Ordre de l'Aigle noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ordre de l'Aigle noir
(de) Schwarzer Adlerorden
Seconde illustration.
Croix et étoile de l'ordre
Conditions
Décerné par Wappen Deutsches Reich - Reichswappen (Grosses).svg Le Prince de Prusse
Type Ordre de chevalerie (anciennement)
Ordre dynastique (actuellement)
Décerné pour Service rendu à la Prusse
Éligibilité Famille royale de Prusse, chefs d'État étrangers
Détails
Statut Plus décerné
(Toujours décerné à titre privé)
Devise Suum cuique
(latin : À chacun son propre)
Grades Chevalier
Statistiques
Création 19 janvier 1701
Première attribution Frédéric Ier de Prusse
Dernière attribution 9 novembre 1918
Total 407
Ordre de préséance
Illustration.
Ruban de l'Ordre

L’ordre de l’Aigle noir (en allemand Hohe Orden vom Schwarzen Adler ou plus couramment Schwarzer Adlerorden), était l’ordre honorifique suprême du royaume de Prusse. Il fut fondé par le prince-électeur Frédéric III du Brandebourg le , la veille de son couronnement comme premier roi de Prusse (renommé Frédéric Ier).

L'ordre devint obsolète avec l'abdication de l'empereur Guillaume II, le dernier roi de Prusse, en 1918.

Historique[modifier | modifier le code]

Les statuts de l’ordre ont été publiés le , et révisés en 1847. Ses membres se limitaient à un petit nombre de chevaliers, et étaient divisés en deux catégories : les membres de la famille royale (catégorie divisée plus tard entre ceux de la dynastie de Hohenzollern et ceux des autres dynasties, allemandes ou étrangères) et les chevaliers ordinaires. Avant 1847, l'accession à la deuxième catégorie de l'ordre était limitée aux seuls nobles ou reconnus comme tels (comme les maréchaux Bernadotte ou Murat) mais, après 1847, l'accession aux non-nobles fut permis et entraîna, selon les statuts révisés, leur anoblissement automatique.

D’après les statuts, les membres de l’ordre étaient aussi titulaires de la grand-croix de l’ordre de l’Aigle rouge et portaient la décoration de cet ordre autour du cou. Depuis 1862, les membres de la famille royale recevaient aussi la croix de l’ordre de la Couronne 1re classe.

Description[modifier | modifier le code]

Frédéric-Guillaume IV de Prusse, portant le collier et la cape de l’ordre de l’Aigle noir. Portrait de Kreuger.

L'ordre de l'Aigle noir ne comportait qu'une seule classe, mais il a été décerné selon les prérogatives du roi « avec la chaîne » (mit der Kette) ou « sans chaîne » (ohne Kette). La décoration correspondante fut décernée principalement à des membres de familles royales, des chefs d’État et des militaires de haut rang. Très rarement, elle fut décernée avec des brillants. Jusqu'à la fin de la monarchie en Allemagne en 1918, quatre cent sept exemplaires seulement furent décernés.

Le badge de l'ordre était une croix de Malte en or, émaillée de bleu, avec des aigles noirs couronnés entre les branches. Le médaillon central en or contenait les initiales royales de Frédéric Ier : « FR » pour Fredericus Rex en latin.

Le badge était porté avec une écharpe ou une chaîne. L'écharpe et le ruban étaient de couleur orange moiré, en l'honneur des princes d’Orange, porté de l'épaule gauche à la hanche droite, avec le badge au niveau de la hanche. La chaîne (Kette) de l'ordre était portée autour du cou, avec le badge suspendu. Elle était composée de 24 chaînons, alternant des aigles noirs et un médaillon où était gravée la devise Suum Cuique (« À chacun ses mérites »), une série de « FR » formant une croix pattée, entourés par un anneau en émail bleu et des couronnes entre chaque point.

Étoile de l’ordre de l’Aigle noir.

L'étoile de l'ordre était une étoile octogonale en argent. Le médaillon central représentait un aigle noir sur un fond doré, entouré par un anneau en émail blanc figurant en bas des feuilles de laurier et en haut la devise de l'ordre Suum Cuique. L'aigle agrippait dans ses serres une couronne de laurier à droite et un éclair à gauche.

Aux assemblées de l'ordre, les membres portaient une cape rouge en velours ourlée de bleu, avec l'étoile de l'ordre épinglée sur l'épaule gauche.

Récipiendaires[modifier | modifier le code]

Depuis sa fondation en 1701 jusqu'en 1918, l'ordre de l'Aigle noir a été décerné 407 fois, dont 57 durant le règne de Frédéric Ier (1701-1713). En 1918, les chevaliers de l'ordre étaient 118 : 14 étaient membres de la famille royale de Prusse, 1 de la famille princière des Hohenzollern, 49 des autres familles royales et 54 allemands n'appartenant pas à une famille royale.

Souverains et maîtres de l'ordre[modifier | modifier le code]

Maison royale de Hohenzollern[modifier | modifier le code]

Impératrice Augusta-Victoria, portant l’écharpe et l’étoile de l’ordre de l’Aigle noir. Portrait de Philip de László.

Maison princière de Hohenzollern[modifier | modifier le code]

Souverains étrangers[modifier | modifier le code]

Princes étrangers[modifier | modifier le code]

Hommes d'État étrangers[modifier | modifier le code]

Diplomates[modifier | modifier le code]

Artistes[modifier | modifier le code]

Utilisation actuelle[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

L’étoile de l’ordre de l’Aigle noir est aujourd'hui utilisé comme emblème de la police militaire allemande (Feldjäger).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. In: Neues Preussisches Adels-Lexicon. Band 2, Gebrüder Reichenbach, Leipzig 1836, S. 71–98 (Digitalisat).

Voir aussi[modifier | modifier le code]