Landebaëron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Landebaëron
Landebaëron
L'église Saint-Maudez.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Intercommunalité Guingamp-Paimpol Agglomération
Maire
Mandat
Sébastien Tondereau
2020-2026
Code postal 22140
Code commune 22095
Démographie
Gentilé Landebaëronnais, Landebaëronnaise
Population
municipale
189 hab. (2017 en stagnation par rapport à 2012)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 38′ 07″ nord, 3° 12′ 29″ ouest
Altitude 150 m
Min. 51 m
Max. 113 m
Superficie 6,44 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Guingamp
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bégard
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Landebaëron
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Landebaëron
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Landebaëron
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Landebaëron

Landebaëron [lɑ̃dbɛʁɔ̃] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Landebaëron est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Guingamp, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 15 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[3],[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Landebazron en 1435[5], Landebazrun en 1461, Landebaezron en 1581[6], « Ermitage de bazron »[5].

En breton landebaeron[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Landebaëron « est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Plouec »[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Daniel Cloarec   Géomètre
mars 2014 En cours Sébastien Tondereau DVG Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
512533576572603648654624673
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
660670696652641614613556524
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
518513507417463409345329331
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
345299231211183186196193187
2017 - - - - - - - -
189--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Giard, Le trésor de Landebaëron, in Annales de Bretagne, no 72, 1, 1965, p. 195-202

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  5. a b et c Hervé Abalain, Noms de lieux bretons, Paris, Éditions Jean-paul Gisserot, coll. « Universels Gisserot » (no 22), , Universels Gisserot, p. (ISBN 978-2-87747-482-5, OCLC 2877474828, lire en ligne), p. 76
  6. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Landebaëron » (consulté le 12 février 2017)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. « Ros-Vras », notice no PA00089238, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Menhir de Menou-Glas », notice no PA00089240, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Église Saint-Maudez », notice no PA00089239, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :