Grande Allée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grande Allée
Image illustrative de l'article Grande Allée
Situation
Coordonnées 46° 48′ 01″ Nord 71° 13′ 37″ Ouest / 46.800386, -71.226814
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Québec
Tenant Avenue Honoré-Mercier
Aboutissant Avenue Holland
Morphologie
Longueur 3 400 m
Histoire
Anciens noms Chemin Saint-Louis
Lieux d'intérêt Plaines d'Abraham

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Grande Allée

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)
Grande Allée

La Grande Allée est une des artères les plus célèbres de Québec. Elle est située sur la colline de Québec, parallèle au fleuve Saint-Laurent, dans les arrondissements La Cité–Limoilou et Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge. Elle est réputée pour ses restaurants et ses beaux édifices.

La voie longe le parc de la Francophonie sur la Grande Allée Est et les plaines d'Abraham et le parc du Bois-de-Coulonge sur la Grande Allée Ouest. À l’embranchement du chemin Saint-Louis, la Grande Allée se prolonge par le boulevard Laurier jusqu’au pont de Québec.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1880.

La rue Saint-Louis, la Grande Allée et le chemin Saint-Louis formaient le chemin unique qui reliait, au XVIIe siècle, le Vieux-Québec actuel à Cap-Rouge à l’ouest de Québec[1]. C'était la route que les gens de l'extérieur empruntaient pour aller vendre leurs fourrures en ville. Après le départ de la garnaison impériale britannique en 1871 de la Citadelle et ses alentours, la Grande Allée subit plusieurs réaménagements, incluant la destruction d'architecture militaire (porte Hope, Prescott et du Palais, par exemple). Si ce n'était de l'intervention de Lord Dufferin, les murs de la cité auraient aussi pu être rasés. Le Parlement y est par la suite construit en 1877 et de fait, plusieurs citoyens en vue y établiront domicile.[2].

Vers la fin du XIXe siècle, cette voie est élargie et aménagée de façon à créer un milieu de vie agréable et sain et où la bourgeoisie pourrait y élire domicile. En 1911, des protestations fusent pour contester la construction de l'édifice en hauteur Les Appartements Grande Allée, au coin de la rue Chevrotière, notamment étant donné son manque d'agencement aux autres bâtiments[3]. Plusieurs demeures somptueuses abritent aujourd'hui des cafés, des clubs et des restaurants[4].

L'ancienne voie porte aujourd'hui les noms suivants (d'est en ouest) :

Des travaux de réaménagement ont eu lieu sur la Grande Allée entre 2001 et 2004[5].

Est et ouest[modifier | modifier le code]

Les numéros civiques pairs (du côté nord) de la Grande Allée commencent à partir de l'avenue De Salaberry, autant vers l'est que vers l'ouest, à partir de zéro. Les numéros civiques impairs (du côté sud) commencent à partir de l'avenue Briand.

Adresses notables[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chemin Saint-Louis dans le répertoire des toponymes de Québec
  2. Danielle Blanchet, Découvrir la Grande-Allée, Musée du Québec, (ISBN 2551062209), p. 37.
  3. Jean-Marie Lebel et Alain Roy, Québec, 1900-2000: le siècle d'une capitale, Éditions MultiMondes, (lire en ligne), p. 20-21.
  4. Fodor's : Grande Allée
  5. Grande Allée – Chemin Saint-Louis, Réaménagement, Québec
  6. Maison Louis S.-St-Laurent
  7. D. Blanchet. p. 172
  8. Répertoire du patrimoine culturel du Québec
  9. Maison Cornelius-Krieghoff

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]