Grand-duché de Mecklembourg-Strelitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grand-duché de Mecklembourg-Strelitz
Großherzogtum Mecklemburg-Strelitz

18151918

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte du Mecklembourg-Strelitz
Informations générales
Statut Grand-duché
Capitale Neustrelitz
Langue(s) Allemand
Démographie
Population 103 000 hab. (1905)
Superficie
Superficie 2 929,5 km²

Entités précédentes :

Le grand-duché de Mecklembourg-Strelitz (en allemand : Großherzogtum Mecklenburg-Strelitz) fut 1815 à 1918 un grand-duché situé dans le nord-est de l'Allemagne (aujourd'hui dans le Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale). Sa capitale fut Neustrelitz.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , le duc de Mecklembourg-Güstrow, Gustave-Adolphe, meurt sans héritier mâle.

Le congrès de Vienne, en 1815, élève le duché de Mecklembourg-Strelitz au rang de grand-duché, qui devient également membre de la Confédération germanique.

En 1866, le grand-duché fit preuve de neutralité en condamnant l’annexion du Hanovre par la Prusse.

En 1867, les deux duchés mecklembourgeois devinrent des États confédérés au sein de la confédération de l'Allemagne du Nord.

En 1870, la mobilisation de l'armée mecklembourgeoise fut retardée par le grand-duc de Mecklembourg-Strelitz ; ce dernier ne prêta aucune attention à la proclamation à Versailles de son cousin Guillaume Ier le . Cependant, le Mecklembourg-Strelitz devint un État fédéré au sein de l'Empire allemand.

Après la chute de la monarchie en 1918, la république est proclamée dans le Mecklembourg-Strelitz, qui est intégré sous le nom d'État libre de Mecklembourg-Strelitz (Freistaat Mecklenburg-Strelitz) au sein de la République de Weimar.

Territoire[modifier | modifier le code]

Carte du grand-duché de Mecklembourg-Strelitz en 1905.
Carte du grand-duché de Mecklembourg-Strelitz en 1845.

Le grand-duché comprenait deux parties séparées, l'une de l'autre, par le grand-duché de Mecklembourg-Schwerin. La partie occidentale correspondait à la principauté de Ratzebourg (Fürstentum Ratzeburg). La partie orientale, dite duché de Strelitz, comprenait la seigneurie de Stargard (Herrschaft Stargard) et deux commanderies de Mirow (Komturei Mirow) et Nemerow (Komturei Nemerow).

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Le grand-duché comprenait :

Grands-ducs[modifier | modifier le code]

Liste des grands-ducs[modifier | modifier le code]

Le suicide d'Adolphe-Frédéric VI entraine une crise de succession pour le grand-duché, car l'héritier le plus proche est Charles-Michel de Mecklembourg-Strelitz, qui a renoncé au trône pour être naturalisé russe. En attendant la résolution de la crise, c'est le grand-duc Frédéric-François IV de Mecklembourg-Schwerin qui assure la régence. La révolution allemande de 1918 entraine la fin des monarchies allemandes, mais la question de la succession reste néanmoins débattue.

Liste des prétendants au trône de Mecklembourg-Strelitz[modifier | modifier le code]

À la suite de la révolution allemande de 1918, la succession de la lignée de Mecklembourg-Strelitz est toujours débattue, jusqu'à l'adoption de Georges de Mecklembourg (de la lignée morganatique des von Carlow) par son oncle Charles-Michel de Mecklembourg-Strelitz, en 1928.

Georges-Borwin de Mecklembourg est issu de la lignée von Carlow, considérée comme non-dynaste car issue d'un mariage morganatique. Cette lignée est cependant la dernière représentante de la maison de Mecklembourg qui, à moins qu'elle soit reconnue dynaste, est désormais éteinte, et les titres de la maison de Mecklembourg passeraient alors à la maison de Hohenzollern en vertu du traité de Wittstock (1442), qui stipule que la succession de la maison de Mecklembourg passe aux Hohenzollern en cas d'extinction de la lignée. La reconnaissance de la légitimité ou non des von Carlow est donc sujet à débat entre les partisans de Georges-Borwin de Mecklembourg (pour les von Carlow) et ceux de Georges-Frédéric de Prusse (pour les Hohenzollern).

Titulature[modifier | modifier le code]

Großherzog von Mecklenburg, Fürst zu Wenden, Schwerin und Ratzeburg, auch Graf zu Schwerin, der Lande Rostock und Stargard Herr Grand-duc de Mecklembourg, prince de Wenden, Schwerin et Ratzebourg, comte de Schwerin, seigneur des pays de Rostock et de Stargard

Blason[modifier | modifier le code]

Les grandes armes du grand-duché peuvent être blasonnées comme suit :

Parti d'un, coupé de deux :

  1. de Mecklembourg : d'or, au rencontre de taureau de sable, languée de gueules, dentée, accornée et allumée d'argent et couronnée du champ ;
  2. de Rostock : d'azur, au griffon d'or ;
  3. de la principauté de Schwerin : coupé : 1, d'azur, au griffon passant d'or ; 2, de sinople, à la bordure d'argent ;
  4. de la principauté de Ratzebourg : de gueules, à la croix pattée haute d'argent, couronnée d'or ;
  5. de Stargard : de gueules, au bras dextre d'argent, naissant d'une nuée du même, muni d'un brassard d'azur, et tenant une pierre précieuse du même, sertie sur un anneau d'or ;
  6. de la principauté de Werle : d'or, à la rencontre de taureau de sable, sans l'encolure, languée de gueules, dentée, accornée et allumée d'argent, couronnée du champ ;

sur le tout du comté de Schwerin : coupé de gueules et d'or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]