Premier ministre du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Premier ministre du Québec
Image illustrative de l’article Premier ministre du Québec
Ministère du Conseil exécutif du Québec, ou « ministère du Premier ministre »[1]

Image illustrative de l’article Premier ministre du Québec
Titulaire actuel
François Legault
depuis le

Création
Mandant Lieutenant-gouverneur du Québec[2]
Premier titulaire Pierre-Joseph-Olivier Chauveau
Résidence officielle Édifice Price
16e et 17e étages
65, rue Sainte-Anne
Québec

Bureau officiel :
Édifice Honoré-Mercier
835, boul. René-Lévesque Est
Québec, G1A 1B4

Rémunération 186 243 dollars canadiens annuels[3],[4],[5],[6]
Site internet https://www.quebec.ca/premier-ministre/

Le premier ministre du Québec est le chef du gouvernement au Québec et président du Conseil des ministres. Formellement, le premier ministre conseille le lieutenant-gouverneur, représentant du chef d'État dans la province de Québec. Dans la pratique, le premier ministre est le détenteur du pouvoir exécutif et représente le gouvernement à l'Assemblée nationale.

Le premier ministre du Québec est choisi comme président du Conseil exécutif du Québec par le lieutenant-gouverneur, le représentant du monarque au Québec. De coutume, c'est le chef du parti politique détenant le plus de sièges dans l'Assemblée nationale où il est lui-même député. Si le chef a perdu dans la circonscription électorale où il était candidat lors de l'élection générale, il peut se porter candidat lors d'une élection partielle, après que l'un des députés nouvellement élus de son parti accepte de démissionner pour lui céder sa place ; tel fut le cas de Robert Bourassa en 1985.

Le premier ministre nommé par le lieutenant-gouverneur prête les serments de discrétion et d'office. En tant que député, il est au préalable assermenté comme membre de l'Assemblée nationale : comme il en est la tradition, il prête alors, main sur la Bible, les serments de fidélité et de vraie allégeance à la reine du Canada ainsi que de loyauté envers le peuple du Québec[7].

Depuis 2013, le mandat du premier ministre a une durée généralement déterminée par les élections à date fixe (4 ans)[8], mais le lieutenant-gouverneur peut y mettre fin, particulièrement s'il n'a plus la confiance de l'Assemblée nationale.

Historique[modifier | modifier le code]

La fonction de premier ministre du Québec est instituée le lors de la création de la Confédération canadienne. Son premier titulaire est Pierre-Joseph-Olivier Chauveau.

Le poste de premier ministre du Québec fait suite au poste de premier ministre du Canada-Est qui existait sous la période de colonie britannique.

Au cours du temps, le poste de premier ministre du Québec prend de l'importance au sein du gouvernement provincial. En effet, au début de la Confédération, les pouvoirs attribués au lieutenant-gouverneur étaient appliqués. Ce dernier pouvait révoquer les pouvoirs du premier ministre. De nos jours, même si les pouvoirs du lieutenant-gouverneur sont toujours les mêmes depuis 1867, le titulaire de ce poste se garde de pleinement les exercer puisqu'il n'est pas élu.

Trente-et-un premiers ministres sont entrés en fonction durant quarante-et-une législatures différentes, sur une période approximative de 145 ans.

En 2012, Pauline Marois est la première femme à avoir occupé ce poste.

Traitement et résidence[modifier | modifier le code]

Édifice style art déco en contre-plongée
L'édifice Price où se trouve la résidence officielle, aux deux derniers étages.

La rémunération du premier ministre du Québec se compose de deux parties : la première est une indemnité commune à tous les députés de l'Assemblée nationale. En vertu de l'article 1 de la Loi sur les conditions de travail et le régime de retraite des membres de l'Assemblée nationale, l'indemnité annuelle de base est fixée à 90 850 $ (au 31 mars 2015). De plus, tout député exerçant une fonction supplémentaire perçoit une indemnité supplémentaire. Dans le cas du premier ministre, celle-ci correspond à 105 % de son indemnité de base, ce qui totalise 186 243 $ (au 31 mars 2015).

En plus de sa rémunération, le premier ministre, comme les autres députés, a aussi droit à diverses allocations, telles les allocations déplacement (variable selon la circonscription), de gestion de bureau de circonscription, ou de transition, etc[9]. Quant à la résidence officielle à Québec, elle est située dans l'édifice Price depuis 2001. De 1996 à 2001 elle était dans l'édifice H , ou bunker, sur la Grande Allée, et de 1994 à 1996 dans l'Élysette de la rue des Braves (quartier Montcalm)[10].

Liste des premiers ministres du Québec[modifier | modifier le code]

Précédé par : Liste des premiers ministres du Canada-Uni (1841-1867)
Liste des premiers ministres québécois
Rang Image Nom Législature(s)

et mandat(s)

Événements Circonscription
1er
Photo du 1er premier ministre du Québec, Pierre-Joseph-Olivier Chauveau
Pierre-Joseph-Olivier Chauveau
(30 mai 1820 - 4 avril 1890)
(Conservateur)
1re 1867-1873
(5 ans, 7 mois et 12 jours)
Les conservateurs sont élus au gouvernement lors de l'élection de 1867 et seront réélus à l'élection de 1871. Chauveau démissionne le en raison de sa nomination comme président du Sénat du Canada. Québec, Capitale-Nationale
2e
2e
Photo du 2e premier ministre du Québec, Gédéon Ouimet
Gédéon Ouimet
(2 juin 1823 - 23 avril 1905)
(Conservateur)
1873-1874
(1 an, 6 mois et 26 jours)
Est élu chef du parti, mais démissionne le . Deux-Montagnes, Laurentides
3e
Photo du 3e premier ministre du Québec, Charles-Eugène Boucher de Boucherville
Charles-Eugène Boucher de Boucherville
(4 mai 1822 - 10 septembre 1915)
(Conservateur)
(1er mandat)
1874-1878
3 ans, 5 mois et 14 jours
Devient chef du Parti conservateur et le parti est reconduit au gouvernement après l'élection de 1875. Démis de ses fonctions en 1878 à la suite d'un conflit avec le lieutenant-gouverneur. Montarville, Montérégie
3e
4e
Photo du 4e premier ministre du Québec, Henri-Gustave Joly de Lotbinière
Henri-Gustave Joly de Lotbinière
(5 décembre 1829 - 16 novembre 1908)
(Libéral)
1878-1879
1 an, 7 mois et 23 jours
Désigné par le lieutenant-gouverneur le . Déjà minoritaire, son parti arrive en 2e place à l'élection 1878 mais accède au gouvernement par un appui des indépendants conservateurs. Son gouvernement est toutefois renversé par le Conseil législatif le . Lotbinière, Chaudière-Appalaches
4e
5e
Photo du 5e premier ministre du Québec, Joseph-Adolphe Chapleau
Joseph-Adolphe Chapleau
(9 novembre 1840 - 13 juin 1898)
(Conservateur)
1879-1882
2 ans, 8 mois et 28 jours
Désigné à la suite de son élection lors de l'élection partielle du . Son parti est d'abord minoritaire (32/65), puis devient légèrement majoritaire (33, 34) puis obtient ensuite une large majorité gouvernement lors de l'Élection générale québécoise de 1881. Il démissionne le pour être nommé au cabinet fédéral. Terrebonne, Lanaudière
5e
6e
Photo du 6e premier ministre du Québec, Joseph-Alfred Mousseau
Joseph-Alfred Mousseau
(17 juillet 1837 - 30 mars 1886)
(Conservateur)
1882-1884
1 an, 5 mois et 23 jours
Nouveau chef du Parti conservateur. Élu à l'élection partielle du . Annulation de cette élection le . Nouvelle élection partielle le . Démissionne à la suite de sa nomination comme juge à la Cour supérieure du Québec le . Jacques-Cartier, Montréal
7e
Photo du 7e premier ministre du Québec, John Jones Ross
John Jones Ross
(16 août 1831 - 4 mai 1901)
(Conservateur)
1884-1887
3 ans et 2 jours
Devient chef des Conservateurs en 1884. Malgré sa défaite à l'élection de 1886, il ne démissionne que le . Shawinigan, Mauricie
6e
8e
Photo du 8e premier ministre du Québec, Louis-Olivier Taillon
Louis-Olivier Taillon
(26 septembre 1840 - 25 avril 1923)
(Conservateur)
(1er mandat)
1887 (25-29 janvier)
4 jours
Élu chef des Conservateurs. Son gouvernement est renversé le . Montcalm, Lanaudière
9e
Photo du 9e premier ministre du Québec, Honoré Mercier
Honoré Mercier
(15 octobre 1840 - 30 octobre 1894)
(Parti national)
1887-1891 Désigné plusieurs mois après que son parti eut obtenu la majorité la plus précaire (33/65) à la générale de 1886. Élection partielle le 12-02-1887. Le Parti libéral est réélu à l'élection de 1890. Écarté par le Lieutenant-gouverneur le sous prétexte de soupçons de corruption suite à une enquête non-concluante.
4 ans, 10 mois et 24 jours
Saint-Hyacinthe, Montérégie (avant 1890)
Bonaventure, Gaspésie (après 1890)
7e
3e
Photo du 3e premier ministre du Québec, Charles-Eugène Boucher de Boucherville
Charles-Eugène Boucher de Boucherville
(4 mai 1822 - 10 septembre 1915)
(Conservateur)
(2e mandat)
8e 1891-1892
11 mois et 25 jours
Désigné. Les Conservateurs remportent l'élection de 1892. Il démissionne le . Montarville, Montérégie
8e
Photo du 8e premier ministre du Québec, Louis-Olivier Taillon
Louis-Olivier Taillon
(26 septembre 1840 - 25 avril 1923)
(Conservateur)
(2e mandat)
1892-1896
3 ans, 4 mois et 25 jours
Nouveau chef des conservateurs. Démissionne le pour se présenter au cabinet fédéral. Chambly, Montérégie
10e
Photo du 10e premier ministre du Québec, Edmund James Flynn
Edmund James Flynn
(16 novembre 1847 - 7 juin 1927)
(Conservateur)
1896-1897
1 an et 13 jours
Nouveau chef des conservateurs. Son parti est défait à l'élection de 1897. Gaspé, Gaspésie
11e
Photo du 11e premier ministre du Québec, Félix-Gabriel Marchand
Félix-Gabriel Marchand
(9 janvier 1832 - 25 septembre 1900)
(Libéral)
9e 1897-1900
3 ans, 4 mois et 1 jour
Son parti est élu à l'élection de 1897. Meurt en fonction le . Saint-Jean, Montérégie
12e
Photo du 12e premier ministre du Québec, Simon-Napoléon Parent
Simon-Napoléon Parent
(12 septembre 1855 - 7 septembre 1920)
(Libéral)
1900-1905
4 ans, 5 mois et 20 jours
Nouveau chef des Libéraux. Réélu aux élections de 1900 et 1904. Démissionne le . Saint-Sauveur, Capitale-Nationale
10e
11e
13e
Photo du 13e premier ministre du Québec, Lomer Gouin
Lomer Gouin
(19 mars 1861 - 28 mars 1929)
(Libéral)
1905-1920
15 ans, 3 mois et 16 jours
Nouveau chef des Libéraux. Réélu aux élections de 1908, 1912, 1916 et 1919. Démissionne le . Montréal no 2, Montréal (avant 1908)
Portneuf, Capitale-Nationale (après 1908)
12e
13e
14e
15e
14e
Photo du 14e premier ministre du Québec, Louis-Alexandre Taschereau
Louis-Alexandre Taschereau
(5 mars 1867 - 6 juillet 1952)
(Libéral)
1920-1936
15 ans, 10 mois et 23 jours
Nouveau chef des Libéraux. Réélu aux élections de 1923, 1927, 1931 et 1935. Démissionne le . Montmorency, Capitale-Nationale
16e
17e
18e
19e
15e
Photo du 15e premier ministre du Québec, Adélard Godbout
Adélard Godbout
(24 septembre 1892 - 18 septembre 1956)
(Libéral)
(1er mandat)
1936 (11 juin - 26 août)
2 mois et 15 jours
Nouveau chef des libéraux. Son parti est défait à l'élection de 1936. L'Islet, Bas-Saint-Laurent
16e
Photo du 16e premier ministre du Québec, Maurice Duplessis
Maurice Duplessis
(20 avril 1890 - 7 septembre 1959)
(Union nationale)
(1er mandat)
20e 1936-1939
3 ans, 2 mois et 13 jours
Remporte l'élection de 1936, mais retourne dans l'opposition à la suivante. Trois-Rivières, Mauricie
15e
Photo du 15e premier ministre du Québec, Adélard Godbout
Adélard Godbout
(24 septembre 1892 - 18 septembre 1956)
(Libéral)
(2e mandat)
21e 1939-1944
4 ans, 9 mois et 22 jours
Remporte l'élection de 1939, mais est défait à celle de 1944. L'Islet, Bas-Saint-Laurent
16e
Photo du 16e premier ministre du Québec, Maurice Duplessis
Maurice Duplessis
(20 avril 1890 - 7 septembre 1959)
(Union nationale)
(2e mandat)
22e 1944-1959
15 ans et 8 jours
Élu au gouvernement à l'élection de 1944. Réélu aux élections de 1948, 1952 et de 1956. Meurt en fonction le . Trois-Rivières, Mauricie
23e
24e
25e
17e Paul Sauvé.png Paul Sauvé
(24 mars 1907 - 2 janvier 1960)
(Union nationale)
1959-1960
3 mois et 23 jours
Nouveau chef de l'Union nationale. Meurt en fonction le . Deux-Montagnes, Laurentides
18e Antonio Barrette.png Antonio Barrette
(26 mai 1899 - 15 décembre 1968)
(Union nationale)
1960
5 mois et 27 jours
Nouveau chef de l'Union nationale. Son parti est défait à l'élection de 1960. Joliette, Lanaudière
19e Jean Lesage avocat.jpg Jean Lesage
(10 juin 1912 - 12 décembre 1980)
(Libéral)
26e 1960-1966
5 ans, 11 mois et 11 jours
Remporte l'élection de 1960. Réélu à l'élection de 1962. Son parti est défait à celle de 1966. Québec-Ouest, Capitale-Nationale
27e
20e
Photo du 20e premier ministre du Québec, Daniel Johnson
Daniel Johnson (père)
(9 avril 1915 - 26 septembre 1968)
(Union nationale)
28e 1966-1968
2 ans, 3 mois et 10 jours
Remporte l'élection de 1966. Meurt en fonction le . Bagot, Montérégie
21e Image manquante.jpg Jean-Jacques Bertrand
(20 juin 1916 - 22 février 1973)
(Union nationale)
1968-1970
1 an, 7 mois et 10 jours
Nouveau chef de l'Union nationale. Son parti est défait à l'élection de 1970. Missisquoi, Montérégie
22e
Photo du 22e premier ministre du Québec, Robert Bourassa
Robert Bourassa
(14 juillet 1933 - 2 octobre 1996)
(Libéral)
(1er mandat)
29e 1970-1976
6 ans, 6 mois et 13 jours
Remporte l'élection de 1970. Est réélu à l'élection 1973. Les libéraux sont défaits à l'élection de 1976. Mercier, Montréal
30e
23e
Photo du 23e premier ministre du Québec, René Lévesque
René Lévesque
(24 août 1922 - 1er novembre 1987)
(Parti québécois)
31e 1976-1985
8 ans, 10 mois et 8 jours
Son parti est élu à l'élection de 1976 puis réélu à l'élection de 1981. Démissionne le . Taillon, Montérégie
32e
24e Pierre Marc Johnson.jpg Pierre Marc Johnson
(5 juillet 1946 - )
(Parti québécois)
1985 (3 octobre - 12 décembre)
2 mois et 9 jours
Nouveau chef du Parti québécois. Son parti est défait à l'élection de 1985. Anjou, Montréal
22e
Photo du 22e premier ministre du Québec, Robert Bourassa
Robert Bourassa
(14 juillet 1933 - 2 octobre 1996)
(Libéral)
(2e mandat)
33e 1985-1994
8 ans et 30 jours
Son parti remporte l'élection 1985. Il est élu à l'élection partielle du . Les libéraux sont réélus à l'élection de 1989. Démissionne le . Saint-Laurent, Montréal
34e
25e
Daniel Johnson, Jr. at the PLQ Leadership Convention, March 16, 2013 CROPPED.jpg
Daniel Johnson (fils)
(24 décembre 1944 - )
(Libéral)
1994 (11 janvier - 26 septembre)
8 mois et 15 jours
Nouveau chef du Parti libéral du Québec après la démission de Bourassa. Son parti est défait à l'élection de 1994. Vaudreuil, Montérégie
26e
Photo du 26e premier ministre du Québec, Jacques Parizeau
Jacques Parizeau
(9 août 1930 - 1er juin 2015 )
(Parti québécois)
35e 1994-1996
1 an, 4 mois et 2 jours
Ministre des Finances dans le gouvernement Lévesque, il est élu chef du Parti québécois en mars 1988. Son parti est élu à l'élection de 1994. Il est le second premier ministre à déclencher une campagne référendaire sur l'indépendance du Québec. Il démissionne le . L'Assomption, Lanaudière
27e
Lucien Bouchard2.jpg
Lucien Bouchard
(22 décembre 1938 - )
(Parti québécois)
1996-2001
5 ans, 1 mois et 7 jours
Ancien ministre conservateur du gouvernement Mulroney, ancien chef de l'opposition officielle du Canada, en tant que chef du Bloc Québécois, il devient le nouveau chef du Parti québécois après la démission de Jacques Parizeau. Élu lors de l'élection partielle du . Son parti est réélu à l'élection de 1998. Il démissionne le . Jonquière, Saguenay - Lac-Saint-Jean
36e
28e
Bernard Landry2-.jpg
Bernard Landry
(9 mars 1937 - 6 novembre 2018)
(Parti québécois)
2001-2003
2 ans, 1 mois et 21 jours
Ancien ministre dans tous les gouvernements du Parti québécois, il succède à Lucien Bouchard comme chef du Parti québécois. Son parti est défait à l'élection de 2003. Verchères, Montérégie
29e
Photo du 29e premier ministre du Québec, Jean Charest
Jean Charest
(24 juin 1958 - )
(Libéral)
37e 2003-2012
9 ans, 4 mois et 21 jours
Ministre de l'environnement sous Brian Mulroney et ancien vice-premier ministre du Canada dans le cabinet Campbell, il devient chef du Parti libéral en 1998. Son parti ayant été élu à l'élection de 2003, il devient premier ministre le 29 avril 2003, puis est confirmé dans ses fonctions jusqu'au 19 septembre 2012, après avoir été réélu minoritairement aux élections de 2007 et majoritairement en 2008. Le Parti libéral est défait à l'élection de 2012. Sherbrooke, Estrie
38e
39e
30e
Photographie officielle de Pauline Marois.png
Pauline Marois
(29 mars 1949 - )
(Parti québécois)
40e 2012-2014
1 an, 7 mois et 4 jours
Ministre sous tous les gouvernements du Parti québécois, dont elle prend la direction le , avant de devenir un an plus tard cheffe de l'opposition officielle. À l'issue de l'élection générale de 2012, elle devient, le 19 septembre 2012, la première femme à occuper le poste de première ministre du Québec. N'ayant pas été élue dans son district électoral et son parti étant défait lors de l'élection générale de 2014, elle démissionne de son poste de cheffe du Parti québécois. Charlevoix - Côte-de-Beaupré, Capitale-Nationale
31e
Philippe Couillard.jpg
Philippe Couillard
(26 juin 1957 - )
(Libéral)
41e 2014-2018
4 ans, 5 mois et 25 jours
Ministre de la santé de 2003 à 2008 sous le gouvernement de Jean Charest, il succède à ce dernier au titre de chef du Parti libéral du Québec le 17 mars 2013. Il remporte l'élection du 7 avril 2014 et succède à sa prédécesseure au poste de premier ministre du Québec, le 23 avril 2014. Son parti est défait à l'élection de 2018. Roberval, Saguenay - Lac-Saint-Jean
32e
François Legault2011.jpg
François Legault
(26 mai 1957 - )
(Coalition avenir Québec)
42e 2018-
30 jours
Ministre de l'éducation de 1998 à 2002 et ministre de la santé et des services sociaux de 2002 à 2003 sous les gouvernements de Lucien Bouchard et Bernard Landry, il cofonde la Coalition avenir Québec le 14 novembre 2011 et en devient le premier chef. Il remporte l'élection du 1er octobre 2018 et accède au poste de premier ministre du Québec le 18 octobre 2018. L'Assomption, Lanaudière

Tableau synthèse[modifier | modifier le code]

François LegaultPhilippe CouillardPauline MaroisJean CharestBernard LandryLucien BouchardJacques ParizeauDaniel Johnson (fils)Robert BourassaPierre Marc JohnsonRené LévesqueRobert BourassaJean-Jacques BertrandDaniel Johnson (père)Jean LesageAntonio BarrettePaul SauvéMaurice DuplessisAdélard GodboutMaurice DuplessisAdélard GodboutLouis-Alexandre TaschereauLomer GouinSimon-Napoléon ParentFélix-Gabriel MarchandEdmund James FlynnLouis-Olivier TaillonCharles-Eugène Boucher de BouchervilleHonoré MercierLouis-Olivier TaillonJohn Jones RossJoseph-Alfred MousseauJoseph-Adolphe ChapleauHenri-Gustave Joly de LotbinièreCharles-Eugène Boucher de BouchervilleGédéon OuimetPierre-Joseph-Olivier Chauveau

Faits et statistiques[modifier | modifier le code]

Premiers ministres ayant été
le plus longtemps en fonction
     1. Maurice Duplessis 18,2 ans
     2. Louis-Alexandre Taschereau 15,10 ans
     3. Lomer Gouin 15,3 ans
     4. Robert Bourassa 14,6 ans
     5. Jean Charest 9,4 ans
     6. René Lévesque 8,9 ans
Premiers ministres ayant été
le moins longtemps en fonction
     1. Pierre Marc Johnson 70 jours
     2. Paul Sauvé 113 jours
     3. Antonio Barrette 179 jours
     4. Daniel Johnson (fils) 227 jours
     5. Edmund James Flynn 378 jours
     6. Jacques Parizeau 489 jours
Premiers ministres qui ont été en
fonction en deux périodes discontinues
     Charles-Eugène Boucher de Boucherville Dès 1874 puis 1891
     Louis-Olivier Taillon Dès 1887 puis 1892
     Adélard Godbout Dès 1936 puis 1939
     Maurice Duplessis Dès 1936 puis 1944
     Robert Bourassa Dès 1970 puis 1985
Premiers ministres qui n'ont jamais
remporté une élection générale
     Gédéon Ouimet
     Joseph-Alfred Mousseau
     Louis-Olivier Taillon
     Edmund James Flynn
     Paul Sauvé
     Antonio Barrette
     Jean-Jacques Bertrand
     Pierre Marc Johnson
     Daniel Johnson (fils)
     Bernard Landry

Anciens premiers ministres vivants[modifier | modifier le code]

Depuis novembre 2018, six anciens premiers ministres québécois (dont une femme) sont toujours en vie, le plus âgé étant Lucien Bouchard (1996-2001, né en 1938). Le dernier premier ministre à mourir est Bernard Landry (en poste de 2001-2003), qui s'est éteint le 6 novembre 2018 à l'âge de 81 ans.

Félix-Gabriel Marchand (1897-1900), Maurice Duplessis (1936-1939, 1944-1959), Paul Sauvé (1959-1960) et Daniel Johnson (père) (1966-1968) sont les seuls premiers ministres à être morts en cours de mandat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Message du secrétaire général du Conseil exécutif », sur Ministère du Conseil exécutif du Québec.
  2. Loi constitutionnelle de 1867, 30 & 31 Victoria, ch. 3 (R.U.) article 63.
  3. Loi sur les conditions de travail et le régime de retraite des membres de l'Assemblée nationale (L.R.Q., chapitre C-52.1).
  4. Site officiel de l'Assemblée nationale : Indemnités et allocations des membres de l'Assemblée nationale.
  5. Ce montant comprend l'indemnité annuelle de base du député ainsi que l'indemnité additionnelle pour l'exercice d'une fonction parlementaire, mais non les allocations diverses accordées pour les dépenses liées aux activités officielles.
  6. Indemnités et allocation pour l'exercice d'une fonction parlementaire, site officiel de l'Assemblée nationale du Québec.
  7. Radio-Canada, « Les 54 députés du PQ assermentés », 18 septembre 2012.
  8. « Périodicité des élections », Directeur général des élections.
  9. « Indemnités et allocations », sur Assemblée nationale du Québec (consulté le 4 mai 2015).
  10. Marco Bélair-Cirino et Dave Noël, « Le premier ministre, un sans domicile fixe à Québec », Le Devoir, .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jocelyn Saint-Pierre, « Les lieux de résidence des premiers ministres à Québec de 1920 à aujourd'hui », Bulletin, Bibliothèque de l'Assemblée nationale, vol. 38, no 1,‎ , p. 26 (lire en ligne).
  • Jocelyn Saint-Pierre, « Les lieux de résidence des premiers ministres à Québec de 1867 à 1920 », Bulletin, Bibliothèque de l'Assemblée nationale, vol. 37, no 2,‎ , p. 13 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]