Natoo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Nato.
 Ne doit pas être confondu avec Nato (chanteuse).
Natoo
Genre Podcast, film humoristique, parodie
Nom de naissance Nathalie Odzierejko
Naissance (32 ans)
Vidéos populaires La Chanson des licornes
Les Gens sales
Première et dernière fois
Nombre d'abonnés 3,4 millions (juin 2017)
Autres activités Actrice, doubleuse, écrivaine, scénariste de bande dessinée, créatrice de bijoux
Site internet natoolesite.fr
Chaîne Natoo
Chaîne secondaire Natoo chaîne bonus

Nathalie Odzierejko, dite Natoo, née le , est une vidéaste, humoriste et actrice française. Elle est également membre du Studio Bagel et du Latte Chaud tout ayant écrit Icônne, un livre humoristique, et Disquette, une bande dessinée. En et , elle double dans les films d'animations Bob l'éponge, le film : Un héros sort de l'eau et Lego Batman, le film.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine polonaise, Natoo est élevée par sa mère, salariée de Pôle emploi[1], et n'a pas vécu avec son père biologique, qu'elle n'a rencontré qu'une seule fois, mais qu'elle n'a pas souhaité revoir par la suite, trouvant la situation « trop bizarre »[2].

Ses débuts de vidéaste ont pour origine une vidéo remarquée sur le site de Bapt&Gaël, 10 minutes à perdre (La Question de la fin)[3]. Natoo est alors encore adjointe de sécurité à la brigade de nuit du commissariat de Draveil, dans l'Essonne[4],[5]. Quelque temps après, la jeune femme ouvre sa propre chaîne YouTube, baptisée Natoo et y poste plusieurs vidéos, qui connaissent un succès grandissant. Natoo décide donc d'abandonner sa carrière dans la police pour mieux se consacrer à sa chaîne YouTube.

Après avoir rejoint le Studio Bagel en 2012, Natoo fait régulièrement des apparitions dans Le Dézapping du Before, dans Le Before du Grand Journal, sur Canal+ jusqu'en 2015[réf. souhaitée].

Elle publie en un livre satirique de la presse féminine, baptisé Icônne, vendu à plus de 100 000 exemplaires[6], et fait une tournée de dédicaces dans toute la France ainsi qu'en Belgique.

Elle participe à la vidéo Imagine Paris où, avec une trentaine d'autres YouTubeurs ou comédiens, elle reprend Imagine de John Lennon en hommage aux victimes des attentats de Paris du 13 novembre[7].

Le , Natoo atteint sur sa chaîne deux millions d'abonnés. Elle crée ensuite une chaîne secondaire du nom de Le petit monde d'Églandine où elle parodie les vidéos des YouTubeuses beauté. Elle apparaît dans deux clips musicaux : I don't love rock n roll de Queen Mimosa 3 avec Bertrand Chameroy et Mr Poulpe le [8], et Strong and beautiful de Superbus fin avril[9].

Elle lance sa propre marque de bijoux nommée Joyau Magique composée de broches, de bijoux, mais également de vêtements, tous à l'effigie de stars, de ses chiens ou de licornes[10], le [10].

Elle crée, pour le jeu vidéo Just Dance 2017, une chanson adaptée dans un premier temps en chorégraphie pour le jeu puis une chorégraphie disponible gratuitement.

Lors du salon Video City, qui se déroule à Paris le 8 et le 9 avril 2017, au cours d'une interview elle déclare qu'elle avait « une chance sur un milliard » pour qu'elle puisse vivre de ses vidéos[11].

En 2017, la série Presque adultes, de dix épisodes de six minutes, avec Norman et Cyprien, est annoncée, avec une diffusion sur TF1 pour juillet 2017[12]. Les trois vidéastes sont les scénaristes de la série[13].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Natoo est en couple avec le vidéaste Marc Jarousseau, alias Kemar[11].

Podcasts[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Clips musicaux[modifier | modifier le code]

  • 2014 : La chanson des licornes
  • 2015 : La chanson de l'humour
  • 2016 : I don't love rock n roll de Queen Mimosa 3[8]
  • 2016 : Strong and Beautiful de Superbus : Maître d'arts martiaux[9]
  • 2016 : Friendzone de Norman Thavaud : Copine du clip
  • 2016 : Je sais pas danser !
  • 2017 : Cathy Paris

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[15][modifier | modifier le code]

Cérémonie Année Travail nommé Récompense Résultat
Web Comedy Awards 2014 Natoo - Les gens sales Sketch solo Nomination
Natoo Format très court Nomination
Artiste féminin Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie Turcan, « Natoo, portrait de la youtubeuse préférée des Français », sur Les Inrocks,
  2. [1]
  3. « Natoo raconte son passé », sur Madmoizelle
  4. VIDEO. Natoo, la doyenne des «YouTubeuses», Le Parisien
  5. Natoo dans Le Before du Grand Journal, Libération
  6. Natoo. Hystérie à Nantes pour les dédicaces de son 1er livre, Ouest-France
  7. Louis Ritot, « Attentats de Paris : les youtubeurs français reprennent Imagine en mémoire des victimes (Vidéo) », sur Closer, (consulté le 20 octobre 2015)
  8. a et b « Bertrand Chameroy, Natoo et Mr Poulpe snambiances parmi des seins et des fesses dans un clip déjanté ! », sur Melty (consulté le 5 mai 2016).
  9. a et b « Natoo s'essaie aux arts martiaux dans le nouveau clip de Superbus ! », sur Melty, (consulté le 5 mai 2016).
  10. a et b Anouk Perry, « La première collection « Joyau Magique », la marque de Natoo, est sortie ! », sur Madmoizelle, 22 avril 2016 et 2 mai 2016 (consulté le 5 mai 2016).
  11. a et b Perrine Signoret, « Natoo : « Il y avait une chance sur un milliard pour que je puisse vivre de YouTube » », sur Le Monde, (consulté le 9 avril 2017).
  12. Aria, « Norman, Cyprien, Natoo à la télé : c’est pour quand ? », sur Rose carpet, (consulté le 24 mai 2017).
  13. Camille Broyart, « Presque adulte : la mini-série de Norman Thavaud, co-écrite avec Cyprien et Natoo », sur Influenth, (consulté le 24 mai 2017).
  14. Brandnewname, « Une partie du casting VF du film Lego Batman dévoilée », sur MDCU, (consulté le 19 décembre 2016).
  15. Élodie Noël, Cyprien, Norman, Studio Bagel : toutes les nominations aux Web Comedy Awards, Voici (consulté le 6 septembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]