Ducobu 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ducobu 3
Description de l'image Ducobu 3 logo.jpeg.

Réalisation Élie Semoun
Scénario Guy Laurent
Elie Semoun
Marc de Chauveron
Acteurs principaux
Sociétés de production UGC Films
TF1 Films Productions
Les Films du Premier
Les Films du 24
Umedia
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 90 minutes
Sortie 2020

Série Ducobu

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ducobu 3 est une comédie française réalisée par Élie Semoun, inspirée de la série de bande-dessinées éponyme de Godi et Zidrou, et sortie en 2020.

Synopsis[modifier | modifier le code]

C'est la rentrée à l'école Saint-Potache, mais l'élève Ducobu, connu comme étant le maître absolu de la triche, va avoir, pour la première fois de sa vie, un solide concurrent, en la personne d'un élève surnommé TGV (Théo-Georges Vincent) un tricheur 2.0. Willie, un autre nouvel élève, lui cause aussi des problèmes en lui "volant" Léonie. Pendant ce temps, les finances de l'école sont désastreuses et il faut vite trouver un moyen pour la sauver. C'est là que se présente une vraie aubaine : un concours de chant pour enfants auquel vont participer Ducobu, Léonie Gratin et TGV qui vont faire tout ce qui est en leur pouvoir pour remporter le concours, quitte à exercer leur art de la triche.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Dans ce troisième volet, Élie Semoun, qui fait ses débuts comme réalisateur et succède à Philippe de Chauveron, est le seul à avoir repris ses rôles respectifs (M. Latouche et sa mère), tous les autres personnages ont subi une révision de casting :

À noter qu'Élie Semoun joue également le rôle de M. Gérardini, l'instituteur de l'école Jean-d'Ormesson.

Le film a été tourné entièrement en Belgique, dans une école communale d'Ixelles, ainsi que sur un plateau, à Vilvorde.

Critique[modifier | modifier le code]

Le film présente plusieurs incohérences avec les deux premiers volets.

  • La famille Ducobu et la famille Gratin semblent habiter dans un appartement, en ville. Dans les deux premiers volets, elles habitaient dans une maison, l'une en face de l'autre. Dans l'action, quelques mois seulement séparent ce troisième volet des deux premiers, ce qui signifierait que les Ducobu et les Gratin auraient déménagé en quelques jours.
  • Le cadre du film, majoritairement urbain, rompt clairement avec le cadre rural des deux premiers volets.
  • Le personnage de Léonie Gratin, jouée par Leeloo Eyme, perd de son sérieux (elle obtient même un 19/20 !), et semble brusquement plus intéressée par d'autres choses que le travail, alors que l'interprétation qu'en donnait Juliette Chappey procurait une impression de sérieux plus grande. Par ailleurs, ce dernier volet suggère qu'elle sache jouer du piano, ce qui n'était pas le cas dans les deux premiers volets.
  • Le magasin de M. Kitrish s'est brusquement agrandi et porte comme enseigne "Kitrish". Dans le premier volet (distant du troisième, dans l'action, de quelques mois seulement), le magasin n'était qu'une petite boutique et s'appelait "Tout pour le cancre". De même, dans le premier film, M. Kitrish était malentendant et portait un appareil auditif, ce qui ne semble pas être le cas ici.
  • Des élèves (Molas et Elvis) disparaissent, alors que deux nouveaux élèves (TGV et Willie) arrivent.
  • Lors de la rentrée des enseignants de l'école Saint-Potache, on découvre qu'il y a un professeur pour le sport. Dans le premier film, M. Latouche donnait lui-même les cours de sport à ses élèves.
  • Lors de la rentrée dans la classe de M. Latouche, le nouvel élève TGV s'installe à la table au fond de la salle et Ducobu lui fait remarquer qu'il est assis à sa place habituelle en lui montrant son nom et des barres qu'il a gravés sur le pupitre. Pourtant, dans les deux premiers films, Ducobu a toujours été assis au premier rang à côté de Léonie Gratin.
  • Dans le second volet, M. Latouche s'était détaché de sa mère via une conversation Skype. Il est pourtant de nouveau attaché à elle dans ce film.

Box office France[modifier | modifier le code]

Le film dépasse le million d'entrées en 3 semaines (1 455 342).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ducobu 3 en avant-première en présence de l'équipe du film », (consulté le 23 janvier 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]