Grand-duché de Mecklembourg-Schwerin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grand-duché de Mecklembourg-Schwerin
(de) Großherzogtum Mecklenburg-Schwerin

18151918

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte du Mecklembourg-Schwerin
Informations générales
Statut Grand-duché (Monarchie)
Capitale Schwerin
Langue(s) Allemand
Démographie
Population 639 958 hab. (1910)
Superficie
Superficie 13 127 km²

Entités précédentes :

Le grand-duché de Mecklembourg-Schwerin (en allemand : Großherzogtum Mecklenburg-Schwerin) fut un État du nord-est de l'Allemagne de 1815 à 1918, situé sur le littoral de la Baltique et issu de l'érection du duché de Mecklembourg-Schwerin en grand-duché (celui-ci est né lui-même d'une partition du duché de Mecklembourg qui exista de 1352 à 1815).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le grand-duché était dirigé par la dynastie des Nikloting. Après la chute de l'Empire allemand en 1918 à la fin de la Première Guerre mondiale il devient l'État libre de Mecklembourg-Schwerin[1] (en allemand : Der Freistaat Mecklenburg-Schwerin).

Liste des grands-ducs de Mecklembourg-Schwerin[modifier | modifier le code]

Le grand-duché de Mecklembourg-Schwerin fut gouverné par cinq grands-ducs consécutifs entre 1815 et 1918 :

Liste des prétendants au trône de Mecklembourg-Schwerin[modifier | modifier le code]

Georges-Borwin de Mecklembourg est issu de la lignée von Carlow, considérée comme non-dynaste car issue d'un mariage morganatique. Cette lignée est cependant la dernière représentante de la maison de Mecklembourg qui, à moins qu'elle soit reconnue dynaste, est désormais éteinte, et les titres de la maison de Mecklembourg passeraient alors à la maison de Hohenzollern en vertu du traité de Wittstock (1442), qui stipule que la succession de la maison de Mecklembourg passe aux Hohenzollern en cas d'extinction de la lignée. La reconnaissance de la légitimité ou non des von Carlow est donc sujet à débat entre les partisans de Georges-Borwin de Mecklembourg (pour les von Carlow) et ceux de Georges-Frédéric de Prusse (pour les Hohenzollern).

Structure administrative[modifier | modifier le code]

Carte du grand-duché de Mecklembourg-Schwerin en 1905.
Carte du grand-duché de Mecklembourg-Schwerin en 1845.

Le grand-duché se divise en bailliages de trois types : bailliage de chevalerie, de domaine (grand-ducal) et d'abbaye.

Anecdote[modifier | modifier le code]

En France, à l'occasion du mariage de Ferdinand-Philippe d'Orléans et d'Hélène de Mecklembourg-Schwerin, les opposants au régime se moquèrent du peu d'importance de ce duché et un bon mot circula :

« Tous les sujets du grand-duc, père de la duchesse, avaient formé le projet d'assister, en France, aux fêtes du mariage. Deux diligences avaient été jugées suffisantes pour les transporter. »

— Edmond Jouhaud, Youssouf, Paris, 1980, p. 82.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]