Marsaneix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marsaneix
Le village de Marsaneix.
Le village de Marsaneix.
Blason de Marsaneix
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Isle-Manoire
Intercommunalité Le Grand Périgueux
Statut Commune déléguée
Maire délégué Christian Laroche
2017-2020
Code postal 24750
Code commune 24258
Démographie
Gentilé Marsaneixois
Population 1 096 hab. (2014 en augmentation de 6.72 % par rapport à 2009)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 05′ 59″ nord, 0° 47′ 07″ est
Altitude Min. 144 m
Max. 257 m
Superficie 23,85 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Sanilhac
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 15.svg
Marsaneix

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 15.svg
Marsaneix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Marsaneix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Marsaneix

Marsaneix est une ancienne commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Au , elle fusionne avec Breuilh et Notre-Dame-de-Sanilhac pour former la commune nouvelle de Sanilhac.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La commune déléguée de Marsaneix fait partie de la commune nouvelle de Sanilhac. Elle est incluse dans l'aire urbaine de Périgueux[1].

Le village de Marsaneix est implanté onze kilomètres au sud-est de Périgueux, entre Atur et Lacropte, un peu à l'écart de la route départementale 2.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

En 2016, année précédant la création de la commune nouvelle de Sanilhac, Marsaneix était limitrophe de huit autres communes, dont La Douze à l'est par un simple quadripoint.

Communes limitrophes de Marsaneix
Notre-Dame-de-Sanilhac Boulazac Isle Manoire Sainte-Marie-de-Chignac
Église-Neuve-de-Vergt Marsaneix La Douze
Breuilh Salon Lacropte

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Marçanés ou Marsanés[2].

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg de Marsaneix proprement dit, le territoire se compose d'autres villages ou hameaux, ainsi que de lieux-dits[3].

B

  • Baconaille
  • Bas Martel
  • la Berthomarie
  • les Bigoureix
  • les Boneix
  • le Bordierage
  • la Borie
  • le Bos de Portas
  • Bouyssour
  • les Bruladits

C

  • la Cellerie
  • la Chambéronie
  • Chantegrel
  • Charapy
  • le Château sans Tour
  • Château Soleil
  • Chatre
  • Combalou
  • la Côte
  • les Croix de Martel
  • la Croix Neuve

E, F

  • Étang de Bouyssour
  • Font Rouquette
  • les Forêts
  • la Fosse

G

  • le Grand Clos
  • la Grande Maison
  • la Guillaumie

L

  • le Lac Arnaud
  • Lassalet
  • Lauberterie
  • Leyteyrie

M

  • Maine Beau
  • Maison Neuve
  • la Marégie
  • Martel

P

  • la Papussonne
  • le Pey
  • la Peyre
  • la Peyre[Note 1]
  • la Pierre Blanche
  • Point du Jour
  • Pomarède
  • Pouchouneix
  • Pouclaret
  • Puygauthier

R

  • le Redourlou
  • la Robertie Basse
  • la Robertie Haute
  • les Rouquettes

T

  • Terrasse
  • Teulet
  • la Tuilière
  • les Tuilières de Bouyssour

Histoire[modifier | modifier le code]

Anciennes dénominations :

  • Marsanes, au XVIIe siècle sur l'Atlas du Royaume de France de Johannes Blaeu,
  • Marchaneix en 1793 au bulletin des lois de l'An II[4].

Dénoncés, neuf maquisards du groupe Rasquin sont tués le 18 juillet 1944 par les miliciens et les Allemands au lieu-dit Martel, dans la partie sud de la commune[5].

Au , Marsaneix fusionne avec Breuilh et Notre-Dame-de-Sanilhac pour former la commune nouvelle de Sanilhac dont la création a été entérinée par l'arrêté du 26 septembre 2016, entraînant la transformation des trois anciennes communes en « communes déléguées »[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 500 et 1 499 habitants au recensement de 2011, quinze conseillers municipaux ont été élus en 2014[7],[8]. Ceux-ci sont membres d'office du conseil municipal de la commune nouvelle de Sanilhac, jusqu'au renouvellement des conseils municipaux français prévu en 2020[6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
 ? juin 1888 Jean Perot    
juin 1888 août 1890 Léonard Eugène Négrier[Note 2]    
août 1890 octobre 1890 Germain Serre   Adjoint faisant fonctions de maire
octobre 1890 juin 1896 Charles Négrier[Note 3]    
juin 1896 mai 1908 Antoine Roubenne    
mai 1908 mai 1925 Paul Jeannet[Note 4]    
mai 1925 mai 1929 Léon Marty    
mai 1929 1944 Pierre Léon Marty    
1944 mars 1971 Charles Boissavy    
mars 1971 mars 2001 Marc Boissavy    
mars 2001[9] décembre 2016 Christian Laroche PS Retraité de La Poste

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau de jumelage avec Trédarzec.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Marsaneix se nomment les Marsaneixois[11].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[13],[Note 5].

En 2014, la commune comptait 1 096 habitants, en augmentation de 6,72 % par rapport à 2009 (Dordogne : 1,03 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
694 660 758 1 103 984 912 1 012 963 1 005
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
977 954 922 851 876 867 858 818 747
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
702 716 715 600 593 594 607 528 505
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
492 476 459 585 726 786 882 1 027 1 096
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête de l'âne au mois de mai, chaque année depuis 2001 (17e édition en 2017[15]).
  • Fête votive le premier week-end après la Saint Gilles.

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[16], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 549 personnes, soit 52,1 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (trente-neuf) a augmenté par rapport à 2007 (trente-quatre) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 7,2 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte 83 établissements[17], dont trente-huit au niveau des commerces, transports ou services, dix-huit dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, dix-sept dans la construction, cinq dans l'industrie, et cinq relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[18].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Gilles, fin XIXe siècle, début XXe siècle, de style néo-roman
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Marsaneix Blason D'azur à trois fleurs de lis d'argent; à la bande d'or brochante.
Devise 
2003 - Marsanes - 2003'
Détails
Blason créé en 2003 à partir des armes de la famille Colom (ou Coulomb) qui a eu la paroisse de Marsaneix en fief[19].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Deux lieux-dits du même nom, l'un situé au nord, près de Maine Beau, l'autre au nord-ouest, à proximité de Baconaille.
  2. Décédé en fonctions.
  3. Démissionnaire.
  4. Réélu maire au 1er tour de scrutin en mai 1925 mais refuse la nomination.
  5. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Insee, zonage en aires urbaines 2010 de Périgueux », Insee (consulté le 13 avril 2012)
  2. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 10 mars 2014.
  3. Marsaneix, Géoportail, consulté le 11 novembre 2016.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Arnaud Salvat, Marsaneix n'oublie pas le maquis Ancel, Sud Ouest édition du 21 juillet 2014, p. 15.
  6. a et b « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Sanilhac », sur Préfecture de la Dordogne (recueil des actes administratifs), (consulté le 5 octobre 2016), p. 129-133
  7. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 2 décembre 2016.
  8. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 2 décembre 2016.
  9. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 22 août 2014.
  10. Estelle Prugnard, « Le jumelage entre Marsaneix et Trédarzec est officiel », Sud Ouest édition Périgueux, 21 août 2015, p. 20.
  11. Fiche commune Marsaneix, Union des maires de la Dordogne, consultée le 17 novembre 2016.
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  15. « Une centaine d'ânes attendus à la fête », Sud Ouest édition Dordogne, 27 avril 2017, p. 20.
  16. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 8 octobre 2015.
  17. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 8 octobre 2015).
  18. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 8 octobre 2015.
  19. Site officiel de Marsaneix (le blason)