Janet Jagan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Janet Jagan
Image illustrative de l'article Janet Jagan
Fonctions
Présidente de la République coopérative du Guyana

(1 an, 7 mois et 23 jours)
Élection
Premier ministre Samuel Hinds
Bharrat Jagdeo
Prédécesseur Samuel Hinds
Successeur Bharrat Jagdeo
Première ministre du Guyana

(9 mois et 13 jours)
Président Samuel Hinds
Prédécesseur Samuel Hinds
Successeur Samuel Hinds
Biographie
Nom de naissance Janet Rosalie Rosenberg
Date de naissance
Lieu de naissance Chicago (États-Unis)
Date de décès (à 88 ans)
Lieu de décès Georgetown (Guyana)
Nationalité guyanienne
Parti politique Parti populaire progressiste
Conjoint Cheddi Jagan
Profession infirmière
Religion judaïsme

Janet Jagan Janet Jagan
Premiers ministres du Guyana
Présidents de la République coopérative du Guyana

Janet Jagan née Rosenberg le à Chicago, Illinois et décédée le à Georgetown, Guyana, fut Première ministre puis présidente de la République coopérative du Guyana de 1997 à 1999. Elle fut mariée avec Cheddi Jagan, lui-même ancien président de la République.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

En 1943, elle avait 23 ans, quand elle fut envoyée au Guyana pour travailler dans le cabinet dentaire de celui qui sera son futur mari. Jeune infirmière, elle épouse le docteur Cheddi Jagan, fils de pauvres immigrants hindous en Guyane britannique et étudiant aux États-Unis. Janet Jagan devint immédiatement impliquée dans le mouvement travailliste guyanien, et en 1946, elle aida à fonder l'Organisation politique des femmes (WPO) et le Comité des Affaires politiques (PAC), et commença à éditer le bulletin du PAC. En 1950, elle fut cofondatrice du Parti populaire progressiste (PPP) avec son mari, Cheddi Jagan. Ce parti fut l'instrument qui permit au Guyana d'accéder à son indépendance et sortir ainsi de la férule britannique.

Quand son mari prit la prééminence dans le PPP, Janet Jagan continua à être leader pour le combat des droits des femmes en particulier dans le travail. En 1970, elle fut élue présidente du syndicat des journalistes du Guyana (UGJ), et de 1973 à 1997, elle édita The Mirror, un journal national.

Le PPP boycotta le gouvernement pendant de nombreuses années pour protester contre le mode d'élection. En 1992, après les premières élections libres, Cheddi Jagan devint président de la République.

Le mari de Janet, Cheddi Jagan, d'abord Premier ministre puis, bien plus tard, président de la République coopérative du Guyana, était connu pour son orientation de gauche et il le resta jusqu'à sa mort en 1997.

Janet Jagan fut une activiste politique communiste dans sa jeunesse mais devint modérée plus tard dans sa carrière.

Après la mort du docteur Jagan en mars 1997, le nouveau président Sam Hinds nomma Janet Jagan Première ministre. Quelques mois plus tard, elle fut élue présidente de la République, poste qu'elle occupa du 19 décembre 1997 jusqu'à sa démission pour raisons de santé le 9 août 1999.

Présidence de la République[modifier | modifier le code]

Dans le contexte guyanien, Janet Jagan devint non seulement la première femme présidente de la République coopérative du Guyana, mais fut aussi la première à être à la fois native des États-Unis et femme blanche à être leader de la nation. Janet Jagan dirigea les finances avec le ministre Bharrat Jagdeo qui fut son successeur en 1999, marquant la fin de la ligne politique du parti et le début d'une nouvelle ère pleine de défis avec une économie de marché.

Étant à la fois marxiste et juive, elle fut l'objet de conspirations anti-sémites; il y eut des falsifications de documents attestant qu'elle était parente avec Ethel Rosenberg et Julius Rosenberg.[réf. nécessaire]

Elle fut la troisième femme présidente de la République dans l'histoire de l'Amérique du Sud, après Isabel Perón en Argentine et Lidia Gueiler en Bolivie et la première à être élue directement au suffrage universel.

Vie personnelle et artistique[modifier | modifier le code]

Janet Jagan a longtemps été engagée dans la vie littéraire et culturelle de Guyane. Elle publia très tôt des poèmes de Martin Carter (en) (qu'elle édita) et soutint la publication des collections de Carter comme The Hill of Fire Glows Red. Elle a aussi été conteuse d'histoires pour ses enfants et petits-enfants et fut fortement impliquée pour que les enfants guyaniens puissent avoir des livres qui leur ressemblent et dans lesquels ils puissent se retrouver. En 1993, Peepal Tree Press la publia avec des titres comme When Grandpa Cheddi was a Boy and Other Stories, suivi par Patricia, The Baby Manatee (1995), Anastasia the Ant-Eater (1997) et The Dog Who Loved Flowers.

Ses articles[modifier | modifier le code]

  • Canadian Seamen in Guyana 1949
  • British Guyana - our case 1953
  • P.P.P Ten years of Service 1960
  • When P.P.P retains his mass support 1961
  • On independance 1961
  • Guyana's Women 1962
  • History of the P.P.P. 1963
  • Army intervention in the 1973 elections in Guyana. 1974

Ses histoires pour les enfants[modifier | modifier le code]

  • When Grandpa Cheddi Was a Boy and Other Stories. 1994
  • Patricia the Baby Manatee and Other Stories. 1995
  • Children's Stories of Guyana's Freedom Struggles. 1995
  • Anastasia the Anteater and Other Stories. 1997
  • The Dog Who Loved Flowers. 2001

Ses poèmes[modifier | modifier le code]

  • Mehragan the Brave.
  • To Michael Forde Who Lost his Life Defending Freedom House.

Les hommages[modifier | modifier le code]

  • Amin, Sadie - The Other Side of an Icon
  • Bisnauth, Dale - Happy Birthday Janet
  • Hintzen, Percey - A Film Review
  • Jailall, Peter - Blue-eyed Bhowgie
  • Majeed, C - Janet Jagan is a Political Pioneer
  • Persaud, Krishna - Janet Jagan's Legacy to Guyana
  • Ramotar, Donald - Happy Birthday Cde. Janet
  • Rampersaud, Krishna - For Janet - A True Heroine of Guyana
  • Ramsammy, Dr. Leslie - Janet Jagan - Guyanese Woman of the Century
  • Silva, A - Lady of Guiana
  • Singh, Rickey - President Jagan goes: end of era in Guyana politics
  • Singh, Rickey - Remarkable Janet Jagan at 86
  • Steif, William - A Political Life
  • Dreisinger, Baz -The Nation - In Radical Matrimony

Liens internes[modifier | modifier le code]