M1 Procar où il décroche le titre de Champion de Belgique en BMW Compact Cup.

Carrière artistique et télévisuelle[modifier | modifier le code]

Stéphane De Groodt est le créateur de la série File dans ta chambre, diffusée[Quand ?] sur France 2, RTBF et Canal+ Belgique, dont les textes sont coécrits par sa femme Odile d'Oultremont. Il est aussi une des voix des personnages animés de la série Une minute avant, retraçant des événements historiques une minute avant qu'ils se produisent. Ce programme est diffusé sur Canal+ depuis août 2010. Il est aussi la voix des publicités Carrefour diffusées sur toutes les chaînes de télévision, ainsi que le père Dumas dans la saga Bbox de Bouygues Telecom.

À la rentrée 2012, il est présent tous les dimanches dans l'émission de Canal+ Le Supplément avec Maïtena Biraben, dans laquelle il anime une chronique de quelques minutes intitulée Retour vers le futur. Cette chronique fonctionne sur le même principe que celle qu'il présentait jusqu'en 2012 dans l'émission La Matinale sur Canal+, toujours avec Maïtena Biraben, où il racontait sa rencontre avec des personnages célèbres sur un ton humoristique mêlant jeux de mots et calembours. Il y présentait également un courrier des téléspectateurs imaginaire et loufoque. Il reprend cette chronique hebdomadairement sur RTL aux côtés de Stéphane Bern dans À la bonne heure où il commente un faux courrier d'auditeurs improbables[1].

À la rentrée 2013, après avoir quitté RTL, il est sur France Inter dans l'émission Comme on nous parle de Pascale Clark, tous les jeudis ; il y présente une chronique de quelques minutes intitulée Mes mails, dans laquelle il commente une série de faux mails d'auditeurs adressés à France Inter et Pascale Clark.

Style[modifier | modifier le code]

Son humour absurde et très littéraire ainsi que le rythme effréné de ses jeux de mots rapprochent Stéphane De Groodt des humoristes comme Raymond Devos ou Pierre Desproges. Toutefois, Stéphane De Groodt se considère plus influencé par des artistes comme Pierre Repp[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le 31 mai 2014, la ministre de la culture française Aurélie Filippetti, lui remet le prix Raymond-Devos[réf. souhaitée].

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Palais de justesse, court-métrage

Émissions de télévision[modifier | modifier le code]

Émissions de radio[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Le portrait (chronique)
  • 2013 : Mes mails (chronique)

Publicité[modifier | modifier le code]

En 2013, il écrit et interprète des sketchs pour la campagne publicitaire de la banque Crédit industriel et commercial (CIC).

Théâtre[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Voyage en absurdie. Chroniques, Plon, novembre 2013 - prix Raymond Devos 2014
  • Retour en absurdie, Plon, octobre 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Stéphane De Groodt, le Belge à malice des matins RTL », sur Télérama.fr,‎ (consulté le 2 janvier 2014)
  2. « Stéphane De Groodt, l'autodidacte », sur canalplus.fr,‎ (consulté le 2 janvier 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :