Moustéru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des Côtes-d'Armor
Cet article est une ébauche concernant une commune des Côtes-d'Armor.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Moustéru
L'église paroissiale Notre-Dame de Moustéru.
L'église paroissiale Notre-Dame de Moustéru.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Callac
Intercommunalité Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération
Maire
Mandat
Gérard Hervé
2014-2020
Code postal 22200
Code commune 22156
Démographie
Gentilé Moustérusien, Moustérusienne
Population
municipale
683 hab. (2014)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 05″ nord, 3° 14′ 16″ ouest
Altitude 257 m (min. : 110 m) (max. : 295 m)
Superficie 14,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Moustéru

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Moustéru

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moustéru

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moustéru

Moustéru [musteʁy] (Mouteruz en breton) est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Moustéru se situe à 6 km de Guingamp. La commune est traversée par la départementale 787.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formesmonasteriolum Rubeum en 1145, Mosterrus en 1272[1], Mouster Ruz en 1442[2], Cozmousterruz en 1465, Mousterus en 1481[1], Monsterreuz en 1630[2].

Moustéru vient du breton mouster (moine) et ruz (rouge). Le nom d’un « monastère rouge » apparaît en 1145[1] et devrait son nom au manteau rouge des Templiers dont on retrouverait des traces, non loin du bourg, au hameau de "Coz-Mouster" (« le vieux monastère »), mais Hervé Abalain pense que son nom viendrait de la couleur des tuiles plutôt que des Templiers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1813 1830 Jacques Cornic    
1844 1871 Henry Le Magoarou    
1872 1877 Jean Labat    
1929   Yves Omnes    
1941   Alexandre Thomas SFIO Exploitant agricole
Député (1951-1955)
mars 1983 2008 André Le Filous DVG  
mars 2008 en cours Gérard Hervé DVG Inspecteur de travaux
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 683 habitants, en diminution de -0,73 % par rapport à 2009 (Côtes-d'Armor : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
662 685 806 900 1 074 1 108 1 112 1 150 1 140
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 116 1 186 1 259 1 219 1 257 1 208 1 243 1 097 1 190
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 172 1 119 1 060 1 022 991 823 737 807 671
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
614 537 511 597 609 594 679 698 683
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le nom de la paroisse de Moustéru signifie, semble-t-il, Monastère Rouge (Mouster Ru), que la tradition populaire « place là un couvent de Templiers qui passa plus tard aux Chevaliers de Malte (19). » Dans la même paroisse se trouve un village appelé Coz-Mouster, c'est-à-dire le Vieux Couvent.

Patrimoine de Moustéru :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Mousteru »
  2. a et b Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis »
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Merlat Pierre, Monnaies d'or trouvées en 1908 à Beuseyer en Moustéru, Annales de Bretagne, n° 65, 1, 1958, p. 94-96

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]