Microsoft Flight Simulator (jeu vidéo, 2020)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Microsoft Flight Simulator
Logo de Microsoft Flight Simulator. « Microsoft » est écrit en noir en haut à gauche ; « Flight SImulator » au centre en bleu et gris ; deux lignes (une grise et une bleue) viennent souligner le texte.
Logo du simulateur.

Développeur
Éditeur
Distributeur
Réalisateur
Jorg Neumann (responsable de la marque Flight Simulator)
Lionel Fuentes (directeur technique)
David Dedeine (directeur artistique)
Martial Bossard (développeur en chef)

Date de sortie
Windows

Xbox Series
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue
Multilingue (huit langues)
Moteur
Moteur propriétaire d'Asobo studio
Version
1.19.8.0

Évaluation
PEGI 3 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Microsoft Flight Simulator

Microsoft Flight Simulator est un simulateur de vol appartenant à la série Flight Simulator, développé par Asobo Studio, sorti le sur Windows 10 et le sur Xbox Series.

Système de simulation[modifier | modifier le code]

Microsoft Flight Simulator est un simulateur de vol permettant de survoler, à l'instar de FlightGear et X-Plane, toute la surface du globe.

Il est compatible avec de nombreux périphériques, clavier et souris, joysticks mais aussi la manette de la Xbox One, et les casques de réalité virtuelle.

Technique[modifier | modifier le code]

Le simulateur profite des images satellites de Bing Cartes, pour un volume de données annoncé de 2 pétaoctets[1], et les objets tirent majoritairement leurs données d'OpenStreetMap[2]. Cela comprend plus de deux millions de villes (donc 1,5 milliard de bâtiments), 1500 milliards d'arbres et plus de 37 000 aéroports du monde entier[3] dont environ 40[4] ont été édités à la main ; les autres ont été transposés dans le simulateur grâce à une intelligence artificielle. Un système de streaming est utilisé afin de charger ces données au fur et à mesure du vol.

La géométrie des bâtiments et du relief est générée de manière procédurale ou avec photogrammétrie (420 villes disposent au lancement du simulateur de la photogrammétrie[5]) à l'aide d'images satellites, tandis que de nombreux autres détails des surfaces comme l'herbe sont générés de manière entièrement procédurale. Flight Simulator utilise pour cela la technologie d'intelligence artificielle de Microsoft Azure.

Les nuages sont répartis sur 32 couches d'altitudes différentes et évoluent avec la météo en naissant, se déplaçant et disparaissant avec le temps. Ils sont volumétriques et capables de projeter des ombres, aussi bien sur le sol que sur les autres nuages. La météo est elle aussi actualisée en temps réel. Un trafic routier est présent dans le monde virtuel avec des voitures et des camions qui empruntent le réseau routier cartographié par Bing.

Développement[modifier | modifier le code]

Microsoft Flight Simulator est développé par le studio bordelais Asobo, qui avait déjà collaboré avec Microsoft en créant le contenu pour les lunettes de réalité virtuelle HoloLens. En 2019, ce sont 110 personnes sur les 170 que compte le studio qui travaillent sur le projet[6].

Le simulateur a été annoncé lors de l'E3 2019 à l'aide d'une courte bande-annonce, alors que la licence était au point mort depuis plusieurs années[7].

En , une présentation destinée aux journalistes et à des influenceurs spécialistes de la simulation de vol et appelée « Global Preview Event » a eu lieu à Renton, près de Seattle. Elle leur a permis de prendre en main une version du simulateur alors en « pré-alpha » durant plusieurs heures, ainsi que de le présenter plus en détail[8],[9]. À cette occasion, les développeurs dévoilent aussi la feuille de route de la suite de la présentation de leur simulateur, la Feature Discovery Series. Elle se fait en quatre étapes au cours des mois suivants, avec des vidéos qui concernent chacune un aspect du simulateur : le monde (), la météo ()[10], l'aérodynamique ()[11], le cockpit ()[12], les sons ()[13], les aéroports ()[13], le multijoueur (), et le vol aux instruments (IFR) ().

Parallèlement, un programme de test de la version alpha appelé « Tech Alpha » (maintenant nommé « Alpha ») a lieu et permet aux joueurs qui se seront inscrits de tester une version en cours de développement du simulator. La première étape, « Alpha Tech 1 », est maintenant terminée, et la « Alpha 2 » débute elle le et a été distribuée au début du mois de février.

Le , lors du salon X019 qui s'est tenu à Londres, une nouvelle bande annonce est dévoilée, ainsi que des partenariats avec des constructeurs aéronautiques, comme Airbus, Boeing, CubCrafters, Daher, Diamond Aircraft Industries, ICON Aircraft, Robin Aircraft et Textron Aviation[14].

Originellement, le support des casques de réalité virtuelle n'était pas prévu pour Flight Simulator. Cependant Jorg Neumann déclare en qu'au vu de l'attente des joueurs, ils feraient tout leur possible pour que cette fonctionnalité soit implémentée, sans pour autant garantir que cela soit disponible dès le lancement du simulateur[15]. Dans une autre interview le mois suivant, Neumann confirme que la réalité virtuelle est une « très haute » priorité[16].

Mises à jour importantes[modifier | modifier le code]

Les premiers temps après la sortie du simulateur, de nombreuses mises à jour de corrections de bugs ont lieu. Ainsi de septembre à novembre 2020, Flight Simulator voit la publication des mises à jour 1 à 6. Par la suite, des mises à jour bimensuelles nommées Sim Update sont planifiées, en alternance avec les World Updates, qui concernent le contenu de la carte du monde.

Mise à jour du simulateur[modifier | modifier le code]

Premières mises à jour
Deuxième

Le est lancée la Sim Update 2, deuxième mise à jour majeure du simulateur[17]. La principale nouveauté est la prise en charge des casques de réalité virtuelle. De plus à l'occasion des fêtes de fin d'année, douze lieux dans le monde sont décorés de lumières de noël. Sont également ajoutés :

  • des tutoriels pour apprendre à décoller et atterrir avec l'A320neo, ainsi qu'une mission d'atterrissage ;
  • des améliorations de l'interface  ;
  • de nombreuses corrections du comportement des avions.
Troisième

Le est disponible la troisième mise à jour majeure[18]. Les changements comprennent notamment :

  • l'ajout des livrées de Flight Simulator X ;
  • l'ajout des trainées de condensation (sur l'avion du joueur) ;
  • un nouveau menu de personnalisation pour faire correspondre des avions à des caractéristiques d'un avion réel (usure du fuselage, limites des surfaces de contrôle) ;
  • des améliorations et corrections des pilotes automatiques et de l'avionique ;
  • des améliorations pour les casques de réalité virtuelle.
Quatrième

Le sort la quatrième mise à jour majeure[19]. Sont entre autres améliorés :

  • la gestion de la météo ;
  • la navigation et le trafic aérien ;
  • le comportement de nombreux avions, en particulier les turbopropulseurs.
Cinquième

Le a lieu la cinquième mise à jour majeure, en même temps que la sortie sur Xbox Series X et S, et concerne principalement les performances. Lors de son live de questions-réponses début juillet, le développeur annonçait une hausse de 30% du framerate entre la mise à jour 4 et la 5[20]. D'après The Verge, le gain est énorme même avec un matériel haut de gamme, et permet une plus grande fluidité ainsi qu'une diminution des chutes d'images par seconde.[21]. PC Gamer note cependant que de plus nombreux crashes du simulateur ont été reportés par des joueurs suite à cette mise à jour[22].

Mises à jour du monde[modifier | modifier le code]

Première

Le sort la première mise à jour du monde[23], dont le but est d'améliorer drastiquement la qualité de certaines villes grâce à la photogrammétrie, à la modélisation à la main de points d'intérêt, et à l'ajout de contenu de manière générale. La première mise à jour, tournée vers le Japon[24] a rajouté :

Deuxième

Le sort la deuxième mise à jour du monde[25]. Les États-Unis sont mis à l'honneur[26], qui bénéficient des ajouts suivants[27] :

  • 4 aéroports ont été modélisés à la main (Atlanta, Dallas/Fort Worth, Friday Harbor et New York Stewart) ;
  • 48 aéroports ont été améliorés graphiquement ;
  • 50 points d'intérêt ont été ajoutés en haute résolution ;
  • de nouvelles activités ont été rajoutées sur chaque côte dont un vol pour visiter les lieux les plus emblématiques de la côte Est et un nouveau bush trip en Alaska ;
  • la carte topographique et la résolution ont été améliorées, de nouvelles textures ont été apportées.
Troisième

Le paraît la troisième mise à jour du monde[28], centrée sur le Royaume-Uni et l'Irlande[29]. Elle comprend les ajouts et améliorations suivants[30] :

Quatrième

Le sort la quatrième mise à jour du monde[31], cette fois centrée sur la France et les pays du Benelux[32], qui apporte les améliorations et ajouts suivants :

  • deux des villes les plus connues d'Europe ont reçu une photogrammétrie 3D haute-résolution (Paris et Amsterdam) ;
  • trois aéroports ont bénéficié d'une modélisation à la main (Megève, Nice et Rotterdam) ;
  • 100 autres aéroports ont reçu des améliorations visuelles et logistiques ;
  • plus de 100 points d'intérêt importants ont été améliorés graphiquement via photogrammétrie ;
  • deux nouvelles activités ont vu le jour, un défi d’atterrissage à La Salette et un « voyage de brousse » au-dessus des Pyrénées et des Alpes ;
  • la France bénéficie aussi de la carte d’élévation numérique.
Cinquième

Le est publiée la cinquième mise à jour du monde[33], qui concerne les pays nordiques (Danemark, Suède, Norvège, Finlande et Islande)[34] :

  • améliorations des textures dans certaines parties des pays nordiques et des territoires français d'outre-mer ;
  • 99 aéroports ont reçu des améliorations logistique et technique ;
  • ajout de 77 points d'intérêt sur les cinq pays ;
  • ajout de cinq voyages de brousse, un pour chacun des pays nordiques ;
  • les cinq pays ont reçu une amélioration de la carte d'élévation numérique.
Sixième

Le paraît la sixième mise à jour du monde, portant sur l'Autriche, l'Allemagne et la Suisse[35] :

  • Meilleures imagerie et cartes d'élévation pour plusieurs villes Allemandes ainsi que Bâle, Graz et Vienne.
  • Ajout de plus de 100 points d'intérêt et plusieurs aéroports.
  • Ajout de plusieurs vols de découverte, défis d'atterrissage et vols de brousse.

Contenu[modifier | modifier le code]

Les avions et aéronefs suivants sont présents nativement dans le simulateur selon la version achetée (standard, deluxe ou premium)[36] :

Magasin[modifier | modifier le code]

Un magasin est disponible dans le simulateur[37], permettant de récupérer (gratuitement, ou en échange d'argent), de nouveau avions ou aéronefs d'éditeurs tiers. À sa sortie, plus de 150 studios ont accès au code source du simulateur[38]. Une monnaie virtuelle est utilisée, les « flights coins »[37].

Réception[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média PC Xbox Series
PC Gamer (UK) 89/100[39]
Presse numérique
Média PC Xbox Series
Gameblog (FR) 9/10[40]
Gamekult (FR) 9/10[41]
GameSpot (US) 9/10[42]
IGN (US) 10/10[43]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[44]
Agrégateurs de notes
Média PC Xbox Series
Metacritic 91/100[45] 91/100[46]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

À sa sortie sur PC en , Microsoft Flight Simulator reçoit un très bon accueil critique, l'agrégateur de notes Metacritic lui donnant 91/100 sur la base de 66 critiques[45].

La version Xbox Series, sortie en juillet 2021, est également très bien reçue avec 91/100 sur Metacritic, sur la base de 32 critiques[46].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Le simulateur reçoit trois récompenses lors de la cérémonie des Pégases 2021 : meilleur jeu, excellence visuelle et meilleur jeu service[47].

Ventes[modifier | modifier le code]

Début , soit moins de deux mois après la sortie du simulateur, le cap du million de ventes a été franchi[48].

Fin 2020, plus de deux millions de personnes ont volé en simulation, ces chiffres incluant les joueurs y ayant eu accès grâce au Xbox Game Pass. Cela en fait la plus forte croissante de la franchise et le meilleur lancement de l'histoire du Xbox Game Pass pour PC[49].

Selon une estimation du cabinet Jon Peddie Research faite à la sortie du simulator, 2,23 millions de copies seront vendues sur les trois années suivantes, qui devraient représenter 2,6 milliards de dollars dépensés dans le simulateur, dans des équipements spécifiques pour y jouer, ainsi que dans des ordinateurs[50].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Igue, « Flight Simulator 2020 : Microsoft a modélisé toute la Terre en 3D pour un rendu bluffant de réalisme », sur Phonandroid, (consulté le ).
  2. Marc Rees, « Une bourde sur OpenStreetMap devient un immeuble de 212 étages sur Flight Simulator 2020 », sur Next Inpact,
  3. (en) Charlie Hall, « The biggest surprise of Microsoft Flight Simulator: it makes Bing cool », sur Polygon.com, (consulté le ).
  4. Liquiditytrap, « Détails et contenu des éditions de Microsoft Flight Simulator 2020 sur PC », sur Gamosaurus, (consulté le )
  5. « Liste des villes en photogrammétrie - Guide complet Microsoft Flight Simulator, tutoriaux, aide, astuces », sur Jeuxvideo.com (consulté le ).
  6. Frank Niedercorn, « Le studio bordelais Asobo plein gaz aux manettes de Flight Simulator », sur Les Échos, .
  7. daFrans, « E3 2019 : Flight Simulator fait son grand retour », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  8. (en) Paul Sillers, « Can Microsoft Flight Simulator's 2020 reboot solve the pilot shortage? », sur CNN International, (consulté le ).
  9. (en) Sérgio Costa, « Hands-on: Microsoft Flight Simulator 2020 Global Preview Event », sur Helisimmer.com, (consulté le ).
  10. « Vidéo : de sublimes effets météo pour Flight Simulator », sur Tom's Hardware, (consulté le ).
  11. Camille Allard, « Flight Simulator parle aérodynamisme en vidéo », sur Gameblog, (consulté le ).
  12. Clotaire Jacquier, « Microsoft Flight Simulator est beau à l'intérieur », sur Gamekult, (consulté le ).
  13. a et b (en-US) « Home », sur Microsoft Flight Simulator (consulté le )
  14. Jarod, « Microsoft Flight Simulator survole le X019 », sur Gamekult, (consulté le ).
  15. (en) Fraser Brown, « Microsoft Flight Simulator could get VR support because of fan feedback », sur PC Gamer, (consulté le ).
  16. (en) Fraser Brown, « VR is a 'very high' priority for the Microsoft Flight Simulator team », sur PC Gamer, (consulté le ).
  17. (en) « [RELEASE] Release Notes (1.12.13.0) Sim Update 2 Now Available! », sur forums.flightsimulator.com, (consulté le ).
  18. (en) « Release Notes (1.14.5.0) Sim Update III Now Available! », sur flightsimulator.com, (consulté le ).
  19. (en) « Release Notes (1.16.2.0) Sim Update IV Now Available! », sur flightsimulator.com, (consulté le ).
  20. (en) « MSFS Developer Q&A Live 9 », sur flightsimulator.blog, (consulté le ).
  21. (en) Tom Warren, « Microsoft Flight Simulator on PC now has huge performance improvements », sur The Verge, (consulté le ).
  22. « Microsoft Flight Simulator patch improves performance but causes more crashes », sur PC Gamer, (consulté le ).
  23. (en-US) Jorg Neumann et Head of Microsoft Flight Simulator, « Microsoft Flight Simulator : la première Mise à jour du Monde, le Japon, est disponible gratuitement dans le Xbox Game Pass pour PC, sur Windows 10 et Steam », sur Xbox Wire en Francais, (consulté le ).
  24. « Microsoft Flight Simulator - Japan World Update Trailer » (consulté le ).
  25. (en-US) Jorg Neumann et Head of Microsoft Flight Simulator, « Microsoft Flight Simulator : la deuxième Mise à jour du Monde, les États-Unis, est disponible gratuitement dès maintenant », sur Xbox Wire en Francais, (consulté le ).
  26. « Microsoft Flight Simulator - United States World Update Trailer » (consulté le )
  27. (en) « Release Notes (1.11.6.0) World Update II: USA Now Available! », sur Microsoft Flight Simulator Forums, (consulté le ).
  28. (en-US) Jorg Neumann et Head of Microsoft Flight Simulator, « Microsoft Flight Simulator : la troisième Mise à jour du Monde, le Royaume-Uni et l'Irlande, est disponible gratuitement dès maintenant », sur Xbox Wire en Francais, (consulté le ).
  29. « Microsoft Flight Simulator - United Kingdom & Ireland World Update » (consulté le )
  30. (en-US) « Release Notes (1.13.16.0) World Update III: United Kingdom Now Available! », sur Microsoft Flight Simulator, (consulté le ).
  31. (en-US) Jorg Neumann et Head of Microsoft Flight Simulator, « Microsoft Flight Simulator : la quatrième Mise à jour du Monde, la France, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg, est disponible », sur Xbox Wire en Francais, (consulté le ).
  32. « Microsoft Flight Simulator – Netherlands, Belgium, Luxembourg, and France World Update Trailer » (consulté le )
  33. (en-US) « World Update 5: Nordics - Flight Simulator Blog », (consulté le ).
  34. (en) « Release Notes (1.17.3.0) World Update V: Nordics Now Available! », sur Microsoft Flight Simulator Forums, (consulté le ).
  35. (en) Jummivana, « Release Notes (1.19.8.0) World Update VI: Germany, Austria, Switzerland Now Available! », sur forums.flightsimulator.com, (consulté le ).
  36. « [MAJ] Microsoft Flight Simulator 2020 : la liste des avions jouables », sur xboxygen.com, (consulté le ).
  37. a et b Ludo, « Microsoft Flight Simulator 2020 : le Marketplace expliqué », sur XboxSquad.fr, (consulté le )
  38. « Microsoft Flight Simulator 2020 : le marketplace expliqué », sur XboxSquad.fr, (consulté le ).
  39. (en-US) Phil Iwaniuk, « Microsoft Flight Simulator review », sur PC Gamer, (consulté le ).
  40. Vincent Elmer-Haerrig, « TEST. Microsoft Flight Simulator (PC) », sur Gameblog, (consulté le ).
  41. « Test : Flight Simulator, c'est un rêve de gosse qui se réalise », sur Gamekult, (consulté le ).
  42. (en-US) Edmond Tran, « Microsoft Flight Simulator Review – Around The World », sur GameSpot, (consulté le ).
  43. (en) Seth Macy, « Microsoft Flight Simulator Review - IGN », sur IGN, (consulté le ).
  44. « Test du jeu Microsoft Flight Simulator sur PC », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  45. a et b (en) « Microsoft Flight Simulator - PC », sur Metacritic (consulté le ).
  46. a et b (en) « Microsoft Flight Simulator - Xbox Series X », sur Metacritic (consulté le ).
  47. Pierre Trouvé, « Cérémonie des Pégases : « Microsoft Flight Simulator » rafle la mise aux « Césars du jeu vidéo » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  48. (en) John Papadopoulos, « Microsoft Flight Simulator has already sold one million copies on the PC », sur DSOGaming.com, (consulté le ).
  49. « Microsoft Flight Simulator : la croissance la plus rapide de l’histoire de la franchise avec plus de 2 millions de pilotes à ce jour », sur Xbox Wire en Francais, (consulté le ).
  50. « Microsoft Flight Simulator 2020 pourrait générer 2,6 milliards de ventes hardware », sur Xboxygen, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]