Images par seconde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le nombre d’images par seconde (ou images à la seconde) est une unité de mesure correspondant au nombre d'images affichées en une seconde par un dispositif. Plus le nombre d'images est élevé, plus l'animation semble fluide. La persistance rétinienne a longtemps été proposée pour expliquer cet effet, mais elle est remise en cause : l'effet phi est aujourd'hui considéré comme l'explication principale.

En informatique, les termes anglais de frame(s) per second ou FPS sont couramment utilisés pour désigner le nombre d'images par seconde (sigle français : IPS).

L'expérience impose une cadence d'au moins 16 images par seconde pour obtenir l'illusion d'un mouvement fluide (voir le folioscope) mais le nombre d'images dépend beaucoup de la nature des images.

Au cinéma, le nombre d'images par seconde, qui était au début de 16 images par seconde, mais était peu respectée. Lors du passage au cinéma sonore, le nombre d'images par seconde fut normalisé à 24. À la télévision, du temps de l'analogique, le système européen PAL (ou SÉCAM en France) est de 50 trames par seconde ( soit 25 images par seconde ). Aux États-Unis et au Japon, la norme NTSC est de 59,94 trames par seconde ( soit 29,97 images par seconde). Ces valeurs sont encore en vigueur en télévision numérique où l'on a repris les anciennes normes afin d'assurer la rétrocompatibilité avec les équipements existants et avec les images d'archives.[réf. nécessaire]

Lors d'affichages informatiques, il est également nécessaire de synchroniser l'affichage avec la fréquence de rafraîchissement de l'écran pour éviter des artefacts visuels déplaisants. Les cadences usuellement employées sont de 30, 60 ou 100 images par seconde.

Lorsque l'on simule des paramètres physiques, l'augmentation du nombre d'images permet au cerveau de mieux appréhender ce qui se passe. Par exemple, il est plus facile de prédire la trajectoire d'une balle lorsque le nombre d'images est important. Ce phénomène devient inconscient à partir d'un certain nombre d'images, mais il participe à la sensation de confort perçue par l'utilisateur.

Si le nombre d'images par seconde au moment de la projection est supérieur à celui du tournage, on obtient un accéléré. À l'inverse, si le nombre d'images par seconde au moment de la projection est inférieur à celui du tournage, on obtient un ralenti.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]