Deux-Montagnes (circonscription provinciale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deux-Montagnes (homonymie).
Deux-Montagnes

Circonscription électorale provinciale du Canada

Création 1829
Localisation
Province Drapeau : Québec Québec
Superficie 79,6 km2
Représentation politique
Député Benoit Charette
Parti politique Coalition avenir Québec
Démographie
Population 61 505 hab. (2016[1])
Électeurs 47 908 électeurs (2017[2])
Densité 773 hab./km2 (2016[1])

Deux-Montagnes est une circonscription électorale provinciale du Québec située dans la région des Laurentides.

Historique[modifier | modifier le code]

Suivie en partie de : Mirabel

La circonscription de Deux-Montagnes, qui a été aussi appelée Lac des Deux Montagnes jusqu'en 1853, a été créée en 1829. Son territoire est modifié par les réformes électorales de 1972, 1980 et 2001[3]. En 1972, son territoire a été agrandi sur le territoire de la ville de Mirabel[4]. En 1980, par contre, la circonscription a été amputée de toute sa partie nord qui est passée dans Argenteuil. Puis, en 2001, son territoire est encore réduit pour être limité aux municipalités de Deux-Montagnes et de Saint-Eustache[4].

Elle a été représentée par plusieurs chefs de partis politiques, dont Gédéon Ouimet et Paul Sauvé, 2e et 17e premiers ministres du Québec.

Territoire et limites[modifier | modifier le code]

La circonscription comprend les municipalités de Deux-Montagnes et de Saint-Eustache.

Rose des vents Mirabel Groulx Rose des vents
Mirabel N
O    Deux-Montagnes    E
S
Fabre

Liste des députés[modifier | modifier le code]

Hector Champagne est le député du Parti libéral du Québec de la circonscription de 1897 à 1908
Charles Laplante Champagne est Député de Deux-Montagnes de 1876 à 1882 pour le Parti Libéral du Québec
Benjamin Beauchamp est député de Deux-Montagnes de 1882 à 1886 pour le Parti Conservateur du Québec et de 1886 à 1897 comme Cnservateur Indépendant
Arthur Sauvé est député de 1908 à 1930 de Deux-Montagnes pour le Parti Conservateur du Québec
Paul Sauvé est le fils d'Arthur Sauvé, député de Deux-Montagnes. Paul Sauvé est député de cette circonscription de 1930 à 1935 pour le Parti Conservateur du Québec et de 1936 à 1960 pour l'Union Nationale du Québec. Il est Premier ministre du Québec de 1959 à 1960
Jean-Paul L'Allier est député de Deux-Montagnes de 1970 à 1976 pour le Parti Libéral du Québec. Il est maire de la ville de Québec de 1989 à 2005
Benoit Charrette est l'actuel député de Deux-Montagnes depuis 2014 pour la Coalition Avenir Québec. Il a été député de la circonscription de 2008 à 2011 pour le Parti Québecois. De juin à décembre 2011, il est député indépendant. De Décembre 2011 à 2012, il est député pour la Coalition Avenir Québec
Liste des députés dans Deux-Montagnes
Années Député Parti
     1867 - 1871 Gédéon Ouimet Conservateur
     1871 - 1875
     1875 - 1876
     1876 - 1878 Charles Champagne
     1878 - 1881
     1881 - 1882
     1882 - 1884 Benjamin Beauchamp
     1884 - 1886
     1886 - 1890 Conservateur indépendant
     1890 - 1892
     1892 - 1897
     1897 - 1900 Hector Champagne Libéral
     1900 - 1904
     1904 - 1908
     1908 - 1912 Arthur Sauvé Conservateur
     1912 - 1916
     1916 - 1919
     1919 - 1923
     1923 - 1927
     1927 - 1930
     1930 - 1931 Paul Sauvé
     1931 - 1935
     1935 - 1936 Jean-Léo Rochon Libéral
     1936 - 1939 Paul Sauvé Union nationale
     1939 - 1944
     1944 - 1948
     1948 - 1952
     1952 - 1956
     1956 - 1960
     1960 - 1962 Gaston Binette Libéral
     1962 - 1966
     1966 - 1970
     1970 - 1973 Jean-Paul L'Allier
     1973 - 1976
     1976 - 1981 Pierre De Bellefeuille Parti québécois
     1981 - 1985
     Indépendant
(Parti indépendantiste non officiel)
     1985 - 1989 Yolande D. Legault Libéral
     1989 - 1994 Jean-Guy Bergeron
     1994 - 1998 Hélène Robert Parti québécois
     1998 - 2003
     2003 - 2007
     2007 - 2008 Lucie Leblanc Action démocratique
     2008 - 2012 Benoit Charette Parti québécois
     Indépendant
     Coalition avenir
     2012 - 2014 Daniel Goyer Parti québécois
     2014 - 2018 Benoit Charette Coalition avenir
     2018 - ...

Légende: Les années en italiques indiquent les élections partielles, tandis que le nom en gras signifie que la personne a été chef d'un parti politique.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections générales québécoises de 2018
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Benoit Charette (sortant) Coalition avenir 16 038 47,4 % 9 574
     Daniel Goyer Parti québécois 6 464 19,1 % -
     Audrey Lesage-Lanthier Québec solidaire 4 912 14,5 % -
     Fabienne Fatou Diop Libéral 4 523 13,4 % -
     Isabelle Dagenais Vert 722 2,1 % -
     Delia Fodor Conservateur 368 1,1 % -
     Denis Paré Citoyens au pouvoir 322 1 % -
     Martin Brulé Parti libre 253 0,7 % -
     Hans Roker Jr Bloc pot 152 0,4 % -
     Eric Emond Changement Intégrité 52 0,2 % -
Total 33 806 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 71,1 % et 636 bulletins ont été rejetés.
Source : DGEQ, « Résultats élections Québec 2018 », sur resultats.dgeq.org (consulté le 13 octobre 2018)

Élections générales québécoises de 2014
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Benoit Charette Coalition avenir 11 868 34,2 % 761
     Daniel Goyer (sortant) Parti québécois 11 107 32 % -
     Luc Leclerc Libéral 8 913 25,7 % -
     Duncan Hart Cameron Québec solidaire 2 326 6,7 % -
     Alec Ware Parti équitable 297 0,9 % -
     Louis-Félix Cauchon Option nationale 233 0,7 % -
Total 34 744 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 74,5 % et 705 bulletins ont été rejetés.

Élections générales québécoises de 2012
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Daniel Goyer Parti québécois 14 423 38,8 % 1 321
     Benoit Charette (sortant) Coalition avenir 13 102 35,2 % -
     Stéphanie Ménard Libéral 6 689 18 % -
     Normand Godon Québec solidaire 1 522 4,1 % -
     Princess Brooks Vert 724 1,9 % -
     Wilson Ortiz Option nationale 712 1,9 % -
Total 37 172 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 80 % et 545 bulletins ont été rejetés.

Élections générales québécoises de 2008
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Benoit Charette Parti québécois 11 961 43,1 % 2 981
     Marie-France Daoust Libéral 8 980 32,4 % -
     Lucie Leblanc (sortant) Action démocratique 4 986 18 % -
     Guy Rainville Vert 1 168 4,2 % -
     Julien Demers Québec solidaire 632 2,3 % -
Total 27 727 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 61 % et 535 bulletins ont été rejetés.

Élections générales québécoises de 2007
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Lucie Leblanc Action démocratique 12 415 36,3 % 1 132
     Daniel Goyer Parti québécois 11 283 33 % -
     Paule Fortier Libéral 8 183 23,9 % -
     Guy Rainville Vert 1 448 4,2 % -
     Julien Demers Québec solidaire 740 2,2 % -
     Manon Bissonnette Indépendant 114 0,3 % -
Total 34 183 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 76,4 % et 360 bulletins ont été rejetés.

Élections générales québécoises de 2003
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Hélène Robert (sortant) Parti québécois 12 432 39 % 333
     Marc Lauzon Libéral 12 099 38 % -
     Éric Duhaime Action démocratique 6 907 21,7 % -
     Julien Demers UFP 408 1,3 % -
Total 31 846 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 74,4 % et 557 bulletins ont été rejetés.

Référendums[modifier | modifier le code]

Résultats référendaires dans Deux-Montagnes
Référendum % du OUI % du NON Taux de participation
     Référendum de 1980 42,16 % 57,84 % 87,77 %
     Accord de Charlottetown (1992) 34,05 % 65,95 % 84,03 %
     Référendum de 1995 58,94 % 41,06 % 94,80 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Directeur général des élections du Québec, « Dossiers socio-économiques », (consulté le 16 avril 2018).
  2. Commission de la représentation électorale du Québec, « Rapport final », sur Directeur général des élections du Québec, (consulté le 16 avril 2018).
  3. Directeur général des élections du Québec, « Historique des modifications aux circonscriptions électorales provinciales depuis leur création », (consulté le 16 avril 2018).
  4. a et b Directeur général des élections du Québec, « Atlas historique depuis 1965 avec Google Earth », (consulté le 16 avril 2018).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]