Joueur du Grenier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir JDG.
Joueur du Grenier
Vidéaste Web
Frédéric Molas et Sébastien Rassiat lors des Geek Faëries, en juin 2018.
Informations
Genre Tests de jeux vidéo rétro, fiction, humour
Nom de naissance Frédéric Molas
Sébastien Rassiat
Naissance « Fred » : (36 ans), Perpignan
« Seb » : (36 ans)
Nationalité Français
Nombre d'abonnés Chaîne principale :
3,2 millions (janvier 2019)
Chaîne secondaire :
1,5 million (janvier 2019)
Site internet joueurdugrenier.fr
Chaîne Joueur du Grenier
Chaîne secondaire Bazar du Grenier

Joueur du Grenier Écouter, communément abrégé en « JDG », est une émission humoristique de tests de jeux vidéo rétro, diffusée sur YouTube depuis et sur Dailymotion depuis . Joueur du Grenier est également le nom du personnage principal de l'émission, interprété par le vidéaste Frédéric Molas (dit Fred), et celui de la chaîne YouTube qu'il gère conjointement avec Sébastien Rassiat (dit Seb), cocréateur de l'émission.

L'émission Joueur du Grenier a donné lieu à plusieurs séries et projets annexes, telles que l'émission dérivée Papy Grenier ou la chaîne secondaire Bazar du Grenier qui diffuse notamment du let's play. Elle implique plusieurs collaborateurs intervenant à fréquences variables, dont Karim Debbache (de Crossed et Chroma), et Nico (de NESblog).

Son univers à l'humour geek et absurde, assez unique sur le YouTube francophone, a donné à cette émission une grande popularité chez les jeunes adultes amateurs de culture populaire[1]. En , les deux chaînes cumulent 4,6 millions d'abonnés.

Historique du duo[modifier | modifier le code]

Avant Joueur du Grenier[modifier | modifier le code]

Sébastien Rassiat et Frédéric Molas au Toulouse Game Show en 2010, au début de leur carrière.

Frédéric Molas, né le à Perpignan, est un passionné de jeux vidéo depuis l'âge de 7 ans[2], particulièrement de la Mega Drive, sa console préférée[3]. Après son baccalauréat, il obtient un BTS communication entreprises qui lui permet de continuer dans une licence multimédia. Il commence à s'intéresser à la vidéo en réalisant des machinimas (vidéo créée à partir d'images de jeux vidéo), pendant qu'il effectue en parallèle une formation à l'Institut de Développement et Enseignement Multimédia, où il rencontre Sébastien Rassiat[4], né le [5].

Ils créent ensemble une association pour réaliser des vidéos institutionnelles[2], travaillant bénévolement pendant un an, avant de recevoir un petit salaire. Pensant que leur association ne durerait que quelques mois de plus, ils créent l'émission le Joueur du Grenier en au début de leur chômage[4]. Inspirée par l'émission Web intitulée The Angry Video Game Nerd, elle a pour thème des tests de jeux vidéo réputés pour leur mauvaise qualité ou leur extrême difficulté.

Depuis Joueur du Grenier[modifier | modifier le code]

Ils réussissent à vivre de leurs vidéos depuis 2012 en les monétisant via le network Melberries[6]. En septembre 2012, ils rejoignent la ville de Fougères, où ils s'installent avec d'autres producteurs de vidéo en ligne[1]. Dès lors seront créés plusieurs autres projets, dont Papy Grenier en . En , le duo rejoint le collectif NESblog, comprenant des vidéastes comme Realmyop, Cœurdevandale, Usul, Karim Debbache, et bien d'autres, qui font de fréquentes apparitions dans ses vidéos[7]. Après avoir sorti plusieurs vidéos sponsorisées sur la chaîne Bazar du Grenier, le duo commence à en réaliser sur la chaîne principale fin 2018.

En , Frédéric Molas et Sébastien Rassiat créent avec le vidéaste Krayn le concept AFK, porté sur les MMO, mais qui n'aboutira finalement pas. Le concept revient cependant sous une nouvelle forme en , sous le nom de LFG - Looking For Games, diffusé en tant que chronique hebdomadaire sur Jeuxvideo.com[8]. Dans la saison 1, Fred et Krayn présentent les aspects d'un MMORPG, en changeant de jeu toutes les quatre émissions, tandis que Seb présente un mot propre au vocabulaire MMORPG à chaque début d'émission. Fred et Seb sont en revanche moins présents dans la saison 2, traitant principalement de l'actualité du MMO. L'émission prend fin en .

Frédéric Molas participe à l'émission + ou − geek, en tant que chroniqueur, sur la chaîne locale Vosges Télévision Images Plus.

Sébastien Rassiat et Frédéric Molas au festival Polymanga, en 2017.

Entre le 16 mai et le , Frédéric Molas et Sébastien Rassiat réalisent quatre courtes vidéos de présentation humoristiques du jeu vidéo Dragon's Dogma, à la demande de Capcom[9]. Les vidéos sont créditées sous le nom de « Fred » et « Seb » en tant que créateur de l'émission Joueur du Grenier[10].

En , Frédéric Molas annonce la sortie à venir de la saison 1 de l'émission en DVD, qui est suivie de quatre autres coffrets sur les quatre années qui suivent[11].

En 2014, Frédéric Molas interprète un psychologue virtuel créé par le Docteur Henri Castafolte pour Raph dans l'épisode 1 de la saison 4 du Visiteur du futur. En 2016, il apparaît dans le court-métrage La Cartouche, écrit et mis en scène par Cyprien Iov, où il incarne un vendeur de jeux.

En septembre 2017, à l'occasion des 30 ans du Club Dorothée, Frédéric Molas est choisi pour être le présentateur d'une série de six vidéos célébrant l'anniversaire de l'émission[12]. Ces vidéos sont diffusées sur la chaîne YouTube officielle du Club Dorothée : Génération Club Do[13].

En octobre 2018, Frédéric Molas et Sorina Chan, l'illustratrice de l'émission, se sont mariés. Parmi les invités étaient présents Sébastien Rassiat, Bob Lennon et Benzaie entre autres. Depuis 2011, Sébastien Rassiat partage sa vie avec Shun Geek, la costumière de l'émission à l'occasion de leur première collaboration sur la vidéo "Joueur du Grenier - Batman & Robin - Playstation".

En décembre 2018, Frédéric Molas interprète un psychologue dans la série La trilogie Finale[14] sur la chaîne INTHEPANDA réalisée par Victor Bonnefoy[15]

Séries vidéos[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Les créateurs de l'émission Sébastien Rassiat et Frédéric Molas à Polymanga, en 2016.

En 2009, pour s'amuser[3],[2], Frédéric Molas et Sébastien Rassiat décident de créer une série de tests de vieux jeux vidéo sur le même concept que The Angry Video Game Nerd de James Rolfe, qui connaît un large succès[16]. Reconnaissant que leurs deux premières vidéos étaient à la limite du plagiat, Frédéric Molas souligne néanmoins qu'ils trouvent ensuite leur propre identité, notamment avec le personnage du Joueur du Grenier[2],[4].

En , un DVD du Joueur du Grenier est vendu avec un hors-série du magazine Kultur Pop, contenant les dix premiers épisodes, une interview, des épisodes commentés et un épisode inédit[17].

Une série de bande-dessinées réalisée par le dessinateur Piratesourcil est publiée à partir . Elle relate la jeunesse de Frédéric Molas avant de devenir le Joueur du Grenier, qui est déjà fan des jeux vidéo. Le premier volume (ISBN 978-2-7556-1128-1) est sorti le et édité chez Hugo et compagnie[18], le second (ISBN 978-2-7556-1193-9) le [19], et le troisième (ISBN 978-2-7556-1617-0) le [20].

La maison d'édition Omaké Books et Joueur du Grenier s'associent pour sortir les épisodes sous la forme de fan book contenant, en plus de la série de tests des épisodes commentés, des vidéos bonus ainsi qu'une interview des deux protagonistes. Le premier volume (ISBN 978-2-919603-12-1) est sorti le 8 juillet 2015[21], le second (ISBN 978-2-919603-16-9) le 16 novembre 2015[22], le troisième (ISBN 978-2-919603-20-6) le 16 juin 2016[23], le quatrième (ISBN 978-2-919603-27-5) le 10 mai 2017[24], et le cinquième (ISBN 978-2-919603-37-4) le 4 juillet 2019 [25].

Lors de la sortie du fan book de la quatrième saison, Omaké Books et Joueur du Grenier décident de sortir le même jour un jeu de cartes à collectionner similaire à Magic. Les cartes sont vendues sous la forme de boosters comme n'importe quel autre jeu de cartes. Chaque booster contient 10 cartes dont 1 collector. La collection intégrale comprend : 66 cartes dont 11 collectors. Les règles du jeu[26] ainsi que la liste complète des cartes[27] sont disponibles sur le site de l'éditeur. Il n'est pas rare de trouver des vidéos explicatives sur cette collection par des fans, par ses homologues[28] ou par le Grenier lui-même[29].

Principe de l'émission[modifier | modifier le code]

Sorina Chan, illustratrice et actrice régulière de l'émission à Polymanga, en 2017.

Le titre de la série, Joueur du Grenier, ramène à l’idée de ressortir les vieux jeux archivés. L’émission exploite le même concept populaire que l’Angry Video Game Nerd américain[30], à savoir la critique de jeux vidéo datant des années 1980, 1990 et 2000 (plus récemment), le plus souvent jugés mauvais. L’humour et le concept de l'émission américaine ont été adaptés pour un public français, tout en évitant le plus possible de reprendre en test les mêmes jeux déjà évoqués par celui-ci. Au fil du temps, les vidéos se détachent du modèle original, traitant par exemple d'un thème (parfois sans rapport avec les jeux vidéo) plutôt que d’un seul jeu. Les générations de consoles continuant de se succéder, le JDG a élargi son panel et s'attaque désormais aux nanars vidéoludiques allant des années 1970 (notamment sur Atari 2600) jusqu'au début des années 2000 (notamment sur Xbox et Playstation 2). En 2018, à l'occasion d'une vidéo plus conséquente que d'ordinaire et sa post-production, Frédéric et Sébastien s'essaient à un élargissement de concept en présentant des jeux qui sans être complètement mauvais, ont de quoi faire une vidéo « drôle »[31].

Le « Joueur du Grenier » est le personnage principal de la série : il réalise les tests sur son canapé face à la caméra. Pendant l'émission, il porte toujours une chemise jaune à palmiers verts, qui le rend reconnaissable[16]. Dans les premiers épisodes, Sébastien n'apparaît pas, s'occupant du tournage ou faisant des commentaires hors champ[4], avant de jouer une grande partie des personnages secondaires dans les épisodes suivants[16]. Avec le temps, de nombreux Youtubeurs apparaissent comme figurants (Usul, Benzaie, Bob Lennon, Antoine Daniel, Mathieu Sommet), y compris l'humoriste internet américain Doug Walker (The Nostalgia Critic)[32]. En 2013 et 2014, de nouveaux membres s'ajoutent à l'équipe et apparaissent comme figurants : « Shun Geek » (Aurore) et « Sorina Chan », chargées respectivement des costumes et des illustrations[33]. Karim Debbache travaille sur l'écriture et la réalisation des épisodes[33],[2]; ce dernier quitte l'équipe en 2016 pour se consacrer à sa propre émission, Chroma, puis la réintègre en 2019.

Hormis le personnage principal (dont le nom est parfois abrégé en "Grenier") et le reste de l'équipe, de nombreux personnages secondaires font leur apparition au fil de l'émission, devenant parfois récurrents (notamment en raison de leur succès auprès des spectateurs). Parmi eux, on peut citer :

  • Jean-Michel Bruitages, un ingénieur du son s'exprimant toujours dans un simili-japonais interprété par Seb, apparu pour la première fois dans l'épisode sur Excalibur 2555 A.D. Ses expériences, comme réaliser des bruitages à la bouche ou bien enregistrer une narration sous la douche, donnent des résultats catastrophiques.
  • Canard-Man, un "justicier" testeur de jeux vidéo incarné par Fred, apparaissant notamment dans les épisodes consacrés aux jeux de super-héros. Il caricature de nombreux aspects de Batman, par exemple il porte un costume de canard, utilise des gadgets en forme de canards et a tout comme lui pour principe de ne pas tuer ses adversaires, principe qu'il enfreint cependant à chaque fois qu'il le mentionne. Il fait souvent équipe avec l'Aigle de la Nuit, un autre justicier joué par Seb, qui est en fait un pygargue, un gag récurrent étant que tout le monde le prend pour un aigle ou pour Nathalie Kosciusko-Morizet et qu'il est obligé d'expliquer la différence. Ses méthodes et son aspect rappellent un peu le Punisher.
  • David Goodenough, un développeur de jeux vidéo partisan du moindre effort joué par Seb, apparu pour la première fois dans l'épisode X-Perts, son nom vient d'un véritable développeur de ce dernier jeu. Un gag récurrent de la série est de jouer la musique de The Andy Griffith Show à chaque fois qu'il trouve une excuse pour ne pas travailler. Les jeux qu'on lui confie tournent toujours au désastre, au point de déclencher le krach du jeu vidéo de 1983. Un policier laxiste nommé Mickael Goodenough également joué par Seb apparait dans la critique de Bad Boys 2, lui et David ne partagent pas seulement leur nom, mais aussi la réplique "C'est pas si mal!". De plus, l'intervention de Mickael est suivie d'une reprise du thème de The Andy Griffith Show.
  • L'Enfant de Juron, un guerrier grossier et hirsute central dans les trois épisodes consacrés à des RPG. Incarné par Fred et caricaturant le Dovahkiin de Skyrim, il maitrise le « Thu'um des injures et insultes ».
  • Le vieux sage, une caricature du personnage type du même nom. C'est un vieillard prétentieux et machiste interprété par Seb, qui assiste l'Enfant de Juron dans ses quêtes. Il prend ensuite le nom de Professeur Humblebundledore et devient directeur du Lycée Magique Georges Pompidou dans l'épisode sur les jeux Harry Potter.
  • Le patron, un homme d'affaires à l'accent italien interprété par Seb, caricaturant les éditeurs de mauvais jeux vidéo, notamment Infogrames, ainsi que la mafia et les ennemis de James Bond. Il est plus intéressé par le profit que par la qualité des jeux qu'il produit, et les rend même intentionnellement frustrants car il hait les enfants. Un personnage très similaire également interprété par Sébastien Rassiat apparait dans plusieurs épisodes de 3615 Usul, où il est le patron de la compagnie fictive Electronic Soft et caricature les pratiques d'éditeurs importants de jeux vidéo.
  • Alpha V de Gelganech, un extraterrestre joué par Seb, auquel le Joueur et Seb prêtent main-forte pendant la guerre contre les ennemis de sa planète, les Shi-Nwa. Il apparait surtout dans les tests de jeux de science-fiction, comme les adaptations de Star Wars ou Terminator. Sa première apparition est cependant dans le test du jeu Young Indiana Jones, où il se fait passer pour Archibald Von Grenier, le "grand-papy" du Joueur, avant de révéler sa véritable identité dans un faux twist, ses initiales ayant fait un instant croire au Joueur qu'il était en réalité l'Angry Video Game Nerd.
  • Granolax, au départ appelé Pepito par le Joueur du Grenier, est un extraterrestre énervant ressemblant à un poulpe en peluche (en réalité le roi des Shi-Nwa) que le Joueur combat à plusieurs reprises dans des parodies d'anime comme JoJo's Bizarre Adventure. Il apparait surtout dans les tests de jeux japonais insolites comme Takeshi's Challenge.
  • Jean-Louis est une chaussette parlante se décrivant comme "l'esprit de Noël qui réchauffe les cœurs et les pieds" et dont la voix n'est autre que celle de Benoît Allemane. Il apparait surtout dans les vidéos sur le thème de Noël.
  • Le petit Grenier, est le Joueur du Grenier quand il était enfant, interprété par plusieurs enfants au fil des années. Il apparait dans des flashbacks qui racontent comment le Joueur a joué pour la première fois à certains jeux qu'il critique adulte, on peut y voir qu'il porte déjà sa chemise et que ses parents l'appellent "Grenier". Il est le personnage central de la BD inspirée par l'émission. Un Sébastien enfant apparait également dans la vidéo sur les jeux Terminator, où il est déjà ami avec Grenier.

Bien que la série n'ait pas d'intrigue principale, elle possède trois arcs : les tests de RPG forment l'arc de l'Enfant de Juron, ceux de jeux de super-héros l'arc de Canard-Man et l'Aigle de la Nuit, et ceux de jeux de science-fiction l'arc de la guerre contre les Shi-Nwa.

À partir de 2010, le « Joueur du Grenier » consacre certaines de ses vidéos, à intervalles irréguliers, à des hors-séries (ou hors-sujets), notamment sur les thèmes des dessins animés, diffusés en France dans les années 1980 et 1990, des publicités de la même époque et des adaptations de jeux vidéo en film ou en série. Pour ces hors-séries, Frédéric Molas porte toujours une chemise bleue[34].

Série dérivée[modifier | modifier le code]

Papy Grenier[modifier | modifier le code]

En , Frédéric Molas et Sébastien Rassiat débutent le concept de « Papy Grenier » sous forme de vidéos humoristiques mais non critiques. Le Joueur du Grenier incarne cette fois-ci un personnage nommé « Papy Grenier », un grand-père aux cheveux et à la barbe blanche habillé d'une chemise orange. Il raconte à ses petits enfants (puis ses arrières-petits enfants), à l'égard desquels il ne manifeste que peu d'intérêt, ou plutôt un profond mépris, « ses » histoires dans la peau d'un personnage de jeu vidéo.

Plutôt que de tester le jeu qui lui sert de cadre, le Joueur du Grenier présente par mise en scène un jeu ou une série de jeux sous la forme d'une aventure qu'il aurait vécue bien des années auparavant. À la différence des jeux testés dans le projet principal, Papy Grenier sert au vidéaste à parler et rire de jeux qu'il juge bons voire excellents, quitte à taquiner ouvertement des gimmicks et des clichés en plus des quelques irréalismes ou incohérences inhérents à ces univers virtuels.

Bazar du Grenier[modifier | modifier le code]

En , Frédéric Molas et Sébastien Rassiat ouvrent une deuxième chaîne YouTube, Bazar du Grenier, où ils mettent notamment en ligne des vidéos d'eux en train de jouer (Let's Play), des critiques de jeux vidéo et de cinéma ainsi qu'une émission de jeu de rôle sur table, Aventures. Ils la qualifient de « chaîne expérimentale »[35]. Cette chaîne contient également une série de tests humoristiques courts, Les jeux en vrac, dont la durée ne dépasse pas 10 minutes, avec également des hors-séries nommés Club JDG, consacrés à la critique de dessins animés, notamment des productions Mondo TV. La chaîne contient enfin une série intitulée JDG, La Revanche, où Fred rejoue sous la forme d'un let's play aux jeux testés dans son émission (comme Tintin au Tibet ou Dragon's Lair).

La chaîne propose également des « Let's Play narratifs » où les parties de divers jeux sont mises en scène sous forme d'une histoire racontée au spectateur. Une partie de Civilization V est narrée sous la forme d'un pastiche de l'émission Le Dessous des Cartes (qui connaît une suite sur Civilization VI). Des concepts similaires ont été réalisés sur d'autres jeux comme Geopolitical Simulator, Tropico 5, ou The Guild 2.

L'émission de jeu de rôle sur table Aventures devient l'un de leurs projets principaux, avec quatre saisons principales ainsi que Starventures, inspiré de Star Wars et un jeu de rôle post-apocalyptique Les Survivants. Mahyar est le maître du jeu, tandis que Bob Lennon et Krayn sont avec Fred et Seb les quatre joueurs. Cependant, Fred devient le maître du jeu lors de la quatrième saison d'Aventures. Quant à Sorina Chan, elle se charge des illustrations[36]. Des lives Aventures, ainsi qu'un live Magical Aventures se déroulant dans un univers de magical girl, ont eu lieu entre 2015 et 2016, certains avec la participation d'invités (Bruce Benamran et LinksTheSun). En octobre 2017, l'équipe lance sur la plateforme Ulule une campagne de financement participatif pour publier le jeu avec l'éditeur Sans-Détour ; la campagne est un succès avec plus de 7 600 préventes et la livraison est initialement prévue pour l'été 2018[37]. Cependant, suite à des désaccords avec l'éditeur, le jeu est annulé en décembre 2018[38].

Le Bazar fait de plus office de chaîne « rentable », son fonctionnement étant beaucoup plus adapté au modèle économique de YouTube : comme l'explique Frédéric Molas dans plusieurs vlogs ou FAQ, le contenu y est très régulier, peu coûteux et rapide à produire, par opposition à la chaîne principale dont les productions, plus lourdes et irrégulières, ne rapportent que peu d'argent.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Frédéric Molas[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Noob (web-série, épisode 14, saison 4) : chef des Vide Grenier
  • 2012 : Dusk (court métrage, parodie de Twilight par LinksTheSun) : le prof de mathématiques
  • 2014 : Le Visiteur du futur (web-série, épisode 1, saison 4) : le psychologue
  • 2016 : La Cartouche (court métrage par Cyprien Iov) : le gérant et vendeur du Retro Store
  • 2017 : Noob (web-série, film 3/saison 8) : chef des Vide Grenier
  • 2017 : SaturdayMan (episode 1 et 2, saison 1) : DJ Attic
  • 2018 : Disney et les 2000 (vidéo par InThePanda) : le psychologue
  • 2018 : Tarantino : surcôté ? (vidéo par InThePanda) : le psychologue
  • 2018 : RAM (Robot Acteur Manager) (sketch réalisé par le Curry Club) : un technicien

Sébastien Rassiat[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Noob (web-série, épisode 14, saison 4) : conseiller du chef des Vide Grenier
  • 2017 : Noob (web-série, film 3/saison 8) : conseiller du chef des Vide Grenier
  • 2018 : RAM (Robot Acteur Manager) (sketch réalisé par le Curry Club) : Stan

Participations[modifier | modifier le code]

Frédéric Molas a été l'un des invités de la quatrième édition du Toulouse Game Show en [39], dont il est depuis un invité récurrent. Il fut aussi invité au festival JapaNîmes en . Il fut également présent au Retro Game Day 2011. Il participe depuis 2011, au Geek Faëries et à la Japan Expo[40]. Il a été également présent au Japan Tours Festival qui s'est déroulé au Vinci, à Tours, en 2015[41] et en 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Frédéric Molas et Sébastien Rassiat : Joystick et tac, Libération, Sophie Gindensperger, 7 avril 2015
  2. a b c d et e Fougères. Le joueur du grenier fait rire avec les vieux jeux vidéo sur Ouest-France, le 9 octobre 2013
  3. a et b « Frédéric Molas alias le Joueur du Grenier », sur http://france.retrogaming.fr, (consulté le 12 janvier 2014)
  4. a b c et d Guillaume Deleurence, « Le joueur du grenier : « Je ne suis pas une icône du rétrogaming ! » », sur http://www.01net.com, (consulté le 12 janvier 2014)
  5. Sophie Gindensperger, « Frédéric Molas et Sébastien Rassiat : Joystick et tac », sur Liberation.fr, (consulté le 24 septembre 2016)
  6. Interview Geek's Life, {{date|12|avril|2012}
  7. « Nouveaux venus, nouveaux menus », sur nesblog.com,
  8. « Nouvelle chronique ! Dès jeudi sur Jeuxvideo.com », sur Jeuxvideo.com
  9. « Dragon's Dogma, présentation humoristique en 4 vidéos de « Fred » et « Seb » (Le Joueur Du Grenier) », sur jeuxvideo.fr (consulté le 18 janvier 2015)
  10. « Dragon's Dogma - « Fred » et « Seb » - Episode 1 », sur Youtube.com, (consulté le 13 juin 2015)
  11. « Annonce Facebook du Joueur du Grenier », (consulté le 8 mai 2015)
  12. « Le joueur du Grenier pour les 30 ans du Club Dorothée », sur generationclubdo.tv
  13. « Génération Club Do »
  14. INTHEPANDA, « TARANTINO : SURCOTÉ ? » (consulté le 4 janvier 2019)
  15. « YouTube », sur www.youtube.com (consulté le 4 janvier 2019)
  16. a b et c JEUX VIDÉO - Le Joueur du grenier déterre le pire pour le meilleur sur Le Point, le 12 août 2010.
  17. « Le JOUEUR DU GRENIER en DVD », sur Animeland, (consulté le 29 avril 2015)
  18. « Le Joueur du Grenier en BD », sur AnimeLand
  19. « Le Joueur du Grenier revient en BD », sur Jeuxvideo.com
  20. « Un peu de lecture avec Joueur du Grenier 3 - L'Appel aux Devoirs », sur jeuxvideo.fr (consulté le 18 janvier 2015)
  21. « Vol.1 Joueur du Grenier (le) - Fan book (Saison 1) - Manga », sur manga-news.com (consulté le 1er juin 2017)
  22. Joueur du Grenier, Fan Book, saison 2 (livre + 3 DVD) (lire en ligne)
  23. « Vol.3 Joueur du Grenier (le) - Fan book - Manga », sur manga-news.com (consulté le 1er juin 2017)
  24. « Joueur du Grenier, Saison 4 », sur https://omakebooks.com
  25. « Joueur du Grenier, Saison 5 », sur https://omakebooks.com
  26. (en) « ReglesDuJeu.pdf », sur Dropbox (consulté le 2 juin 2017)
  27. (en) « Liste_Cartes_JDG1.pdf », sur Dropbox (consulté le 2 juin 2017)
  28. Krayn, « JEU DE CARTES JOUEUR DU GRENIER : on découvre avec « Fred » ! », (consulté le 2 juin 2017)
  29. Bazar du Grenier, « (Tuto) le Trading Card Game JDG », (consulté le 2 juin 2017)
  30. Pierre-André Grasseler et Flaoua, « Le Joueur de Grenier, l'interview », Kultur Pop Hors-série, no 1,‎ , p. 5
  31. « Making of Harry Potter, confessions »
  32. « Nostalgia Chick : humour, féminisme et contradictions sur Internet », sur http://www.madmoizelle.com/ : « le très célèbre Nostalgia Critic qui a notamment fait un caméo dans deux épisodes de JDG »
  33. a et b Ladydandy, « Le Joueur du Grenier en interview à Japan Expo 2014 », sur http://www.madmoizelle.com/ (consulté le 18 janvier 2015)
  34. « Les hors-sujets du Joueur du Grenier », sur http://www.joueurdugrenier.fr (consulté le 18 septembre 2015)
  35. « Annonce – La 2eme chaine Joueur du Grenier est là ! », sur joueurdugrenier.fr (consulté le 23 août 2015)
  36. « Le Joueur du Grenier en interview à Japan Expo 2014 », madmoiZelle.com,‎ (lire en ligne, consulté le 22 avril 2017)
  37. « Aventures — Le jeu », sur Ulule (consulté le 9 octobre 2018)
  38. « Déclaration sur AVENTURES - LE JEU - SANS DÉTOUR », sur Réussite Critique, (consulté le 5 janvier 2019)
  39. « Annonce de la présence du Joueur du Grenier sur le site du TGS »
  40. « Programme du mois de Juin », sur joueurdugrenier.fr, (consulté le 4 juin 2015)
  41. « Japan Tours Festival - Visitez », sur www.japantoursfestival.com (consulté le 23 juin 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]