Saint-Clet (Côtes-d'Armor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Clet.

Saint-Clet
Saint-Clet (Côtes-d'Armor)
La chapelle Notre-Dame de Clérin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Bégard
Intercommunalité Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération
Maire
Mandat
Yannick Bouget
2014-2020
Code postal 22260
Code commune 22283
Démographie
Gentilé Saint-Clétois, Saint-Clétoise
Population
municipale
874 hab. (2016 en diminution de 0,57 % par rapport à 2011)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 39′ 47″ nord, 3° 07′ 52″ ouest
Altitude Min. 7 m
Max. 99 m
Superficie 14,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Clet

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Clet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Clet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Clet

Saint-Clet [sɛ̃klɛt] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en Région Bretagne. Saint-Clet appartient au pays historique du Goëlo.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes ecclesia Sancti Cledei en 1389, Saint Clezt en 1481, Saint Clezeff en 1508, Saint Clezev en 1543, Saint Clezeuf en 1554[1].

Saint-Clet vient de Saint Clezeuff ou Saint-Clezeff que l'on retrouve en 1508[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l’ancien régime, Saint-Clet était une paroisse appartenant à l’évêché de Tréguier et au comté du Goëlo.

La paroisse a possiblement été fondée dans la seconde moitié du Ier siècle par Anaclet, alors évêque de Rome.

En voyage en Armorique, il s'arrêta une nuit dans un ferme à côté de laquelle se trouvait une fontaine, où selon la légende il aurait baigné le fils du paysan atteint de la peste, qui guérît alors. Cette fontaine se trouve actuellement à côté de la chapelle de Clérin.

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement les noms de Haut-Trieuc et de Léintréo[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2001 Camille Grot DVG Président de la Communauté de Communes du Trieux de 1992 à 2001
conseiller bancaire
mars 2001 2014 René Le Gall SE Vice-président de la Communauté de Communes du Trieux depuis 2008
Retraité
mars 2014 En cours Yannick Bouget DVG Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 874 habitants[Note 1], en diminution de 0,57 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0719441 4031 3961 5201 6241 6901 7301 617
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7491 8231 8211 7291 7381 6601 6751 5501 475
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5281 4021 3471 1651 1141 1521 0901 023979
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
956885861847744785802852880
2016 - - - - - - - -
874--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Distinctions culturelles[modifier | modifier le code]

Saint-Clet fait partie des communes ayant reçu l’étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame
  • La chapelle Notre-Dame de Clérin
  • La chapelle Saint-Yves de Kerguézennec
  • Manoir du Cloître, XVe siècle

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • François Ménez (1887-1945), écrivain et journaliste, est natif de saint-Clet.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Saint-Clet »
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Clet », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 30 novembre 2012)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :