Lanloup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lanloup
Lanloup
L’église de Lanloup.
Blason de Lanloup
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Intercommunalité Guingamp-Paimpol Agglomération
Maire
Mandat
Yannick Le Bars
2020-2026
Code postal 22580
Code commune 22109
Démographie
Gentilé Lanloupais, Lanloupaise
Population
municipale
215 hab. (2018 en diminution de 18,56 % par rapport à 2013)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 48″ nord, 2° 57′ 51″ ouest
Altitude 52 m
Min. 35 m
Max. 97 m
Superficie 2,45 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Paimpol
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Lanloup
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Lanloup
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lanloup
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lanloup
Liens
Site web http://www.lanloup.bzh/

Lanloup [lɑ̃lu] est une commune du département des Côtes-d'Armor, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Lanloup est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (84,7 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (95,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (52,8 %), terres arables (31,9 %), zones urbanisées (10,9 %), forêts (4,4 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Lanlop en 1160[8], Lanloup en 1237[9], Lanlop en 1239[8] et en 1252[9], Lanloup en 1263[9] et en 1266[8], Lanlop en 1263, 1266, 1268 et à la fin du XIVe siècle[9], Sainct Loup en 1478[9], Lanloup en 1467 et en 1486[9], Lanlou en 1516[8], Sainct-Loup en 1536[9], Lanloup ou Sainct Loup en 1543 et en 1569[9].

Son nom vient de l'ancien breton lann, qui signifie ermitage, et de Saint-Loup[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime , la paroisse de Lanloup faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Loup. Elle avait comme trève Lanleff. Lanloup appartenait également au comté de Goëlo.

La Révolution française[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement les noms de Lanmor et de Tercillat-Pelletier[10].

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Les guerres du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Le monument aux Morts porte les noms de 23 soldats morts pour la Patrie[11] :

  • 19 sont morts durant la Première Guerre mondiale.
  • 4 sont morts durant la Seconde Guerre mondiale.

Le les instituteurs André Lefebvre et Marcel Leroy, qui se dirigeaient à bicyclette vers Lanloup pour une mission de résistance furent tués par les Allemands, le premier à Plouézec, le second à l'Épine-Halle en Étables, après avoir été torturé[12].

Le XXIe siècle[modifier | modifier le code]

En octobre 2019, les deux cloches de l'église furent démontées pour une rénovation.

Run ar Vilin, artère de la commune.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur aux six annelets d'argent ordonnés 3, 2 et 1.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 ? Louise-Anne Even    
mars 2001 2008 Hubert Blanchard    
mars 2008 2014 Louise-Anne Even    
mars 2014 En cours Yannick Le Bars DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
347402403514552559573586552
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
544527502500593611503507460
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
448451444369383377391396358
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
331284236209195214261265230
2018 - - - - - - - -
215--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Détail du porche de l'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 25 mars 2021).
  2. « Commune rurale-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 25 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 25 mars 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 25 mars 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 25 mars 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 3 mai 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 3 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. a b c et d Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis » (consulté le 14 février 2017).
  9. a b c d e f g h et i infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Lanloup » (consulté le 14 février 2017).
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Lanloup », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 29 novembre 2012).
  11. « MémorialGenWeb Relevé », sur www.memorialgenweb.org (consulté le 26 février 2021).
  12. Éric Rondel, "Crimes nazis en Bretagne (septembre 1941-août 1944)", éditions Astoure, 2012, (ISBN 978-2-36428-032-8).
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]