Norman Thavaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Norman fait des vidéos)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Norman et Thavaud.
Norman
Image illustrative de l'article Norman Thavaud
Norman Thavaud au festival de Cannes 2015.
Genre Podcast vidéo, film humoristique, parodie
Naissance (29 ans)
Arras, Pas-de-Calais, France
Vidéos populaires Luigi clash Mario
Assassin des templiers
Avoir un chat
Maintenant, j'ai Google
Nombre d'abonnés 7,7 millions
Autres activités Acteur, humoriste
Site internet www.normanfaitdesvideos.com
Chaîne www.youtube.com/NormanFaitDesVideos

Norman Thavaud est un humoriste et acteur français né le à Arras[1],[2]. Il se fait connaître en publiant ses vidéos sur internet et en les relayant sur les réseaux sociaux, à l'instar de Cyprien, Mister V, Hugo Tout Seul, Natoo ou Jérôme Niel, la nouvelle génération d'humoristes utilisant ces outils.

En 2011-2012, il commence une carrière à la télévision en interprétant des rôles secondaires dans certains épisodes du Palmashow diffusés sur D8 aux côtés de Grégoire Ludig et David Marsais. On le voit également guest star d'un épisode de Bref. consacré aux hot-lines.

Le , Norman réunit près de 3 000 personnes au Grand Rex à Paris lors de son spectacle, Le Zapping Amazing[réf. nécessaire].

En 2015, il est avec Cyprien Iov celui qui cumule le plus de vues sur une vidéo YouTube, hors vidéos musicales en France, avec son hommage au jeu Assassin's Creed où il partage la vedette avec Squeezie[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Norman Thavaud est né le à Arras[1],[2], dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais, d'une mère enseignante d'histoire-géographie[note 1] et d'un père, Jacky Thavaud, travaillant dans l'animation culturelle et dirigeant une école de cinéma. Il grandit à Liévin, autre ville du Pas-de-Calais[2] avant d'arriver à Paris en 2002[1]. Norman joue pendant sept ans du saxophone au conservatoire[1]. Enfant, il utilise la caméra de son père pour tourner diverses vidéos. Après avoir eu son bac en 2005[4], il commence des études de cinéma et occupe plusieurs emplois avant de devenir monteur vidéo[5]. Il triple sa première année d'université « parce que je passais mon temps à jouer à World of Warcraft »[6]. Finalement, il décide d'abandonner ses études pour se consacrer à sa passion[7].

Les débuts sur Internet[modifier | modifier le code]

Norman Thavaud rencontre Hugo Dessioux (alias Hugo Tout Seul) au lycée et forme avec lui Le Velcrou en mars 2008. C'est un groupe qui poste régulièrement des vidéos humoristiques sur Dailymotion. Quatre mois après, Marc Jarousseau (alias Kemar), un ami rencontré à la faculté rejoint Le Velcrou[8].

Grâce à ce groupe comique, il rencontre Cyprien Iov, un autre vidéo-blogger, qui apparaît par la suite dans quelques-unes de leur vidéos[9]. En décembre de la même année, Cyprien crée et scénarise Super Mega Noël, un court métrage humoristique sur le thème de Noël. Il y invite d'autres vidéastes dont Norman et Hugo Tout Seul. Le court métrage est ensuite mis en ligne sur le site internet créé pour l'occasion.

En parallèle, Norman continue ses études et obtient en juillet 2009 sa licence de cinéma à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne[1]. La même année, ses vidéos avec Le Velcrou commencent à lui rapporter de l'argent. En effet, il est embauché avec Hugo par Digital Games, pour jouer dans une mini web-série : Nouvelle série Geek qui leur permet d'être rémunérés grâce à leurs vidéos. Cependant, avec le Velcrou, Hugo, Marc et Norman connaissent peu de succès et le groupe se sépare en octobre 2010 en même temps que commencent leurs vidéos en solo.

Une popularité grandissante[modifier | modifier le code]

Norman fait des vidéos[modifier | modifier le code]

À la fin 2010, Norman se lance dans un nouveau format, des mini-séquences vidéo d’environ 4 minutes où il incarne « Monsieur tout le monde » et parle de sujets quotidiens avec sa première vidéo en solo, Le Club de ping pong. Deux mois plus tard, il publie sa vidéo qui est restée la plus populaire pendant longtemps, Les Bilingues[1], qui rencontre un franc succès et marque le début de sa notoriété. Celle-ci a depuis été dépassée par Maintenant J'ai Google, puis par Luigi Clash Mario qui est en septembre 2015 sa vidéo la plus regardée, comptabilisant environ 40 millions de vues. Il tourne ses vidéos dans son appartement de Montreuil, où il vit avec son colocataire et ses deux chats, Serge alias Sergi, que l'on peut voir à de multiples reprises dans ses vidéos, et Bécassine[10].

Ses vidéos, visionnées plusieurs millions de fois, lui permettent d'être rémunéré par le site internet YouTube et d'attirer l'attention de nombreux médias nationaux[1],[11],[12],[13]. Certains de ces médias sont néanmoins perplexes face à ce qu'ils qualifient de « phénomène web » ; ainsi, le journaliste de Liberation Éric Loret relève notamment que Norman et les artistes de sa génération, à l'instar de Hugo Dessioux et Cyprien Iov qui se sont lancés dans le même format, ont l'avantage d'être « hyperbons en business et en com, maîtrisant toutes les stratégies avec la plus grande innocence »[1].

Au , sa chaîne YouTube atteint plus de 6 millions d’abonnés, tandis que l'ensemble de ses vidéos ont été visionnées plus de 735 millions de fois[14]. Sa page Facebook rassemble 4 000 000 fans[15] et son compte Twitter est suivi par plus de 3 400 000 abonnés[16]. L'un de ses projets porte sur la réalisation d'un long-métrage avec Cyprien Iov[17].

Un guest-star sur internet[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Étant populaire parmi les youtubeurs français et le deuxième de par son nombre d'abonnés, de nombreux vidéastes et amis sur internet l'invitent à participer sur leurs vidéos. Il participe ainsi aux vidéos solo des anciens membres de son groupe Le Velcrou sur les chaînes Hugo Tout seul d'Hugo Dessioux et Kemar de Marc Jarousseau et Cyprien, le plus populaire en termes d'abonnés, ne l'invitera que sur une seule de ses vidéos bien qu'ils aient déjà joué ensemble du temps du Velcrou. On le retrouve aussi dans les vidéos de MisterTel, Mister V, La Ferme Jérôme ! ou encore du collectif 10 minutes à perdre.

Norman fait parfois figurer son chat, « Sergi », sur certaines de ses vidéos, en particulier celle intitulée Avoir un chat, ainsi que son père dans Gaming avec mon père.

À la suite des attentats du 13 novembre 2015 en France, il participe à la vidéo Imagine Paris, où, avec une trentaine d'autres youtubers, il reprend Imagine de John Lennon[18].

Diversification des activités[modifier | modifier le code]

Au Grand Rex en 2012.

Norman fait son apparition à la télévision en participant à plusieurs épisodes de Very Bad Blagues[réf. souhaitée]. En décembre 2011, il est invité au Festival de Cinéma Européen des Arcs avec d'autres vedettes de YouTube dont La Ferme Jérôme !, Cyprien, Maxime Musqua, MisterTel et le Palmashow[réf. souhaitée].

Le , il organise Le Zapping Amazing, un spectacle au Grand Rex réunissant ses amis web-humoristes avec qui il a tourné pour certains : Palmashow, Kemar, Cyprien, PV Nova, Julfou, Mister V, Natoo, Volt, Backstage Rodeo, LeGrandJD, Spicy Marguerites et La Ferme Jérôme. Ensemble, ils rediffusent au public leurs sketchs les plus populaires. Ce spectacle ayant réuni près de 3 000 personnes, une tournée est programmée en France du 5 au 15 février 2013[réf. à confirmer][19].

Alors qu'il réalisait jusque-là ses vidéos tout seul, Norman se fait repérer en 2011 par Orange pour tourner des vidéos virales en faveur de l'opération Orange Cineday. Les vidéos Norman fait son cinéma sont diffusées à partir de juillet 2011[20]. C'est la première fois que les vidéos où il est l'unique acteur ne sont pas réalisées par ses soins[réf. souhaitée].

En février 2012, la marque de chocolat Crunch démarre une campagne publicitaire nommée « Crunch sort Norman de sa chambre » en annonçant le départ de Norman pour un tour du monde d'un mois vers quatre destinations[réf. à confirmer][21]. Ses fans ont la possibilité de choisir chaque semaine sa prochaine destination via la chaîne YouTube de Crunch. Il part le 3 mars 2012 vers l'Islande puis à Tokyo, à Hawaï et à Los Angeles les semaines suivantes. Chaque semaine, une vidéo est postée, montrant les vacances de Norman dans ces différents lieux[réf. souhaitée].

En 2013, il fait sa première apparition sur les écrans de cinéma, jouant le premier rôle du film de Maurice Barthélemy, Pas très normales activités, sorti le [22], que la critique accueille de manière mitigée[23],[24], déclarant par exemple que le jeune acteur manque de crédibilité dans ce film[25] et qu'il aurait dû s'essayer à la télévision avant de passer directement au grand écran[26]. Le film est d'ailleurs un échec en salles, totalisant un peu moins de 180 000 entrées à la fin de son exploitation, un chiffre qui contraste avec les millions de vues de ses vidéos sur YouTube[27].

Il annonce la coréalisation d'un film : Le Club avec Cyprien, dont le tournage aurait débuté en avril 2013[réf. à confirmer][28].

Dans sa vidéo Les Inventions imaginaires de janvier 2016, il déclare poursuivre sa tournée Norman sur scène en 2016 qu'il a débuté en 2015.

Il participera avec Cyprien à une mini-série télévisée[29] de 10 épisodes de six minutes[30] sur TF1 diffusée dès septembre[31]. Elle sera produite par Mixicom et Partizan[32]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Groupe et autres projets[modifier | modifier le code]

  • 2008 - 2009 : Velcrou
  • 2009 : Nouvelle série Geek avec Le Velcrou
  • Depuis 2010 : Norman fait des vidéos
  • 2011 - 2012 : NormanVidéosBonus
  • 2011 - 2012 : Norman fait son cinéma
  • 2012 : Le Guichet
  • 2012 : Crunch sort Norman de sa chambre
  • 2013 : Super Social Movie de Norman

Télévision[modifier | modifier le code]

En dehors de ses propres projets, Norman Thavaud a participé à plusieurs émissions télévisées :

Cinéma[modifier | modifier le code]

Maurice Barthélemy a choisi Norman Thavaud pour Pas très normales activités.

Publicité[modifier | modifier le code]

Dès février 2013, on retrouve Norman dans une annonce publicitaire sur la nouvelle livebox Play d'Orange, mais aussi dans celle de Crunch.

Doublage[modifier | modifier le code]

Spectacles[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Autres que ces sketchs, Norman fait (ou participe) également beaucoup de clips vidéos.

Podcasts[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive des vidéos de Norman Thavaud sur la chaîne Norman fait des vidéos.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Cérémonie Année Travail nommé Récompense Résultat
Web Comedy Awards 2014 Norman - Avoir un chat Sketch solo Lauréat
Norman - Luigi Clash Mario Sketch collectif Nomination
Norman Youtuber de l'année Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans une de ses vidéos, "Ma vie en dessin", il explique que sa mère est décédée des suites d'un cancer.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Éric Loret, « Norman : Tête à clics » sur liberation.fr, 26 octobre 2011
  2. a, b et c « [VIDEO] Norman Thavaud, alias Norman fait des vidéos », sur www.lavenirdelartois.fr (consulté le 15 avril 2016)
  3. Cyprien et Norman toujours en tête de YouTube France
  4. « Norman passe des vidéos à la scène mercredi soir au Zénith », sur www.lepopulaire.fr (consulté le 19 novembre 2015)
  5. Norman fait des vidéos mais aussi une interview sur madmoizelle.com, 16 mars 2011
  6. Benjamin Jérôme, « Les geeks, késako ? », in Le Parisien Magazine, semaine du vendredi 31 mai 2013, page 49.
  7. « NORMAN - MA VIE EN DESSIN », sur YouTube,‎ vidéo ajoutée le 4 septembre 2014
  8. Le Velcrou sur France Inter
  9. Éric Loret, « Le Velcrou, humour à trois » sur liberation.fr, 11 août 2011
  10. « CHAT DANS TOILETTES », sur normanfaitdesvideos.com,‎ (consulté le 11 novembre 2015)
  11. Le Velcrou, web-humoristes, de 23 à 24 ans, émission de France Inter, 5 août 2011
  12. Émission 66 minutes sur M6, le 20 novembre 2011
  13. Émission Lci est @ vous sur LCI, le 11 juillet 2011
  14. Page Youtube de NormanFaitDesVideos
  15. Page Facebook de NormanFaitDesVideos
  16. Compte Twitter de Norman Thavaud
  17. Cyprien (Monsieur Dream), l'interview sur madmoiZelle, 25 juillet 2012
  18. Louis Ritot, « Attentats de Paris : les youtubeurs français reprennent Imagine en mémoire des victimes (Vidéo) », sur Closer,‎ (consulté le 20 novembre 2015).
  19. Site officiel du Zapping Amazing
  20. « Orange Cineday fait son trafic vidéo », sur strategies.fr,‎ (consulté le 27 décembre 2012)
  21. Vidéo : CRUNCH sort Norman de sa chambre sur YouTube
  22. AlloCine, « Pas très normales activités », sur AlloCiné (consulté le 15 avril 2016)
  23. Reviewer.fr, « Pas très normales activités, la critique : Norman en folie », sur Reviewer.fr (consulté le 15 avril 2016)
  24. « Pas très normales activités, la critique de Studio Ciné Live », sur LExpress.fr (consulté le 15 avril 2016)
  25. (fr) « Pas très normales activités fait un four au cinéma... », sur melty (consulté le 15 avril 2016)
  26. « Norman, Cyprien, 10 minutes à perdre : le naufrage des "Youtubeurs" hors du web », sur leplus.nouvelobs.com (consulté le 15 avril 2016)
  27. GQ, « Box-office : 5 astuces pour faire un bide », sur GQ (consulté le 15 avril 2016)
  28. http://www.youtube.com/watch?v=jODlJClhsps
  29. « Cyprien et Norman sur TF1: Un mariage stratégique mais pas forcément heureux », sur 20 Minutes,‎ (consulté le 28 juin 2016).
  30. « TF1 embauche Norman et Cyprien », sur 20 Minutes,‎ (consulté le 28 juin 2016).
  31. Mercato, « Norman va bientôt faire des vidéos avec Cyprien sur TF1 », sur Télérama,‎ (consulté le 28 juin 2016).
  32. Judith Korber, « Cyprien et Norman arrivent sur TF1 à la rentrée », sur Metronews,‎ (consulté le 28 juin 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]