Joueur du Grenier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joueur du Grenier
Vidéaste Web
Sébastien Rassiat (à gauche) et Frédéric Molas (à droite).
Informations
Genre Tests de jeux vidéo rétro, fiction, humour
Nom de naissance Frédéric Molas
Sébastien Rassiat
Naissance

Frédéric « Fred » Molas : (39 ans), Perpignan

Sébastien « Seb » Rassiat : (39 ans)
Nationalité Drapeau de France Français
Vidéos populaires
  • Joueur du grenier - Harry Potter (16 millions de vues / )
  • Joueur du grenier - Les jeux de Baston 2e édition (13 millions de vues / )
  • Joueur du grenier - Hors série - Les super-héros (13 millions de vues / )
Nombre d'abonnés

Chaîne principale : 3,6 millions ()[1]
Chaîne secondaire : 1,7 million ()

Chaîne Twitch : environ 700 000 ()
Autres activités Streamer sur Twitch
Chaîne(s) Joueur du Grenier
Chaîne secondaire Bazar du Grenier

Joueur du Grenier Écouter (/ʒwœʁ dy gʁənje/) communément abrégé en « JDG », est une émission humoristique de tests de jeux vidéo rétro, diffusée sur YouTube depuis et sur Dailymotion depuis . Joueur du Grenier est également le nom du personnage principal de l'émission, interprété par le vidéaste Frédéric « Fred » Molas, et celui de la chaîne YouTube qu'il gère conjointement avec Sébastien « Seb » Rassiat, co-créateur de l'émission.

L'émission Joueur du Grenier a donné lieu à plusieurs séries et projets annexes, tels que l'émission dérivée Papy Grenier ou la chaîne secondaire Bazar du Grenier qui diffuse notamment du Let's Play. De plus, l'émission a vu paraître de nombreux hors-séries où le Joueur du Grenier parle d'autres sujets touchant à l'audiovisuel (dessins animés, séries télévisées, publicités...). Elle implique plusieurs collaborateurs intervenants à fréquences variables, dont Karim Debbache (de Crossed et Chroma) et Nico (de NESblog).

Son univers, à l'humour geek et absurde, a donné à cette émission une grande popularité chez les jeunes adultes amateurs de culture populaire. Depuis 2020, Fred du Grenier anime aussi une chaîne de stream sur Twitch.

Principe[modifier | modifier le code]

Le titre de la série, Joueur du Grenier, ramène à l’idée de ressortir les vieux jeux archivés. L’émission exploite le même concept populaire que l’Angry Video Game Nerd américain[2], à savoir la critique de jeux vidéo datant des années 1980, 1990 et 2000 (plus récemment), le plus souvent jugés mauvais.

Le « Joueur du Grenier » est le personnage principal de la série : il réalise les tests sur son canapé face à la caméra. Pendant l'émission, il porte toujours une chemise jaune à palmiers verts, qui le rend reconnaissable[3]. Dans les premiers épisodes, Sébastien n'apparaît pas, s'occupant du tournage ou faisant des commentaires hors champ[4], avant de jouer une grande partie des personnages secondaires dans les épisodes suivants[3]. Avec le temps, de nombreux Youtubeurs apparaissent comme figurants (Usul, Benzaie, Bob Lennon, Antoine Daniel, Mathieu Sommet), y compris l'humoriste internet américain Doug Walker (The Nostalgia Critic)[5] et même James Rolfe, l'Angry Video Game Nerd lui-même, pour l'épisode des 11 ans de la série.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'émission (1982–2009)[modifier | modifier le code]

Frédéric Molas, né le à Perpignan, est passionné de jeux vidéo depuis l'âge de 7 ans[6], particulièrement de la Mega Drive, qu'il dit être sa console préférée[7]. Après son baccalauréat, il obtient un brevet de technicien supérieur (BTS) communication des entreprises qui lui permet de continuer dans une licence multimédia. Il commence à s'intéresser à la vidéo en réalisant des machinimas (vidéo créée à partir d'images de jeux vidéo), pendant qu'il effectue en parallèle une formation à l'Institut de développement et enseignement multimédia, où il rencontre Sébastien Rassiat[4], né le [8].

Création et débuts (2009–2012)[modifier | modifier le code]

Sébastien Rassiat et Frédéric Molas au Toulouse Game Show en 2010, au début de leur carrière.

Frédéric et Sébastien créent ensemble une association pour réaliser des vidéos institutionnelles[6], travaillant bénévolement pendant un an, avant de recevoir un petit salaire. Pensant que leur association ne durerait que quelques mois de plus, ils créent Joueur du grenier en , pour s'amuser[6],[7] et au début de leur chômage[4]. Ils décident de la créer sur le même concept que l'émission web américaine The Angry Video Game Nerd de James Rolfe, qui connaît un large succès[3]. Reconnaissant que leurs deux premières vidéos étaient à la limite du plagiat, Frédéric Molas souligne néanmoins qu'ils trouvent ensuite leur propre identité, notamment avec le personnage du Joueur du Grenier[4],[6].

Lors d'un live Twitch de , où il revient sur ses anciennes vidéos, Frédéric Molas explique que l'émission s'appelerait à l'origine Big Review, un clin d'œil au morceau Big Bisou du chanteur Carlos, sorti en 1977[9]. Par ailleurs, la chemise hawaïenne ferait également référence à celle que portait le chanteur[9]. Dans ce même live, il indique que leurs rôles respectifs n'étaient absolument pas définis : « quand on a écrit le texte avec Seb, on n’a jamais défini qui porterait la chemise », explique-il. « Donc, concrètement, il existe un univers parallèle où Seb est le Joueur du Grenier et où, moi, je suis Fred le technicien[9]. »

Ils réussissent à vivre de leurs vidéos depuis 2012 en les monétisant via le network Melberries[10][source insuffisante].

En , Frédéric Molas et Sébastien Rassiat créent avec le vidéaste Krayn le concept AFK, porté sur les MMO, mais qui n'aboutira finalement pas. Le concept revient cependant sous une nouvelle forme en , sous le nom de LFG - Looking for Games, diffusé en tant que chronique hebdomadaire sur Jeuxvideo.com[11]. Dans la saison 1, Fred et Krayn présentent les aspects d'un MMORPG, en changeant de jeu toutes les quatre émissions, tandis que Seb présente un mot propre au vocabulaire MMORPG à chaque début d'émission. Fred et Seb sont en revanche moins présents dans la saison 2, traitant principalement de l'actualité du MMO. L'émission prend fin en .

Entre le et le , Frédéric Molas et Sébastien Rassiat réalisent quatre courtes vidéos de présentation humoristiques du jeu vidéo Dragon's Dogma, à la demande de Capcom[12]. En , un DVD du Joueur du Grenier est vendu avec un hors-série du magazine Kultur Pop, contenant les dix premiers épisodes, une interview, des épisodes commentés et un épisode inédit[13]. En septembre 2012, Frédéric Molas et Sébastien Rassiat quittent Perpignan et vont emménager à Fougères pour se rapprocher de Paris. Ils fondent ainsi un groupement d'intérêt économique avec l'équipe de NESblog afin d'engager un ingénieur son, Nico[14],[15].

Départ à Fougères et suites (2012–2018)[modifier | modifier le code]

Fred et Seb lors du Monaco Game Show en 2013.

En , ils rejoignent la ville de Fougères, où ils s'installent avec d'autres producteurs de vidéo en ligne[16]. Le 13 septembre 2012[17] sort le premier épisode de « Papy grenier » sur la chaîne principale, un nouveau concept dans lequel Papy grenier raconte à chaque nouvel épisode une nouvelle histoire a ses trois petits enfants, où il narre un moment de sa vie sur la base d’une histoire d’un jeu vidéo[18].

Sébastien Rassiat et Frédéric Molas au festival Polymanga, en 2017.

Une série de bandes dessinées réalisée par le dessinateur Piratesourcil est publiée à partir . Elle relate la jeunesse de Frédéric Molas avant de devenir le Joueur du Grenier, qui est déjà fan des jeux vidéo. Le premier volume est sorti le et édité chez Hugo et compagnie[19], le second le [20], et le troisième le [21].

Frédéric Molas et Sébastien Rassiat lors des Geek Faëries, en .

En , le duo rejoint le collectif NESblog, comprenant des vidéastes comme Realmyop, Cœurdevandale, Usul, Karim Debbache, et bien d'autres, qui font de fréquentes apparitions dans leurs vidéos. En 2013 et 2014, de nouveaux membres s'ajoutent à l'équipe et apparaissent comme figurants : « Shun Geek » (Aurore) et « Sorina Chan », chargées respectivement des costumes et des illustrations[22]. Karim Debbache travaille sur l'écriture et la réalisation des épisodes[6],[22] ; ce dernier quitte l'équipe en 2016 pour se consacrer à sa propre émission, Chroma, avant de la réintégrer en 2019. C'est également en 2019 qu'un cinquième membre rejoint l'équipe comme chargé de production, Le SadPanda[23], avant la fermeture du site officiel au début 2021.

Le lundi , il commence le tournage d'une nouvelle vidéo dans le centre de Fougères, après avoir recruté une dizaine de figurants avec des costumes médiévaux et fantasy[24].

La maison d'édition Omaké Books et Joueur du Grenier s'associent pour sortir les épisodes sous la forme de fan book contenant, en plus de la série de tests des épisodes commentés, des vidéos bonus ainsi qu'une interview des deux protagonistes. Le premier volume est sorti le , le second le [25], le troisième le , le quatrième le , et le cinquième le .

Dixième anniversaire (depuis 2019)[modifier | modifier le code]

En 2019, pour fêter le dixième anniversaire de l'émission, l'écriture d'un épisode spécial est lancé. Mais à la suite d'un report du tournage et d'autres retards[26], celui-ci débute le 3 août 2020 a et a lieu dans tout l’Ille-et-Vilaine et l’Orne avant de s'achever à Paris le 22 août[27], et l'épisode anniversaire devient l'épisode des 11 ans[28]. La production et la réalisation de l'épisode a mobilisé 25 personnes dans l’équipe technique, quatre comédiens et une centaine de figurants[29],[27] et aura coûté plus de 115 000 [30].

En , la chaîne YouTube cumule 3,6 millions d'abonnés[1].

Filmographie hors émission propre[modifier | modifier le code]

Sorina Chan, illustratrice et actrice régulière de l'émission à Polymanga, en 2017.

Frédéric Molas[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Le Golden Show #2 - Les Chinois du Grenier : Joueur du Grenier
  • 2012 : Noob (web-série, saison 4, épisode 14) : chef des Vide Grenier
  • 2012 : Dusk (court métrage parodique de Twilight réalisé par l'ESRA de Bretagne[31]) de LinksTheSun : le prof de mathématiques
  • 2012 : La Dernière Série avant la Fin du Monde (série) de Damien Maric : l'humoriste virtuel
  • 2014 : Le Visiteur du futur (web-série, saison 4, épisode 1) : le psychologue
  • 2016 : La Cartouche (court métrage) de Cyprien Iov : le gérant et vendeur du Retro Store
  • 2017 : Noob (film 3/saison 8) : L'Enfant de juron
  • 2017 : SaturdayMan (saison 1, épisodes 1 et 2) : DJ Attic
  • 2018 : Disney et les 2000 de InThePanda : le psychologue
  • 2018 : Tarantino : surcoté ? de InThePanda : le psychologue
  • 2018 : RAM (Robot Acteur Manager) du Curry Club : un technicien
  • 2019 : The Ouicheur (dyptique, co-réalisé avec Benzaie) : Yennefer

Doublage[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Les Starbarbares (web-série d'animation, épisode 2) de Harry Partridge : guerriers de Pangaïa (voix française)
  • 2020 : StarFlint: The Black Hole Prophecy (jeu vidéo) : Valentin

Sébastien Rassiat[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Noob (web-série, saison 4, épisode 14) : conseiller du chef des Vide Grenier
  • 2017 : Noob (film 3/saison 8) : Le vieux sage
  • 2018 : RAM (Robot Acteur Manager) du Curry Club : Stan
  • 2019 : The Ouicheur (diptyque co-réalisé avec Benzaie) : Geralt de Riv (âgé)
  • 2021 : Brocéliande (web-série) : Maître Bien-Assez

Doublage[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Les Starbarbares (web-série d'animation, épisode 1) de Harry Partridge : Sayad le sorcier (voix française)
  • 2014 : Les Starbarbares (épisode 1.5) : Trinosaure (voix française)
  • 2015 : Les Starbarbares (épisode 2) : les Éternoïdes (voix française)
  • 2019 : Les Starbarbares (épisode 3) : les Éternoïdes (voix française)
  • 2020 : StarFlint: The Black Hole Prophecy (jeu vidéo) : Anderson

Participations[modifier | modifier le code]

Frédéric Molas a été l'un des invités de la quatrième édition du Toulouse Game Show en , dont il est depuis un invité récurrent, devenant même la tête d'affiche du salon en 2019[32]. Il fut aussi invité au festival JapaNîmes en [33]. Il fut également présent au Retro Game Day 2011. Il participe avec Sébastien Rassiat depuis 2011 au Geek Faëries et à la Japan Expo[34]. Il est également présent au Japan Tours Festival qui s'est déroulé au Vinci, à Tours, à partir de 2015[35].

En 2019, Frédéric Molas a participé à la troisième édition du Z Event, un événement caritatif ayant permis de récolter plus de 3 500 000 euros pour financer les recherches de l'Institut Pasteur[36]. Il renouvelle sa participation lors de l'édition 2020, qui a récolté la somme de 5 724 377  au profit d'Amnesty International[37], puis lors de l'édition 2021 qui a récolté la somme de plus de 10 millions d'euros au profit d'Action contre la faim[38].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Benoit Fouque, « A Fougères, le Joueur du grenier en tournage sur les tatamis », sur Actu.fr, (consulté le )
  2. Pierre-André Grasseler et Flaoua, « Le Joueur de Grenier, l'interview », Kultur Pop Hors-série, no 1,‎ , p. 5.
  3. a b et c JEUX VIDÉO - Le Joueur du grenier déterre le pire pour le meilleur sur Le Point, le .
  4. a b c et d Guillaume Deleurence, « Le joueur du grenier : « Je ne suis pas une icône du rétrogaming ! » », sur 01net.com, (consulté le ).
  5. « Nostalgia Chick : humour, féminisme et contradictions sur Internet », sur http://www.madmoizelle.com/ : « le très célèbre Nostalgia Critic qui a notamment fait un caméo dans deux épisodes de JDG ».
  6. a b c d et e « Fougères. Le joueur du grenier fait rire avec les vieux jeux vidéo », sur Ouest-France, .
  7. a et b « Frédéric Molas alias le Joueur du Grenier », sur france.retrogaming.fr, (consulté le ).
  8. Sophie Gindensperger, « Frédéric Molas et Sébastien Rassiat : Joystick et tac », sur Liberation.fr, (consulté le )
  9. a b et c Justin Noto, « JDG : Fred et Seb ont choisi au dernier moment qui porterait la chemise », (consulté le )
  10. Interview Geek's Life, .
  11. « Nouvelle chronique ! Dès jeudi sur Jeuxvideo.com », sur Jeuxvideo.com.
  12. « Dragon's Dogma, présentation humoristique en 4 vidéos de « Fred » et « Seb » (Le Joueur Du Grenier) », sur Jeuxvideo.fr (consulté le )
  13. « Le JOUEUR DU GRENIER en DVD », sur AnimeLand, (consulté le ).
  14. « Pourquoi le Joueur du grenier cartonne sur Internet », sur actu.fr (consulté le )
  15. S.B, « Le Joueur du Grenier critique les jeux anciens », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  16. Sophie Gindensperger, « Frédéric Molas et Sébastien Rassiat : Joystick et tac », sur Libération,
  17. « Joueur du Grenier », sur le400.fr,  : « En septembre 2012, ils débutent le concept de « Papy Grenier » sous forme de vidéos humoristiques. »
  18. « Papy Grenier - Émission Web (2012) », sur www.senscritique.com : « Papy Grenier […] raconte à ses petits enfants […] "ses" histoires dans la peau d'un personnage de jeu vidéo. »
  19. « Le Joueur du Grenier en BD », sur AnimeLand.
  20. « Le Joueur du Grenier revient en BD », sur Jeuxvideo.com.
  21. « Un peu de lecture avec Joueur du Grenier 3 - L'Appel aux Devoirs », sur jeuxvideo.fr (consulté le ).
  22. a et b Ladydandy, « Le Joueur du Grenier en interview à Japan Expo 2014 », sur http://www.madmoizelle.com/ (consulté le ).
  23. « HÉ HO DU BATEAU ! Y’A QUELQU’UN SUR CE SITE ? », sur Joueur Du Grenier, (consulté le )
  24. « Le Joueur du Grenier tourne dans le centre-ville, lundi », sur Ouest-France, (consulté le )
  25. « Joueur du Grenier, Fan Book, saison 2 (livre + 3 DVD) » (consulté le ).
  26. « YouTube : à Fougères, le Joueur du Grenier tourne une vidéo exceptionnelle pour ses dix ans », sur actu.fr (consulté le )
  27. a et b Anna BONNEMASOU CARRERE, « Le Joueur du grenier, le youtubeur aux 3,5 millions d’abonnés, en tournage à Fougères », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  28. Ouest-France, « Fougères. Le Joueur du Grenier offre une vidéo spéciale pour ses 11 ans », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  29. « VIDEO. Fougères : pour ses 11 ans, Joueur du Grenier a « tout lâché » », sur actu.fr (consulté le )
  30. « Joueur_du_Grenier - Jdg » (consulté le )
  31. ululeFR, « Dusk », sur Ulule (consulté le )
  32. actu.fr, « Le youtubeur "Le Joueur du grenier" sera la tête d'affiche du prochain Toulouse Game Show », sur actu.fr, actu.fr (consulté le ).
  33. « JapaNîmes 4 à Nîmes (Les 2 et 3 juin 2012) », sur Animint (consulté le ).
  34. « Geek Faëries 2021 - édition V11.2 du festival de la culture Geek IRL », sur www.rom-game.fr (consulté le ).
  35. (en) « Japan Tours Festival 2015 », sur www.rom-game.fr (consulté le ).
  36. Jean-Baptiste Garat, « Les gamers de ZEvent récoltent plus de 3,5 millions d’euros pour l’Institut Pasteur », sur Le Figaro, (consulté le )
  37. Le Point magazine, « Plus de 5,7 millions d'euros récoltés par les gamers du « Z Event » », sur Le Point, (consulté le )
  38. Mathieu Yerle, « Ce qu'il faut savoir sur le ZEvent 2021, le marathon caritatif en ligne organisé du 29 au 31 octobre », sur Le Figaro, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]