Portail:Monde colonial

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

 Portail  Portail  Projet Histoire  Projet Histoire  Projet Histoire militaire  Projet Histoire militaire  Discussion  Discussion
Casque colonial
Portail du monde colonial
6 605 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications

La colonisation est un processus par lequel une métropole prend le contrôle et domine politiquement, économiquement et culturellement d'autres territoires, États ou peuples. Elle est généralement motivée par une idéologie appelée colonialisme.

Le colonialisme a été pratiqué notamment sous la Grèce antique et l'Empire romain mais est, dans la période moderne, principalement associé à l’expansionnisme des pays européens du XVIe siècle (suite aux grandes découvertes) au XXe siècle. Au cours de cette période, ils fondent ou conquièrent de nombreuses colonies et certains pays constituent de vastes empires coloniaux.

La colonisation est liée à l'installation de dizaines de millions d'Européens à travers le monde, parfois jusqu'à former une majorité de la population (Amériques, Australie), au déplacement forcé de millions d'esclaves ainsi qu'à la domination des peuples autochtones.

La plupart des colonies américaines deviennent indépendantes à la fin du XVIIIe siècle ou au début du XIXe siècle. À partir de la fin du XIXe siècle, des mouvements anti-colonialistes émergent en Asie et en Afrique, réclamant l'indépendance des pays colonisés. Ils aboutissent, après la Seconde Guerre mondiale, à la décolonisation de ces continents.

L'influence que les anciennes puissances coloniales exercent encore sur les pays devenus indépendants est qualifiée de néocoloniale.

Colonisation et empires
modifier 
 Icône Lumière sur…
Carte du Raj en 1909.

Le Raj britannique (anglais : British Raj) désigne la période de domination britannique sur le sous-continent indien.

Le Raj débute en 1858 par le transfert des possessions de la Compagnie des Indes orientales à la couronne britannique en la personne de Victoria du Royaume-Uni, proclamée Impératrice des Indes en 1876. Il s'étend principalement sur les territoires qui forment aujourd'hui l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh, ainsi que sur la Birmanie jusqu'en 1937, et regroupe des provinces sous administration directe et des États princiers sous suzeraineté. Le Raj est dirigé par un vice-roi désigné par le gouvernement britannique.

Pendant cette période, le pays est dénommé simplement « Inde » (India) dans la législation et c'est sous ce nom qu'il participe aux Jeux olympiques de 1900, 1920, 1928, 1932 et 1936 et est membre fondateur des Nations unies en 1945. On parle également d'« Empire des Indes » (Indian Empire), nom qui figure notamment sur les passeports.

À partir du début du XXe siècle, le mouvement pour l'indépendance, au sein duquel Ghandi met en pratique ses théories sur la non-violence, prend de l'ampleur. Le mouvement aboutit en 1947 sur la partition des Indes en deux dominions indépendants, l'Inde et le Pakistan.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Empires coloniaux
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Colonisation
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Notions
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif


Anticolonialisme et décolonisation
modifier 
 Icône Lumière sur…
Journée de Lexington, gravure sur la bataille de Lexington par Nicolas Ponce (non datée 1775-1819).

Les batailles de Lexington et Concord sont les premiers engagements militaires de la guerre d'indépendance des États-Unis. Elles se déroulent le dans le comté de Middlesex de la province de la baie du Massachusetts, ou plus précisément dans les villes de Lexington, Concord, Lincoln, Menotomy (devenue Arlington de nos jours) et à Cambridge, près de Boston. Ces batailles ont marqué le déclenchement d'un conflit armé ouvert entre le Royaume de Grande-Bretagne et ses Treize colonies dans la partie continentale de l'Amérique du Nord britannique.

Environ 700 militaires de l'armée régulière britannique, sous le commandement du lieutenant-colonel Francis Smith, reçoivent des ordres secrets pour capturer et détruire les entrepôts d'armes que détiendrait la milice du Massachusetts établie à Concord. Grâce à des renseignements, les Patriots sont avertis plusieurs semaines avant l'expédition anglaise et déplacent la plupart de leurs stocks en des lieux plus sûrs. Ils obtiennent également des informations sur les plans britanniques dans la nuit précédant la bataille et sont alors en mesure d'avertir rapidement les milices de la région des mouvements de l'ennemi. Les premiers coups de feu sont tirés à Lexington alors que le soleil se lève. Les miliciens, moins nombreux, sont rapidement dépassés et l'armée britannique poursuit sa route à Concord en quête des entrepôts d'armes. Au North Bridge, à Concord, près de 500 miliciens combattent et défont trois compagnies des troupes du Roi. Après une bataille rangée, les Britanniques se retrouvent en infériorité numérique face aux Minutemen. Davantage de miliciens arrivent peu après et infligent de lourdes pertes aux militaires lors de leur retraite vers Boston. De retour à Lexington, l'expédition de Smith est secourue par des renforts sous le commandement du brigadier-général Hugh Percy. La force combinée de près de 1 700 hommes reprend sa marche vers Boston sous un feu nourri et, dans une retraite tactique, finit par atteindre Charlestown. Les multiples milices bloquent alors les minces accès terrestres à Boston et Charlestown, initiant le siège de Boston.

Les batailles de Lexington et Concord sont symboliques pour les Américains car elles sont des éléments déclencheurs de la future indépendance des États-Unis et des preuves visibles de leur recherche de liberté. Les explications sur le déroulement de ce ont fluctué au fil du temps et des témoignages, notamment concernant l'identité de l'agresseur et du camp à l'origine du premier tir, jusqu'à en avoir une version mythifiée correspondant à leur recherche d'identité nationale propre, même si elle est parfois éloignée de la vérité.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Mouvements indépendantistes et anticoloniaux
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Nouveaux articles
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif


modifier 
 Icône Voir aussi
Sur les autres projets Wikimedia
Lien vers Wikimedia Commons

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Colonialisme


Lien vers Wiktionnaire

Wiktionnaire
(Dictionnaire universel)
Colonisation

Lien vers Wikisource

Wikisource
(Bibliothèque universelle)
Colonisation

Lien vers Wikiquote

Wikiquote
(Recueil de citations)
Colonisation


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Autres portails Portail des portails
pour accéder à tous les portails thématiques de Wikipédia