Grâces (Côtes-d'Armor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grâces.

Grâces
Grâces (Côtes-d'Armor)
Tour-clocher et façade méridionale de l'église Notre-Dame de Grâces.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Guingamp
Intercommunalité Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération
Maire
Mandat
Yannick Le Goff
2014-2020
Code postal 22200
Code commune 22067
Démographie
Gentilé Gracieux
Population
municipale
2 510 hab. (2016 en augmentation de 2,49 % par rapport à 2011)
Densité 178 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 24″ nord, 3° 11′ 01″ ouest
Altitude 100 m
Min. 67 m
Max. 188 m
Superficie 14,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Grâces

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Grâces

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grâces

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grâces

Grâces [gʁas] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor, en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 1 407 hectares ; son altitude varie entre 67 et 188 mètres[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Grace en 1588 et Nostre-Dame de Grace en 1713[2].

Paroisse de Saint-Michel mentionnée au XIVe siècle, réunie à Guingamp en 1790, la commune a pris le nom de Grâce en 1793 puis Grâces en 1801[3].

Grâces doit son nom à la chapelle Notre-Dame-de-Grâces bâtie en 1506[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 1 500 et 2 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 19[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mairie de Grâces.
Liste des maires successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
1801 1816 Charles Martin    
1832 1840 Prigent Riou    
1849 1859 Prigent Riou    
? 1924 Pierre Jean Gouriou    
Les données manquantes sont à compléter.
? ? Émile Lancien    
mars 1965 avril 1983
(décès)
André Bardoux    
mai 1983 mars 1989 Paul Le Bolu[6] (1918-2005)   Retraité de la Gendarmerie
mars 1989 mars 2001 François Colas[7]   Ancien secrétaire de mairie
mars 2001 28 mars 2014 Monique Guillou DVG  
28 mars 2014[8] En cours
(au 15 mars 2015[9])
Yannick Le Goff PS Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au 15 mars 2015, Grâces n'est jumelée avec aucune commune[10].

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Gracieux[11].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[13].

En 2016, la commune comptait 2 510 habitants[Note 1], en augmentation de 2,49 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2001 1181 0191 1161 2211 2791 2991 5181 390
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3311 3711 4311 3681 4231 4461 3831 3171 288
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2971 3191 3641 2931 3621 4401 4931 4471 315
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 3001 4351 7692 3082 4812 4242 4102 4092 464
2016 - - - - - - - -
2 510--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
Château de Kéranno.
Croix de cimetière.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

La commune compte quatre monuments répertoriés à l'inventaire des monuments historiques[15] et 12 lieux et monuments répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[16]. Par ailleurs, elle compte 10 objets répertoriés à l'inventaire des monuments historiques[17] et aucun objet repertorié à l'inventaire général du patrimoine culturel[18].

Monuments remarquables : L'inventaire des monuments historiques répertorie :

Langue bretonne[modifier | modifier le code]

  • L’adhésion à la charte Ya d'ar brezhoneg a été votée par le conseil municipal le 3 juin 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Répertoire géographique des communes », sur l'Institut national de l'information géographique et forestière.
  2. a et b « Étymologie et Histoire de Grâces », sur Infobretagne (consulté le 7 février 2017)
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  5. « Les maires de Grâces », sur le site de l'association FranceGenWeb (consulté le 15 mars 2015).
  6. « Nécrologie : Paul Le Bolu ancien maire de la commune », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  7. « Nécrologie. François Colas, ancien maire », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  8. « Procès-verbal de la réunion du conseil municipal du 4 avril 2014 » [PDF].
  9. « Vie Municipale - Les élus », sur le site de la mairie (consulté le 15 mars 2015).
  10. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le 15 mars 2015).
  11. « Côtes-d'Armor > Grâces (22200) », sur le site habitants.fr de David Malescourt (consulté le 15 mars 2015).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. « Liste des monuments historiques de la commune de Grâces », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Liste des lieux et monuments de la commune de Grâces à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Liste des objets historiques de la commune de Grâces », base Palissy, ministère français de la Culture.
  18. « Liste des objets de la commune de Grâces à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Palissy, ministère français de la Culture.
  19. « Manoir de Kérurien », notice no PA00089174, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Église Notre-Dame », notice no PA00089173, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. François Merlet, Notre-Dame de Grâces, dans Congrès archéologique de France. 107e session. Saint-Brieuc. 1949, Société française d'archéologie, 1950, p. 227-235
  22. « Croix du 16e siècle », notice no PA00089172, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. « Château de Kérurien », notice no PA00089171, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]