Gurunhuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gurunhuel
Gurunhuel
L'église Notre-Dame de Gurunhuel.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Arrondissement de Guingamp
Canton Callac
Intercommunalité Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération
Maire
Mandat
Paul Rolland
2014-2020
Code postal 22390
Code commune 22072
Démographie
Gentilé Gurunhuellois, Gurunhuelloise
Population
municipale
433 hab. (2016 en augmentation de 5,61 % par rapport à 2011)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 01″ nord, 3° 17′ 57″ ouest
Altitude Min. 159 m
Max. 302 m
Superficie 19,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Gurunhuel

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Gurunhuel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gurunhuel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gurunhuel

Gurunhuel [gyʁynyɛl] est une commune du département des Côtes-d'Armor, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Guerenhuhel vers 1330, Gurunihel, Gurnuhe en 1380, Grunuhel en 1444, Gurunhuel en 1461 et en 1465, Gurunhuhel en 1486[1].

Gurunhuel vient de l’ancien breton cun run (« sommet de colline ») et uhel (« haut »)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Denis Lachiver PCF  
mars 2008 En cours Paul Rolland DVD Cadre retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2016, la commune comptait 433 habitants[Note 1], en augmentation de 5,61 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0008869349131 1851 3581 3731 4501 480
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3201 4241 4841 4581 4811 3921 5081 3561 228
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2381 2611 2961 1441 1641 079974861770
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
683591508440404383395397399
2013 2016 - - - - - - -
433433-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale Notre-Dame, inscrite à l'inventaire des monuments historiques[6].
  • Dans le cimetière, à droite de l'église du XVIe siècle, se dresse le calvaire qui est de la même époque. Sur le socle s'élèvent trois colonnes : celle du milieu porte le Christ en croix entre la Vierge et saint Jean, sur une face, une Vierge de Pitié, au revers : les deux autres, les larrons, dont l'âme figurée par un petit personnage est recueillie par un ange (bon larron) et un démon (mauvais larron). Ce calvaire est classé monument historique[6].
  • La chapelle Saint-Fiacre, inscrite également à l'inventaire[7].


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :