Gare de La Verrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Verrière
Image illustrative de l’article Gare de La Verrière
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune La Verrière
Quartier La Gare
Adresse Boulevard Guy-Schuller
78320 La Verrière
Coordonnées géographiques 48° 45′ 20″ nord, 1° 56′ 37″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TransilienLigne N du TransilienLigne U du Transilien
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Montparnasse à Brest
Voies 4 + voies de service[1]
Quais 2
Transit annuel 5 761 800 voyageurs (2015)
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Altitude 170 m
Correspondances
Transdev Rambouillet (BUS) Transdev Rambouillet 12
SAVAC (BUS) SAVAC 39.17
Transdev Houdan (BUS) Transdev Houdan 61
Sqybus (BUS) Sqybus 402 415 417 420

422 423 424 448 459

Noctilien (N) N145

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Verrière

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
La Verrière

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

(Voir situation sur carte : Yvelines)
La Verrière

La gare de La Verrière est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, située sur le territoire de la commune de La Verrière, dans le département des Yvelines, en région Île-de-France.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains de la ligne N du Transilien (réseau Paris-Montparnasse) et par les trains de la ligne U du Transilien (ligne La Défense - La Verrière).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Vue des quais de la gare, avec un train Transilien à quai.
Une Z 8800 à quai, assurant la mission DEFI.
Panneau indiquant le nom de la gare.
Panneau indiquant le nom de la gare.

Établie à 170 m d'altitude, la gare de La Verrière est située au point kilométrique (PK) 32,209 de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, entre les gares de Trappes et de Coignières.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le tronçon entre la gare de Versailles-Chantiers et la gare de Chartres est mis en service le 12 juillet 1849. En 1977, une nouvelle gare a été construite à 76 m en amont de l'ancienne gare[réf. nécessaire].

En décembre 2013, la SNCF comptabilisait un peu plus de 4 700 voyageurs qui montaient chaque jour ouvrable de base depuis cette gare dans les rames des Transilien N et U[2].

La gare a bénéficié d'une rénovation entre 2013 et 2014 ; des modifications devraient suivre en 2016[3].

En 2015, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 5 761 800 voyageurs[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[5] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichets, d'automates Transilien, d'automates grandes lignes, du système d'information sur les circulations des trains en temps réel, du dispositif de contrôle des billets élargi et de boucles magnétiques pour personnes malentendantes.

Elle est équipée de deux quais centraux encadrant quatre voies. Le changement de quai se fait par un passage souterrain.

Desserte[modifier | modifier le code]

En 2017, la gare est desservie par des trains de la ligne N du Transilien (branche Paris - Rambouillet), à raison[6] d'un train toutes les 30 minutes, sauf aux heures de pointe où la fréquence est d'un train toutes les 15 minutes. Le temps de trajet est d'environ 20 minutes depuis Rambouillet et de 40 minutes à 55 minutes depuis Paris-Montparnasse (semi-direct ou omnibus).

Elle est le terminus des trains de la ligne U du Transilien, à raison[7] d'un train toutes les 30 minutes, sauf aux heures de pointe où la fréquence est d'un train toutes les 15 minutes. Le temps de trajet est d'environ 50 minutes depuis La Défense.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Autobus / Autocars[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par la ligne Express 12 de l'établissement Transdev de Rambouillet, par la ligne 39.17 de la société de transport SAVAC, par la ligne 61 de l'établissement Transdev de Houdan, par les lignes 402, 415, 416, 417, 420, 422, 423, 424, 448 et 459 du réseau de bus Sqybus et, la nuit, par la ligne N145 du réseau Noctilien.

Stationnement[modifier | modifier le code]

Deux parcs de stationnement gratuits pour les véhicules et deux rateliers à vélos y sont aménagés[5].

Projets[modifier | modifier le code]

La desserte de cette gare devait être améliorée puisqu'il était prévu de prolonger le RER C (branche C7) jusqu'à la gare de Coignières (le RER C est actuellement limité en gare de Saint-Quentin-en-Yvelines). Ce prolongement poursuivait deux objectifs : accompagner le fort développement de la zone desservie (une partie de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines : La Verrière, Élancourt, Trappes et de Maurepas), et maîtriser la fréquentation (importante) de la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines - Montigny-le-Bretonneux. Le projet supposait que des travaux soient réalisés sur la ligne, notamment pour sécuriser la traversée de Trappes. Le SDRIF arrêté en septembre 2008 situait le projet en phase 1 soit en principe au plus tard en 2013. Mais cette date fut finalement contraire à la présentation du STIF au comité de ligne du RER C le 16 décembre 2009 qui a situé ce projet dans les projets « à long terme » soit peut-être après 2017[8]. Comme on peut le lire sur le site de l'institution, le projet n'est plus d'actualité.

À terme, la gare devait être également reliée à Rambouillet avec une meilleure fréquence avec le prolongement de la ligne La Défense - La Verrière jusqu'à la gare de Rambouillet[9].

Enfin, dans le cadre de l'opération d'intérêt national (OIN) Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, il a été envisagé de créer un transport en commun en site propre pour connecter la gare de La Verrière à celle de Trappes, en passant par Maurepas et Élancourt[10]. Ce projet, commencé en février 2017 devrait se terminer fin 2018[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexe 4.6 - localisation des voies de service, 2012 p. 9/17 lire (consulté le 22 mai 2012).
  2. « SNCF Open Data », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 17 juin 2017).
  3. « Pas question de rupture », sur leparisien.fr, article du 30 avril 2014 (consulté le 23 mars 2015) : « Oui. Il me semble normal de continuer sur [...], la rénovation de la gare de La Verrière, ... ».
  4. « Fréquentation en gares – La Verrière », sur SNCF Open Data, traitement du (onglet informations) (consulté le 18 juin 2017).
  5. a et b Fiche de la gare de La Verrière, sur transilien.com. Consulté le 3 décembre 2012.
  6. Site SNCF Transilien, Fiches horaires, Réseau Paris Montparnasse lire (consulté le 29 mai 2012).
  7. Site SNCF Transilien, Fiches horaires, Ligne La Verrière lire (consulté le 29 mai 2012).
  8. Site du Stif, Réunion du comité de ligne du RER C du 16/12/2009 lire (consulté le 29 mai 2012).
  9. Site du conseil général des Yvelines, Schéma des déplacements des Yvelines, Infrastructures ferroviaires lire (consulté le 29 mai 2012)
  10. Site de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines, Le petit Quentin n°232 (juin 2008), p. 30 lire (consulté le 15 juillet 2009).
  11. Saint-Quentin-en-Yvelines, « Réaménagement du pôle gare de La Verrière », sur saint-quentin-en-yvelines.fr (consulté le 30 mars 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Revue : La Vie du Rail, no 1575.


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Rambouillet Coignières Transilien Ligne N du Transilien Trappes Paris-Montparnasse
Terminus Terminus Transilien Ligne U du Transilien Trappes La Défense