Marie Balmary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie Balmary
Activité principale
Auteur
Mouvement Psychanalyse

Œuvres principales

L'Homme aux statues (1979)
Le sacrifice interdit (1986)

Marie Balmary est une écrivaine et une psychanalyste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie avec des groupes de lecteurs la Bible et la mythologie grecque en allant fréquemment interroger la théorie psychanalytique dans ses fondements.

Elle est clinicienne et chercheuse. Sa thèse consacrée à l'histoire familiale de Freud est refusée avant soutenance et elle la publie sous l'intitulé L'Homme aux statues. Freud et la faute cachée du père. Dans cet ouvrage, elle revisite la théorie psychanalytique à travers le mythe d’Œdipe, mythe dont elle va proposer une nouvelle lecture à partir de la reprise de l’histoire du père d’Œdipe, l’étude étymologique des mots et son rapport avec l’histoire de la famille Freud.

Par la suite, Marie Balmary se concentre sur la Bible. Elle est proche de l'exégète et jésuite Paul Beauchamp, précisément sur le mythe des origines que constitue à ses yeux le livre biblique de la Genèse. Elle mobilise des techniques psychanalytiques pour comprendre et interpréter ces textes bibliques fondateurs[1]. Ainsi, elle porte une très grande attention à la lettre du texte, dans la langue originale, l'hébreu ou le grec biblique, en considérant toute étrangeté apparente du texte, y compris des erreurs grammaticales, comme porteuses de sens.

Son analyse très proche des textes l'amène à une réinterprétation profonde. Ainsi :

  • Dans Le sacrifice interdit, elle relève que c'est Abraham qui attribue à Dieu un ordre (celui de sacrifier son fils Isaac) que celui-ci n'a pas donné ;
  • dans La divine origine, elle remarque que l'interdit du jardin d'Éden porte sur le fait de confondre le masculin et le féminin, de mal connaître l'autre, en voulant l'assimiler au lieu d'accepter la finitude de l'humain.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Homme aux statues. Freud et la faute cachée du père, Paris, Grasset, 1979.
  • Le Sacrifice interdit. Freud et la Bible, Paris, Grasset, 1986.
  • La Divine Origine. Dieu n'a pas créé l’homme, Paris, Grasset, 1993.
  • Abel ou la Traversée de l'Éden, Paris, Grasset, 1999.
  • Je serai qui je serai, Alice, 2001.
  • Le Moine et la Psychanalyste, Paris, Albin Michel, 2005.
  • « Fragilité, condition de la parole » in Balmary et al., La fragilité, faiblesse ou richesse ?, Paris, Albin Michel, 2009.
  • Freud jusqu'à Dieu, Arles, Actes Sud, 2010.
  • Nous irons tous au Paradis, le Jugement dernier en question, avec Daniel Marguerat, Paris, Albin Michel, 2012.
  • Ouvrir le Livre, une lecture étonnée de la Bible, Albin Michel, 248 p., 2016 (ISBN 978-2226326171).

Documents sonores[modifier | modifier le code]

  • « Freud et la bible », Les racines du Ciel, Frédérice Lenoir, France-Culture, 21.06.2010.
  • « Le jugement dernier », avec Marie Balmary et Daniel Marguerat, Les racines du Ciel, Frédérice Lenoir, France-Culture, 30.12.2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Clotilde Hamon, La psychanalyste qui aimait la Bible, Famille chrétienne n°2024 du 29 octobre au 4 novembre 2016, pp. 24-37

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]