Portail:Empire allemand

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Accueil   Arborescence   Suivi   Projet   Discussion
Wappen Deutsches Reich - Reichsadler 1889.svg
Flag of the German Empire.svg

L’Empire allemand est le régime politique du Reich allemand, le premier État-nation de l’histoire allemande, de 1871 à 1918. C'est une confédération constitutionnelle issue de la Confédération de l'Allemagne du Nord et réunissant dans le cadre de la « solution petite-allemande » vingt-deux monarchies et trois républiques ainsi qu'une « terre d'Empire », l’Alsace-Lorraine, sous l'autorité d’un empereur allemand, également roi de Prusse. Il est fondé le par la proclamation comme empereur de Guillaume Ier de Prusse dans la Galerie des glaces du château de Versailles après la défaite française lors de la guerre franco-prussienne de 1870. Il prend fin le par l'abdication de l’empereur Guillaume II à l'issue de la Première Guerre mondiale et la proclamation de la République de Weimar.

Il est parfois appelé le « Deuxième Reich » afin de l’inscrire dans la succession du Saint-Empire romain germanique, le « Premier Reich ».

Ce portail compte actuellement 1 672 articles.

Politique

Élections
Législatives : 1871 · 1874 · 1877 · 1878 · 1881 · 1884 · 1887 · 1890 · 1893 · 1898 · 1903 · 1907 · 1912 ·
Législatures : Ire • IIe • IIIe • IVe • Ve • VIe • VIIe • VIIIe • IXe • Xe • XIe • XIIe • XIIIe • Assemblée nationale
Dirigeants de l'Empire allemand
Empereurs et impératrices


Wilhelm1.jpg Guillaume Ier 1871-1888 Augusta von Preussen.jpg Augusta
FriedIII.jpg Frédéric III 1888 Victoria, Princess Royal.jpg Victoria
Wilhelm II of Germany.jpg Guillaume II 1888-1918 Auguste Viktoria of Schleswig-Holstein.jpg Augusta-Victoria


Chanceliers


Franz von Lenbach Bismarck 1894.jpg Otto von Bismarck 1871-1890 Cabinet Bismarck
Leo von Caprivi.jpg Leo von Caprivi 1890-1894 Cabinet von Caprivi
Chlodwig zu Hohenlohe-Schillingsfürst.png Clovis de Hohenlohe-Schillingsfürst 1894-1900 Cabinet Hohenlohe-Schillingsfürst
Bernhard von Bülow.jpg Bernhard von Bülow 1900-1909 Cabinet von Bülow
Theobald von Bethmann-Hollweg Portrait.jpg Theobald von Bethmann Hollweg 1909-1917 Cabinet von Bethmann Hollweg
Bundesarchiv Bild 183-2004-0720-500, Georg Michaelis.jpg Georg Michaelis 1917 Cabinet Michaelis
Georg von Hertling.jpg Georg von Hertling 1917-1918 Cabinet von Hertling
Maximilian von Baden.jpg Max von Baden 1918 Cabinet von Baden
Friedrich Ebert.jpg Friedrich Ebert 1918-1919 Cabinet Ebert
Institutions
Constitution bismarckienne • Empereur allemand • Reichstag (Palais du Reichstag), Bundesrat • Chancelier impérial
Symboles
Drapeau de l'Empire allemand • Germania
Décorations : Ordre de l'Aigle noir, Ordre de l'Aigle rouge, Ordre du Faucon blanc, Pour le Mérite, Ordre militaire de Saint-Henri, Insigne des blessés (Allemagne), Ordre d'Alexandre pour le Mérite, Ordre militaire de Saint-Henri, Croix de la Santé militaire
Vie de cour : château de Berlin, SMY Hohenzollern, Affaire Harden-Eulenburg
Partis politiques
Socialistes : SPD • SAPD • USPD
Centre catholique : Zentrum
Libéraux : NLP • FVP • FSV • DFP
Conservateurs : DKP • DRP
Armée et armes
Offices du Reich : Affaires étrangèresAlimentation Économie Intérieur Justice Postes Colonies Marine Travail Chemins de fer Trésor Santé Statistiques Reichsbank
Deutsches Heer
Kaiserliche Marine
Luftstreitkräfte • Zeppelin

Géographie

Carte du Reich
Apogée de l'empire colonial allemand en 1914.
États de l'Empire allemand
Royaumes : La Prusse, la Bavière, le Wurtemberg et la Saxe.
Grands-duchés : Bade, Hesse, Mecklembourg-Schwerin, Mecklenburg-Strelitz, Oldenburg et Saxe-Weimar-Eisenach
Duchés : Anhalt, Brunswick, Saxe-Altenbourg, Saxe-Coburg-Gotha et Saxe-Meiningen-Hildburghausen
Principautés : Lippe-Detmold, Reuss branche aînée, Reuss branche cadette, Schaumbourg-Lippe, Schwarzbourg-Rudolstadt,Schwarzbourg-Sondernshausen, Waldeck-Pyrmont
Villes libres : Brême, Hambourg, Lübeck.
À cela s'ajoute le territoire d'empire d'Alsace-Lorraine ainsi que l'Empire colonial allemand


Empire colonial allemand 
à partir de 1883, l'Allemagne a conquis des territoires en Afrique, en Asie et en Océanie, qui seront appelés territoires de protectorats (Schutzgebiete) :
l'Afrique orientale allemande (Deutsch-Ostafrika), capitale Dar-es-Salam ;
le Sud-Ouest africain (Deutsch-Südwestafrika), capitale Windhoek ;
le Cameroun, capitale Buéa ;
le Togo (Togoland), capitale Lomé ;
le territoire de Kiao-Tcheou en Chine, capitale Tsing-tao ;
le groupe de colonies de la Nouvelle-Guinée (partie orientale de la Nouvelle-Guinée, archipel Bismarck, îles Salomon, îles Marshall, les Carolines et les Mariannes) administré à partir de Rabaul ;
le groupe de colonies des îles Samoa.

Enseignement et sciences

Fabrication de canons en 1915.
Universités
Université de Königsberg, université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle, Bamberg, université Humboldt de Berlin, université de Cologne, université technologique de Dresde, université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg, université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main, université Martin-Luther de Halle-Wittenberg, université de Heidelberg, université de Hambourg, université de Hanovre, université d'Iéna, université de Leipzig, université Johannes Gutenberg de Mayence, université Louis-et-Maximilien de Munich, université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg, université de Rostock, université de Strasbourg, université de Stuttgart, université de Wurtzbourg
Société Kaiser-Wilhelm
Scientifiques (prix Nobel)
Chimie : Hermann Emil Fischer (1902), Adolf von Baeyer (1905), Eduard Buchner (1907), Wilhelm Ostwald (1909), Otto Wallach (1910), Richard Martin Willstätter (1915), Fritz Haber (1918)
Physique : Wilhelm Conrad Röntgen (1901), Philipp Lenard (1905), Ferdinand Braun (1909), Wilhelm Wien (1911), Max von Laue (1914), Max Planck (1918)
Physiologie et médecine : Emil Adolf von Behring (1901), Robert Koch (1905), Paul Ehrlich (1908), Albrecht Kossel (1910)
Archéologie : Deutsche Orient-Gesellschaft, Institut archéologique allemand, Ernst Curtius, Robert Johann Koldewey, Wilhelm Dörpfeld, Heinrich Schliemann, Ludwig Borchardt, Gustaf Kossinna
Industriels
Friedrich Alfred Krupp, Hermann Gruson, Friedrich Bayer, Werner von Siemens
Complexe militaro-industriel allemand, Konzern, Krupp Ag, Rheinmetall, Thyssen, AG Vulcan Stettin
Chantiers : Arsenal Germania

Lumière sur

Franz von Lenbach Bismarck 1894.jpg

Otto Eduard Leopold von Bismarck-Schönhausen, fait comte de Bismarck en 1865, puis prince de Bismarck-Schönhausen en 1871 et duc de Lauenburg en 1890 est né à Schönhausenle et est décédé le à Friedrichsruh. Il fut à la fois ministre-président de Prusse de 1862 à 1890, chancelier de la Confédération de l'Allemagne du Nord de 1867 à 1871 avant de devenir le premier chancelier fédéral de d'Allemagne en 1871, poste qu'il occupera jusqu'en 1890. Il a eu un rôle déterminant dans l'unification de cette dernière.

Politiquement, au début de sa carrière il se fait un nom en défendant les intérêts des Junkers, petite noblesse prussienne dont il fait partie, depuis les bancs conservateurs. Il est nommé ministre-président de Prusse en 1862. Dans le conflit constitutionnel prussien il lutte contre les libéraux pour maintenir la primauté de la monarchie. Également ministre des affaires étrangères, il déclenche la guerre Guerre des Duchés puis la Guerre austro-prussienne entre 1864 et 1866 et impose par là même la suprématie de la Prusse en Allemagne. La guerre franco-prussienne de 1870 permet de résoudre la question allemande en retenant la solution petite-allemande, défendue par la Prusse, et entraîne l'unification allemande en 1871.

Il accède au poste de chancelier dans le nouvel Empire allemand, poste qu'il occupe jusqu'à son retrait en 1890, tout en conservant sa place de ministre-président de Prusse. Sur le plan de la politique extérieure, il essaie d'établir un équilibre entre les grandes puissances européennes grâce à un système d'alliance.

Sur le plan de la politique intérieure à partir de 1866, on peut distinguer deux phases. Il s'allie tout d'abord au libéraux modérés. Cela conduisit au vote de nombreuses réformes, tel la mise en place du mariage civil, qui rencontre la résistance des catholiques. Bismarck lutte d'ailleurs contre ces derniers avec la politique de la Kulturkampf. Puis, à la fin des années 1870, Bismarck se sépare des libéraux. Durant cette phase sont votées les lois pour le protectionisme et l'interventionnisme étatique. Elle voit également la création d'un système de sécurité sociale. Les années 1880 sont surtout marquées par les lois antisocialistes. En 1890, ses divergences de point de vue avec le nouvel empereur Guillaume II conduisent à son départ.

Après son retrait, Bismarck continue de jouer un rôle politique, en critiquant l'action de son successeur. Il écrit également ses mémoires, qui influencent fortement l'image qu'a l'opinion publique allemande de lui.

Jusqu'au milieu du XXe siècle, les historiens allemands jugent en grande majorité son action de manière positive, celle-ci étant, dans cette période nationaliste, associée à l'unification de l'Allemagne. Cependant après la Seconde Guerre mondiale les critiques s'accentuent : il serait responsable en tant que fondateur de l'Empire allemand, de l'échec de la démocratie en Allemagne. Des approches plus modernes de l'Histoire tentent de remettre l'action de Bismarck, avec ses forces et ses manques, dans le contexte de son époque avec la structure politique qui était alors en place.

Lire la suite

Image du mois

Carte de l'empire allemand de 1893.
Carte de l'empire allemand de 1893.

Le saviez - vous?

Reichstag int 1906.jpg
Le pouvoir législatif est représenté par deux chambres, le Reichstag (photographie, en 1906) et le Bundesrat, mais ce n'est qu'à l'orée de l'Empire, en 1918, qu'est mise en place la responsabilité gouvernementale.

Articles

Bundesarchiv Bild 146-1984-041-10, Deutsch-Ostafrika, Reise Bernhard Dernburg.jpg
L'Empire colonial allemand, initié à la fin du XIXe siècle, s'étendait en Afrique (Afrique orientale allemande, Sud-Ouest africain allemand), en Asie (Jiaozhou, Qingdao, Shandong) et en Océanie (Nouvelle-Guinée allemande, Samoa allemandes).
Reichstag int 1906.jpg
Le pouvoir législatif est représenté par deux chambres, le Reichstag (photographie, en 1906) et le Bundesrat, mais ce n'est qu'à l'orée de l'Empire, en 1918, qu'est mise en place la responsabilité gouvernementale.

Arts et culture

Exposition d'art religieux italien au musée de Bode, en 1905.

Sport et jeux

L'équipe du Karlsruher FV, championne d'Allemagne de football en 1910.

Voir aussi

Projets connexes sur Wikimédia

Empire allemand sur Wikinews   Empire allemand sur Wikiquote   Empire allemand sur Wikilivres   Empire allemand sur Wikisource   Empire allemand sur Wiktionnaire   Empire allemand sur Wikiversité   Empire allemand sur Wikimedia Commons Empire allemand sur Wikidata Empire allemand sur Wikivoyage
Actualités Citations Textes et manuels Textes Définitions Ressources pédagogiques Images et médias Données Guide de voyage
Wikinews-logo.svg
Wikiquote-logo.svg
Wikibooks-logo.png
Wikisource-logo.svg
Wiktionary-logo.svg
Wikiversity-logo.svg
Commons-logo.svg
Wikidata-logo.svg
Wikivoyage-Logo-v3-icon.svg

Portails connexes sur Wikipédia

Portail:Allemagne Portail:Saint-Empire romain germanique Portail:République de Weimar Portail:Politique Portail:Histoire Portail:Monarchie
Allemagne République de Weimar Saint-Empire romain germanique Politique Histoire Monarchie