Sherbrooke (circonscription provinciale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sherbrooke (homonymie).
Sherbrooke

Circonscription électorale provinciale du Canada

Création 1829
Localisation
Province Drapeau : Québec Québec
Superficie 58,86 km2
Représentation politique
Député Christine Labrie
Parti politique Québec solidaire
Démographie
Population 66 640 hab. (2016[1])
Électeurs 50 252 électeurs (2017[2])
Densité 1 132 hab./km2 (2016[1])

Sherbrooke est une circonscription électorale provinciale du Québec. Elle est située dans la région administrative de l'Estrie.

Historique[modifier | modifier le code]

Le district de Sherbrooke a été créée en 1829 en tant que district électoral du Bas-Canada, lors de la division du district de Buckingham en six nouveaux districts[3]. Lors de la création de l'Assemblée législative de la province du Canada en 1841, le district est divisé en deux: la ville de Sherbrooke et le comté de Sherbrooke[3]. Ce dernier deviendra le comté de Richmond en 1855 et dès lors le nom de Sherbrooke ne s'applique qu'au district représentant la ville[3].

Le district de Sherbrooke a été conservé lors de la Confédération en 1867 comme un des 65 districts électoraux de la province de Québec[3]. En 1972, le territoire de la circonscription est considérablement réduit, se limitant à la partie centrale de la ville de Sherbrooke. Le reste du territoire est transféré dans les nouvelles circonscriptions d'Orford et de Saint-François[4]. En 1980 de légères modifications aux limites sont effectuées, puis de nouveau en 1992 et en 2001[4].

Territoire et limites[modifier | modifier le code]

La circonscription couvre les arrondissements de Jacques-Cartier et du Mont-Bellevue à Sherbrooke.

Rose des vents Saint-François Rose des vents
Richmond N Saint-François
O    Sherbrooke    E
S
Orford

Liste des députés[modifier | modifier le code]

Joseph Gibb Robertson est député de Sherbrooke de 1867 à 1892 pour le Parti Conservateur du Québec
John Samuel Bourque est député de Sherbrooke de 1935 à 1960 pour l'Action Libérale nationale suivi de l'Union nationale du Québec
Jean Charest est député de Sherbrooke de 1998 à 2012 pour le Parti Libéral du Québec. Il sera Premier ministre du Québec de 2003 à 2012
Serge Cardin est député de Sherbrooke de 2012 à 2014 pour le Parti Québécois
Liste des députés dans Sherbrooke
Années Député Parti
     1867 - 1869 Joseph Gibb Robertson Conservateur
     1869 - 1871
     1871 - 1875
     1875 - 1878
     1878 - 1879
     1879 -1881
     1881 - 1884
     1884 - 1886
     1886 - 1890
     1890 - 1892
     1892 - 1897 Louis-Edmond Panneton
     1897 - 1900
     1900 - 1904 Jean-Marie Pelletier Libéral
     1904 - 1908
     1908 - 1911
     1911 - 1912 Calixte-Émile Therrien
     1912 - 1916
     1916 - 1919
     1919 - 1922 Joseph-Henri Lemay
     1922 - 1923 Ludger Forest
     1923 - 1924 Moïse O'Bready Conservateur
     1924 - 1927 Armand-Charles Crépeau
     1927 - 1931
     1931 - 1935 Émery-Hector Fortier Libéral
     1935 - 1936 John Samuel Bourque ALN
     1936 - 1939 Union nationale
     1939 - 1944
     1944 - 1948
     1948 - 1952
     1952 - 1956
     1956 - 1960
     1960 - 1962 Louis-Philippe Brousseau Libéral
     1962 - 1966 Carrier Fortin
     1966 - 1970 Raynald Fréchette Union nationale
     1970 - 1973 Jean-Paul Pépin Libéral
     1973 - 1976
     1976 - 1981 Gérard Gosselin Parti québécois
     1981 - 1985 Raynald Fréchette
     1985 - 1989 André J. Hamel Libéral
     1989 - 1994
     1994 - 1998 Marie Malavoy Parti québécois
     1998 - 2003 Jean Charest Libéral
     2003 - 2007
     2007 - 2008
     2008 - 2012
     2012 - 2014 Serge Cardin Parti québécois
     2014 - 2018 Luc Fortin Libéral
     2018 - ... Christine Labrie Québec solidaire

Légende: Les années en italiques représentent des élections partielles et les noms en gras indiquent les chefs de partis.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Référendums[modifier | modifier le code]

Sherbrooke
Année Référendum % du OUI % du NON # total de votes Taux de participation
     1980 Référendum de 1980 43,20 % 56,80 % 30 000 83,98 %
     1992 Accord de Charlottetown[5] 41,30 % 58,70 % 31 623 81,68 %
     1995 Référendum de 1995 53,28 % 46,72 % 37 210 93,77 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Directeur général des élections du Québec, « Dossiers socio-économiques », (consulté le 24 août 2018).
  2. Commission de la représentation électorale du Québec, « Rapport final », sur Directeur général des élections du Québec, (consulté le 24 août 2018).
  3. a b c et d Joseph Desjardins, « Guide parlementaire historique de la province de Québec 1792 à 1902 » [PDF], Québec, Bibliothèque de la Législature de Québec, (consulté le 8 octobre 2018), p. 93, 95, 157, 202.
  4. a et b Directeur général des élections du Québec, « Atlas historique depuis 1965 avec Google Earth », (consulté le 9 octobre 2018).
  5. Dans ce cas, contrairement aux deux autres référendums où le OUI est représenté par le bleu, ce référendum étant fédéral, le camp du OUI est représenté par le rouge.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]