Planisphère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Planisphère en projection de Hölzel (de).

Un planisphère est une représentation plane de la surface du globe terrestre. La sphère étant une surface courbe, les formes et les tailles des continents, mers, pays, etc ne pourront pas être préservés.

Le terme mappemonde est, dans son sens strict, une carte représentant toutes les parties du globe terrestre divisé en deux hémisphères enfermés chacun dans un grand cercle.

La création d’un planisphère demande des informations générales sur la planète, notamment les formes et positions relatives des océans ou des continents. À cause de ce manque de connaissances, les planisphères ou cartes n’étaient pas précis dans les époques qui précède les grandes découvertes.

En général, les planisphères présentent une version politique d’une carte ou une version géographique avec les textures de la planète. Une version politique d’une carte permet de montrer les frontières et délimitations d’un pays. Alors qu’une version géographique exploite les textures de la planète, comme pour montrer la présence d’une montagne ou le type de sol d’une zone.

Planisphère interactif[modifier | modifier le code]

Comme presque toutes les applications web, la projection de Mercator est utilisée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mappemonde dessinée par Mercator (1587).
Carte du monde dessinée par Gerard van Schagen (1689).

La cartographie connut un extraordinaire développement pendant la période des grandes découvertes, dès le XVe siècle. Avant cela, les cartes géographiques, planes par définition, ne tenaient pas compte de la sphéricité de la Terre et les calculs des distances étaient souvent faux ou imprécis. Les cartes précises étaient nécessaires aux explorations que menaient les Portugais autour de l'Afrique (dès 1415, première implantation en Afrique du nord), puis les Castillans. Le religieux camaldule Fra Mauro réalisa une carte représentant le monde connu en 1459, qu'il adressa à Henri le Navigateur, à la demande du roi Alphonse V de Portugal. Il s'agit alors de l'Europe, l'Afrique et l'Asie, ces dernière étant connues avec une précision limitée.

Les découvertes voient les cartes européennes gagner en précision et s'étendre au monde entier. l'Amérique apparaît en 1500 sur le planisphère de Juan de la Cosa. Elle acquiert son nom, America en latin, sur le planisphère de Waldseemüller en 1507.

Géopolitique[modifier | modifier le code]

Planisphère russe de 1830 centrée sur l'Asie de l'Est et l'Océan Pacifique, rendant bien visibles les revendications russes en Amérique.

Les planisphères ne représentent pas uniquement une surface physique mais sont souvent au centre d'enjeux géostratégiques. Ils représentent la vision de l'auteur et ne sont donc pas seulement issus d'une technique de représentation géométrique ; ils peuvent alimenter autant les intérêts de la représentation politique et peuvent être des moyens de propagande.

Projections[modifier | modifier le code]

Toutes les cartes sont basées sur plusieurs projections du monde. Ces méthodes peuvent différées et nous donner plusieurs représentations du globe avec différent point de vue. De plus, chaque continent possède un planisphère ou leur continent est au milieu de la mappemonde.

Les cartes thermiques[modifier | modifier le code]

Carte des températures en France

Les cartes thermiques utilisent des informations géographiques pour se concentrer sur une ou plusieurs informations[1]. Ces cartes peuvent représenter des informations sur une ville, un pays ou encore celle d’un continent[2]. Sur ce type de carte, on peut trouver des informations politique, culturelle, économique, sociologique ou encore environnementale.

Un exemple de carte thermique, les cartes de météorologie[3]. On utilise ce type de carte pour représenter les variations de températures ou encore le déplacement des vents. Grâce à cela, les différentielles de températures sont plus facilement observables[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  1. « Graphique de carte thermique », sur help.highbond.com (consulté le )
  2. (en) John Brandon, « 8 cool heat maps that help you visualize big data », sur CIO, (consulté le )
  3. a et b « Cartographie thermique », sur Vaisala (consulté le )