Augustin Trapenard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Augustin Trapenard
Image illustrative de l’article Augustin Trapenard
Augustin Trapenard au déjeuner des nommés des César du cinéma 2017.

Naissance (43 ans)
Paris (France)
Nationalité Française
Profession Journaliste culturel
Historique
Radio Radio Nova
France Inter
France Culture
Télévision France 2
Canal+
Autres médias Plateforme numérique BrutX

Augustin Trapenard est un journaliste culturel et critique littéraire français, né le dans le 15e arrondissement de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Fils de Gilles Trapenard, banquier reconverti dans l'élevage de chevaux près de Vichy, en Bourbonnais[1] et de Catherine Trapenard, enseignante, Augustin Trapenard a une sœur éditrice, Constance, et deux frères, Thomas et Vincent, respectivement entraîneur pour courses hippiques[1],[2] et entrepreneur. Il vit son enfance entre Wimbledon, en Angleterre, et Paris[3].

Études et publications (sélection)[modifier | modifier le code]

Ancien élève du lycée Lakanal de Sceaux[3], puis de l'École normale supérieure de Lyon (ENS Lyon), agrégé d'anglais, Augustin Trapenard enseigne la littérature anglaise et américaine à l'ENS Lyon de 2006 à 2009. Il commence une thèse sur l’œuvre d’Emily Brontë et la notion d’auteur à l’époque victorienne. En 2008, il rédige la postface de la première édition française des Devoirs de Bruxelles d’Emily Brontë (éditions Mille et Une Nuits) ; en 2009, il publie une série d’entretiens avec l’auteur américain Edmund White, initialement diffusés sur France Culture en , Corps à corps (éditions de l'Aube - France Culture)[4].

Journalisme culturel[modifier | modifier le code]

Critique littéraire un temps à Elle et au Magazine littéraire, il tient aussi une chronique intitulée《 Fugures de Donald 》 dans la revue America (mook)[5] de 2017 à 2021.

À la radio, il tient une chronique hebdomadaire sur Radio Nova et participe à l'émission de Joseph Macé-Scaron Jeux d'épreuves sur France Culture[6] avant de produire et d'animer durant l'été 2011 Toute, toute première fois sur France Inter[7] et Les Bonnes feuilles, les étés 2012, 2013 et 2014, sur France Culture[8]. De à , il produit le magazine littéraire hebdomadaire Le Carnet d'or sur France Culture où il reçoit trois auteurs autour d'un thème, d'une actualité ou d'un enjeu d'écriture[9]. De à , il anime un rendez-vous quotidien de 3 minutes sur France Culture où un libraire livre son « coup de cœur littéraire »[10]. En , il rejoint la matinale de France Inter, à h 10, avec Boomerang, interview d'un acteur du monde culturel[11], durant une demi-heure[12]. Dans la matinale de la même chaîne, il recueille, lit et produit, pendant le premier confinement lié à l’épidémie de Covid 19, du 21 mars au 5 juin 2020, les « Lettres d’intérieur »[13] d’artistes divers[14],[15].

À la télévision, il tient une chronique littéraire sur la chaîne internationale France 24 avant de rejoindre, à la rentrée 2012, Le Grand Journal de Canal+[16],[17]. En , il succède à Daphné Roulier à la présentation de l'hebdo cinéphile de Canal+, Le Cercle (émission de télévision)[18][réf. non conforme],[19][réf. non conforme] et en propose au Festival de Cannes une variation quotidienne et en clair intitulée Le Petit Cercle[20]. De , à janvier 2021, il incarne également l'émission littéraire 21 cm sur Canal+ qui propose un entretien mensuel avec un grand nom de la littérature dans des lieux inattendus[21],[22],[23][réf. non conforme].

Le , il annonce sur Twitter « [quitter] Canal+ fin janvier [2021] » et y arrêter les présentations du Cercle et de 21 cm dans un contexte de tensions créées par les licenciements de Sébastien Thoën puis de Stéphane Guy, lesquelles pourraient avoir influencé son départ. Sollicité par l'AFP à ce sujet, il n'a pas donné suite[24],[25].

Le , il annonce dans Télérama son « arrivée sur la nouvelle plateforme [BrutX] le 13 mai pour une émission littéraire mensuelle, et mobile, baptisée “Plumard” » [26].

Depuis le , il est le parrain de l’ONG Bibliothèques Sans Frontieres qui œuvre pour l’accès à la culture, l’information et l’éducation dans près de 50 pays[27].

Jurys[modifier | modifier le code]

Depuis 2011, il est membre du jury du prix Franz Hessel, prix franco-allemand de littérature contemporaine.

De 2015 à 2017, il est juré du Prix Alexandre-Vialatte[28], prix de littérature.

En 2017, il est président du Grand Prix Poésie RATP[29][réf. non conforme].

Il est membre du jury de la Semaine de la critique du Festival de Cannes 2018[30], festival international de cinéma.

Il est membre du Grand Jury du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême en 2019[31],[32].

Il est membre du Prix de la Photo Madame Figaro / Women in Motion aux Rencontres de la photographie d'Arles en 2019[33][réf. non conforme],[34][réf. non conforme].

Il est membre du jury du Nikon Film Festival en 2022 [35],[36]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Authorizing Emily: the Production of an Author-Function in Charlotte Brontë's 1850 Edition of Wuthering Heights and Agnes Grey, Études Anglaises[37]
  • 2008 : Jane Eyre : De Charlotte Brontë à Franco Zeffirelli (écrit avec François Regard), éditions Sedes[38]
  • 2008 : Devoirs de Bruxelles, Emily Brontë, (édition) Fayard/Mille et une nuits[39]
  • 2009 : Corps à corps : entretiens avec Augustin Trapenard diffusés sur France Culture du 7 au 11 juin 2004 (ouvrage écrit avec Edmund White), L'Aube[40]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Il a joué son propre rôle dans :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le , il reçoit le prix Philippe Caloni 2018 du meilleur intervieweur de l'année[41],[42], prix institué en hommage au journaliste du même nom disparu en 2003.

Le , il reçoit le Grand Prix des Médias CB News de la meilleure émission de radio pour son émission Boomerang sur France Inter[43].

Le , il reçoit le Prix HeForShe décerné par l'Organisation des Nations unies Femmes France et le magazine GQ pour son engagement pour l'égalité homme/femme dans l'exercice de son métier[44],[45].

En juillet 2020, il est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres[46],[47].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Family Story | Haras de Sivola » (consulté le ).
  2. Eva Grau, « Augustin Trapenard , le serial lecteur de Canal+ » [archive du ], sur Femina.ch, (consulté le ).
  3. a et b Quentin Girard, « Portrait : Augustin Trapenard, bouillon de culture », sur Libération.fr, (consulté le ).
  4. « Augustin Trapenard : biographie et informations », sur Babelio.com (consulté le ).
  5. « Qui sommes-nous ? – America », sur america-mag.com (consulté le )
  6. Laurence Le Saux, « Augustin Trapenard, bête de textes » (1re publication le 12/03/12), sur Télérama.fr, (consulté le ).
  7. Toute, toute première fois par Augustin Trapenard.
  8. Les Bonnes feuilles par Augustin Trapenard et Sandrine Treiner, franceculture.fr.
  9. Le Carnet d'or par Augustin Trapenard, franceculture.fr.
  10. Blaise de Chabalier, « Augustin Trapenard feuillette le "Carnet du libraire" », Le Figaro, encart « Culture », lundi , page 44.
  11. Muriel Frat, « Les "Bonnes feuilles" d'Augustin Trapenard », Le Figaro, mardi , page 32.
  12. « une demi-heure d’échange et de partage… », page de l'émission, site de France Inter.
  13. « Lettres d'interieur par Augustin Trapenard - France Inter », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  14. « “Lettres d'intérieur”, sur France Inter : les artistes confient leur colère, leur joie, leur espoir à Augustin Trapenard », sur Télérama (consulté le )
  15. « Les couleurs de la vie en toutes lettres par Augustin Trapenard », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  16. « Augustin Trapenard, nouveau dandy du "Grand Journal" de Canal + », ozap.com.
  17. « Augustin Trapenard et Orianne Jeancourt rejoignent Canal + », livreshebdo.fr.
  18. « Augustin Trapenard récupère l'émission "Le Cercle" sur Canal+ », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. « La belle dynamique du “Cercle” d'Augustin Trapenard », Telerama,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. « Canal + revient en force au Festival de Cannes », Nice-Matin,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. Christine Marcandier, « « 21cm », 40 minutes de plaisir », sur DIACRITIK, (consulté le ).
  22. « Télévision : Canal+ lance une émission littéraire, "21 cm", présentée par Augustin Trapenard », LExpansion.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. « Pour "21 cm", Augustin Trapenard parie sur "l'éclectisme et la curiosité" », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. « Augustin Trapenard quitte Canal+ », sur France 24, (consulté le )
  25. « Le journaliste Augustin Trapenard quitte Canal + », sur leparisien.fr, (consulté le )
  26. « Augustin Trapenard débarque sur BrutX : “Ma liberté de ton n’en sera que plus grande” », sur Télérama (consulté le )
  27. « Augustin Trapenard, nouveau parrain de Bibliothèques Sans Frontières », sur Bibliothèques Sans Frontières, (consulté le ).
  28. Prix Alexandre-Vialatte, site officiel.
  29. « La RATP en poésie : Augustin Trapenard fait des vers dans le métro », ActuaLitté,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  30. « Le réalisateur norvégien Joachim Trier, Président du Jury de la 57e Semaine de la Critique », sur Semaine de la Critique du Festival de Cannes (consulté le ).
  31. sparkk, « Pénélope Bagieu, Augustin Trapenard… un jury prestigieux pour le Fauve d'Or du festival d'Angoulême | 9emeArt.fr », sur www.9emeart.fr (consulté le ).
  32. « Le Grand Jury du Festival d'Angoulême 2019 », sur Comixtrip (consulté le ).
  33. Madame Figaro, « Evangelia Kranioti, lauréate du Prix de la photo "Madame Figaro" - Arles 2019 », sur Madame Figaro, (consulté le ).
  34. « PRIX DE LA PHOTO MADAME FIGARO ARLES 2019 », sur www.rencontres-arles.com, (consulté le )
  35. « Nikon Film Festival - [Un rêve] », sur www.festivalnikon.fr (consulté le )
  36. « Le 12ème Nikon Film Festival annonce son jury », sur Ecran Total, (consulté le )
  37. « Authorizing Emily: the Production of an Author-Function in Charlotte Brontë's 1850 Edition of Wuthering Heights and Agnes Grey »
  38. Frédéric Regard et Augustin Trapenard, Jane Eyre : De Charlotte Brontë à Franco Zeffirelli, Editions Sedes, , 160 p. (ISBN 978-2-301-00116-0, lire en ligne)
  39. Emily Brontë, Devoirs de Bruxelles, Fayard/Mille et une nuits, , 64 p. (ISBN 978-2-7555-0231-2, lire en ligne)
  40. Edmund White et Augustin Trapenard, Corps à corps : entretiens avec Augustin Trapenard diffusés sur France Culture du 7 au 11 juin 2004, La Tour d'Aigues, L'Aube, , 102 p. (ISBN 978-2-7526-0581-8)
  41. « Augustin Trapenard reçoit le Prix Philippe Caloni 2018 du meilleur intervieweur de l'année », sur Scam.fr (consulté le ).
  42. « Augustin Trapenard auréolé du prix Philippe-Caloni », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le ).
  43. Valérie Guédot, « France Inter récompensée au Grand Prix des médias CB News 2019 dans 2 catégories », sur www.franceinter.fr, (consulté le ).
  44. Jean Perrier, « Augustin Trapenard : « Parler à la place des femmes, c'est problématique… » », sur www.gpmagazine.fr, (consulté en ).
  45. Béline Dolat, « Les Femmes et les Hommes de l'année 2019 », sur www.gqmagazine.fr, (consulté le ).
  46. Ministère de la Culture, « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres – hiver 2020 », sur culture.gouv.fr, (consulté le )
  47. Claire Domenech, « Alessandra Sublet, Anne-Sophie Lapix... Les dernières nominations de Franck Riester à l’ordre des Arts et des Lettres », sur Capital.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]