Joueur du Grenier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joueur du Grenier
Image illustrative de l'article Joueur du Grenier
Sébastien Rassiat et Frédéric Molas (de gauche à droite), à l’édition 2010 du Toulouse Game Show.
Genre Test de jeux vidéo rétro de mauvaise réputation
Naissance Frédéric Molas
(32 ans)
Nombre d'abonnés +2,4 millions
Site internet www.joueurdugrenier.fr
Chaîne YouTube www.youtube.com/joueurdugrenier www.youtube.com/Bazar_du_Grenier

Frédéric Molas, dit le « Joueur du Grenier » (communément abrégé JDG), né le , est un testeur français de jeux vidéo sur Internet. Avec Sébastien Rassiat, ils sont les créateurs, auteurs et réalisateurs de la série de vidéos critiques humoristiques de vieux jeux vidéo Joueur du Grenier. Frédéric Molas est alors le joueur, qui apparait à l'écran tandis que Sébastien Rassiat filme et s'occupe de la prise de son. À partir de 2013, Karim Debbache participe aussi à l'écriture et à la réalisation des épisodes.

Frédéric Molas se spécialise dans les critiques à but humoristique voire satirique de vieux jeux vidéo qui présentent souvent une grande difficulté ou une mauvaise qualité. Cependant, au fil du temps, ses émissions se sont diversifiées, avec plus d'éléments de mise en scène, des hors-séries critiquant des films, séries ou dessins animés, ainsi que d'autres vidéos spéciales aux thèmes variés.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric Molas (à droite) et Sébastien, en séance de dédicace en 2011.

Frédéric Molas est un passionné de jeux vidéo depuis l'âge de 7 ans[1], particulièrement de la Mega Drive, sa console préférée[2]. Après son baccalauréat, il obtient un BTS communication entreprises qui lui permet de continuer dans une licence multimédia. Il commence à s'intéresser à la vidéo en réalisant des machinimas (vidéo créée à partir d'images de jeux vidéo), pendant qu'il effectue en parallèle une formation à l'Institut de Développement et Enseignement Multimédia, où il rencontre Sébastien Rassiat[3]. Ils créent ensemble une association pour réaliser des vidéos institutionnelles[1], travaillant bénévolement pendant un an, avant de recevoir un petit salaire. Sachant que leur association ne durerait que quelques mois de plus, ils créent l'émission le Joueur du Grenier en [3] au début de leur chômage. Ils réussissent à vivre de leurs vidéos depuis 2012 en les monétisant via un réseau[4].

Les séries vidéos[modifier | modifier le code]

Le Joueur du Grenier[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Frédéric Molas et Sébastien Rassiat décident en 2009 de créer une série de tests de vieux jeux vidéo sur le même concept que The Angry Video Game Nerd de James Rolfe pour s'amuser[2],[1], qui fait un carton[5]. Reconnaissant que leurs deux premières vidéos étaient à la limite du plagiat, Molas souligne néanmoins qu'ils trouvent ensuite leur propre identité, notamment avec le personnage du Joueur du Grenier[1],[3].

En , un DVD du Joueur du Grenier est vendu avec un hors-série du magazine Kultur Pop, contenant les dix premiers épisodes, une interview, des épisodes commentés et un épisode inédit[6].

Une série de bande-dessinées réalisée par le dessinateur Piratesourcil est publiée à partir . Elle relate la jeunesse de Frédéric Molas avant de devenir le Joueur du Grenier, qui est déjà fan des jeux vidéo. Le premier volume (ISBN 978-2-7556-1128-1) est sorti le et édité chez Hugo et compagnie[7], le second (ISBN 978-2-7556-1193-9) le [8], et le troisième (ISBN 978-2-7556-1617-0) le [9].

Principe de l'émission[modifier | modifier le code]

Le titre de la série, Joueur du Grenier, ramène à l’idée de ressortir les vieux jeux archivés, de la même façon que la séquence Les Tubes du grenier de l’émission Morning Live qui déterrait de vieilles chansons pour parodier leur clip vidéo. L’émission exploite le même concept populaire que l’Angry Video Game Nerd américain[10], à savoir la critique de vieux jeux vidéo datant des années 1980/90, le plus souvent des jeux jugés mauvais. L’humour et le concept de l'émission américaine ont été adaptés pour un public français, tout en évitant le plus possible de reprendre en test les mêmes jeux déjà faits par celui-ci. Au fil du temps, les vidéos se détachent du modèle original, traitant par exemple d'un thème (parfois sans rapport avec les jeux vidéo) plutôt que d’un seul jeu.

Le « Joueur du Grenier » est le personnage principal de la série, il réalise les tests sur son canapé face à la caméra. Pendant l'émission, il porte toujours une chemise jaune à palmiers verts, qui le rend reconnaissable[5]. Dans les premiers épisodes, Sébastien n'apparaît pas, s'occupant du tournage[3], avant de jouer tous les personnages secondaires dans les épisodes suivants[5]. Avec le temps, de nombreux Youtubeurs apparaissent comme figurants (Usul, Benzaie, Bob Lennon), et même l'humoriste internet américain Doug Walker (The Nostalgia Critic)[11]. En 2013 et 2014, de nouveaux membres s'ajoutent à l'équipe et apparaissent comme figurants : Shun Geek et Sorina, en charge respectivement des costumes et des illustrations[12], ainsi que Karim Debbache qui travaille sur l'écriture et la réalisation des épisodes[12],[1].

Déguisement de Canard-Man.

Papy Grenier[modifier | modifier le code]

En , Molas et Rassiat débutent le concept de « Papy Grenier » sous forme de vidéos humoristiques mais non critiques. Le Joueur du Grenier incarne cette fois-ci un personnage nommé « Papy Grenier », c'est un grand père aux cheveux et à la barbe blanche habillé d'une chemise orange. Il raconte à ses petits enfants « ses » histoires dans la peau d'un personnage de jeu vidéo.

Plutôt que de tester le jeu qui lui sert de cadre, le Joueur du Grenier se moque ouvertement des incohérences du jeu sous la forme d'une aventure qu'il aurait vécue bien des années auparavant.

Bazar du Grenier[modifier | modifier le code]

En , Frédéric Molas et Sébastien Rassiat ouvrent une deuxième chaîne YouTube, Bazar du Grenier, où ils mettent notamment en ligne des vidéos d'eux en train de jouer (Let's Play), des critiques de jeux vidéo et de cinéma ainsi qu'une émission de jeu de rôle sur table, Aventures. Ils qualifient cette chaine de « chaine expérimentale »[13].

Autres travaux[modifier | modifier le code]

Le même duo participe à la chronique hebdomadaire exclusive à Jeuxvideo.com intitulée LFG - Looking For Games qui porte sur les jeux en ligne et plus particulièrement sur les MMO, dans laquelle Frédéric Molas accompagne Krayn, créateur de la chronique[14] ; Frédéric Molas et Sébastien Rassiat ne font que participer à la réalisation et la présentation de cette émission[réf. nécessaire].

Le Joueur du Grenier participe à l'émission + ou - geek, en tant que chroniqueur, sur la chaîne locale Vosges télévision Images Plus. En , il rejoint le collectif Nesblog, sur lequel sont aussi présents des vidéastes comme Realmyop, Cœurdevandale, Usul, et bien d'autres, qui font de fréquentes apparitions dans ses vidéos[15].

Entre le 16 mai et le , Molas et Rassiat réalisent quatre courtes vidéos de présentation humoristiques du jeu vidéo Dragon's Dogma, à la demande de Capcom[16]. Les vidéos sont créditées sous le nom de Fred et Seb en tant que créateur de l'émission Joueur du Grenier[17].

En , le Joueur du Grenier annonce la sortie à venir de la saison 1 de l'émission en DVD, qui sera suivie de six autres coffrets dans les deux années à venir[18].

Participations[modifier | modifier le code]

Frédéric Molas a été l'un des invités de la quatrième édition du Toulouse Game Show en [19], dont il est depuis un invité récurrent. Il fut aussi invité au festival JapaNîmes en . Le Joueur fut également présent au Retro Game Day 2011. Il participe depuis 2011, au Geek Faëries et à la Japan Expo[20]. Il a été également présent au Japan Tours Festival qui s'est déroulé au Vinci, à Tours, en 2015[21].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Fougères. Le joueur du grenier fait rire avec les vieux jeux vidéo sur Ouest-France, le 9 octobre 2013
  2. a et b « Frédéric Molas alias le Joueur du Grenier », sur http://france.retrogaming.fr,‎ (consulté le 12 janvier 2014)
  3. a, b, c et d Guillaume Deleurence, « Le joueur du grenier : « Je ne suis pas une icône du rétrogaming ! » », sur http://www.01net.com,‎ (consulté le 12 janvier 2014)
  4. Interview Geek's Life, 12 avril 2012
  5. a, b et c JEUX VIDÉO - Le Joueur du grenier déterre le pire pour le meilleur sur Le Point, le 12 août 2010.
  6. « Le JOUEUR DU GRENIER en DVD », sur Animeland,‎ (consulté le 29 avril 2015)
  7. « Le Joueur du Grenier en BD », sur AnimeLand
  8. « Le Joueur du Grenier revient en BD », sur Jeuxvideo.com
  9. « Un peu de lecture avec Joueur du Grenier 3 - L'Appel aux Devoirs », sur jeuxvideo.fr (consulté le 18 janvier 2015)
  10. Pierre-André Grasseler et Flaoua, « Le Joueur de Grenier, l'interview », Kultur Pop Hors-série, no 1,‎ , p. 5
  11. « Nostalgia Chick : humour, féminisme et contradictions sur Internet », sur http://www.madmoizelle.com/ : « le très célèbre Nostalgia Critic qui a notamment fait un caméo dans deux épisodes de JDG »
  12. a et b Ladydandy, « Le Joueur du Grenier en interview à Japan Expo 2014 », sur http://www.madmoizelle.com/ (consulté le 18 janvier 2015)
  13. « Annonce – La 2eme chaine Joueur du Grenier est là ! », sur joueurdugrenier.fr (consulté le 23 août 2015)
  14. « Nouvelle chronique ! Dès jeudi sur jeuxvideo.com », sur Jeuxvideo.com
  15. « Nouveaux venus, nouveaux menus », sur nesblog.com,‎
  16. « Dragon's Dogma, présentation humoristique en 4 vidéos de Fred et Seb (Le Joueur Du Grenier) », sur jeuxvideo.fr (consulté le 18 janvier 2015)
  17. « Dragon's Dogma - Fred et Seb - Episode 1 », sur Youtube.com,‎ (consulté le 13 juin 2015)
  18. « Annonce Facebook du Joueur du Grenier »,‎ (consulté le 8 mai 2015)
  19. « Annonce de la présence du Joueur du Grenier sur le site du TGS »
  20. « Programme du mois de Juin », sur joueurdugrenier.fr,‎ (consulté le 4 juin 2015)
  21. « Japan Tours Festival - Visitez », sur www.japantoursfestival.com (consulté le 23 juin 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]