Élections générales québécoises de 1897

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections générales québécoises de 1897
Type d’élection Élection législative
Postes à élire 74 députés
Corps électoral et résultats
Inscrits 338 800
Votants 225 779
68,93 %  −0,2
Félix-Gabriel Marchand.jpg PLQ – Félix-Gabriel Marchand
Voix 120 300
53,28 %
 +9,6
Sièges obtenus 51  +30
Edmund James Flynn.jpg PCQ – Edmund James Flynn
Voix 98 941
43,82 %
 −8,6
Sièges obtenus 23  −28
Assemblée législative
Diagramme
Premier ministre
Sortant Élu
Charles-Eugène Boucher de Boucherville
PCQ
Félix-Gabriel Marchand
PLQ

L'élection générale québécoise de 1897 est tenue le afin d'élire à l'Assemblée législative du Québec les députés de la 9e législature. Il s'agit de la 9e élection générale dans cette province du Canada depuis la confédération de 1867. Le Parti libéral du Québec, dirigé par Félix-Gabriel Marchand, est porté au pouvoir, défaisant le gouvernement conservateur d'Edmund James Flynn et formant un gouvernement majoritaire.

Contexte[modifier | modifier le code]

Charles-Eugène Boucher de Boucherville, après avoir servi un an comme premier ministre conservateur, avait cédé son poste à Louis-Olivier Taillon le . Celui-ci gouverne pendant trois ans et demi, jusqu'au lorsqu'il fait le saut au cabinet fédéral. Edmund James Flynn lui succède au poste de premier ministre du Québec. Le terme constitutionnel arrivant à son échéance en 1897, Flynn déclenche une élection pour le 11 mai.

En , les libéraux de Wilfrid Laurier avaient été portés au pouvoir à Ottawa après plusieurs années de gouvernement conservateur. Dans la foulée de la vague libérale qui avait porté son homologue fédéral au pouvoir, Félix-Gabriel Marchand et ses libéraux provinciaux remportèrent une victoire convaincante sur les conservateurs, qui ne reprendront jamais le pouvoir au Québec et cesseront d'exister en 1936 lorsque le parti fusionne avec l'Action libérale nationale pour former l'Union nationale. Les libéraux, quant à eux, entament une longue période de 39 ans au pouvoir sans interruption avec cette élection.

L'ajout de la circonscription des Îles-de-la-Madeleine porte le nombre de sièges de députés à 74.

Dates importantes[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Libéral Conservateur
51 sièges 23 sièges
^
majorité

Résultats par parti politique[modifier | modifier le code]

élections précédentes • Résultats des élections générales de 1897 • élections suivantes
Partis Chef Candidats Sièges Voix
1892 diss. Élus +/- Nb % +/-
     Libéral Félix-Gabriel Marchand 72 21
-
51 +30 120 300 53,3 % +9,63 %
     Conservateur Edmund James Flynn 67 51
-
23 -28 98 941 43,8 % -8,59 %
     Libéral indépendant 6
-
-
-
-
2 891 1,3 % +0,17 %
     Conservateur indépendant 2 1
-
0 -1 2 210 1 % +0,34 %
     Ouvrier 1
-
-
-
-
388 0,2 % -0,99 %
     Indépendant 1
-
-
-
-
1 049 0,5 % +0,45 %
Total 149 73 74   225 779 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 68,9 % et 2 393 bulletins ont été rejetés.
Il y avait 338 800 personnes inscrites sur la liste électorale pour l'élection,
toutefois seules 331 020 personnes avaient plus d'un candidat dans leur district.
Source : Pierre Drouilly, Statistiques électorales du Québec. 1867-1989. 3e édition., Québec,
Assemblée nationale du Québec, (ISBN 2-551-12466-2)
.

Élus sans opposition : 1 conservateur, 1 libéral.

Résultats par circonscription[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lors de cette élection générale du 11 mai 1897, François-Xavier Lemieux est élu député à la fois dans le district de Bonaventure et dans le district de Lévis. Il démissionnera aux deux endroits pour devenir juge le 13 novembre 1897. Des élections partielles seront tenues dans ces districts le 22 décembre 1897.
  2. Cette élection d'Étienne Blanchard dans le district de Verchères sera annulée le 11 novembre 1898. Une élection partielle sera tenue le 19 décembre 1898 et Blanchard sera réélu.
  3. Cette élection d'Albéric-Archie Mondou dans le district de Yamaska sera annulée le 23 septembre 1897. Une élection partielle sera tenue le 16 novembre 1897 et Victor Gladu (Parti libéral) y sera élu.

Sources[modifier | modifier le code]