Bharrat Jagdeo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bharrat Jagdeo
Illustration.
Bharrat Jagdeo en février 2005.
Fonctions
Président de la République coopérative du Guyana

(19 ans, 3 mois et 4 jours)
Élection
Réélection
Premier ministre Samuel Hinds
Prédécesseur Janet Jagan
Successeur Donald Ramotar
Premier ministre du Guyana

(2 jours)
Président Janet Jagan
Prédécesseur Samuel Hinds
Successeur Samuel Hinds
Biographie
Nom de naissance Janet Rosalie Rosenberg
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Unity Village (Guyane britannique)
Nationalité guyanienne
Parti politique Parti populaire progressiste
Conjoint Varshni Uma (divorcés)
Diplômé de université de l'Amitié des peuples Patrice-Lumumba (Moscou)
Profession économiste
Religion hindouisme

Bharrat Jagdeo Bharrat Jagdeo
Premiers ministres du Guyana
Présidents de la République coopérative du Guyana

Bharrat Jagdeo (né le ) est un homme politique guyanien, Premier ministre du 9 au puis président de la République coopérative du Guyana du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Bharrat Jagdeo est né à Unity Village dans la province du Demerara-Mahaica à l'époque en Guyane britannique le , de parents hindous d'origine indienne. En 1912, son grand-père, Ram Jiyawan, avait immigré sous le système de l'Engagisme depuis l'Inde[1]. À treize ans, il a rejoint l'aile pour la jeunesse du Parti progressiste du peuple (PPP) et devient membre du parti à seize ans. Par la suite, il accéde à des postes de direction locaux au sein du PPP[2].Il part ensuite à Moscou pour étudier l'économie à l'université Patrice-Lumumba, où il obtient un master en 1990.

À son retour au Guyana, il travaille comme économiste au sein du ministère de la Planification à la suite de la victoire du PPP aux élections de 1992, puis devient conseiller spécial du ministre des Finances. En octobre 1993, il est désigné comme ministre délégué aux Finances et quelques mois plus tard, il est élu au comité central du PPP. En mai 1995, il devient ministre des Finances[2], puis en décembre 1997, second vice-président du Guyana[3].

Le , Janet Jagan annonce qu'elle démissionne de son poste de présidente pour raisons de santé et désigne Jagdeo comme son successeur[4]. Le Premier Ministre étant, selon la constitution, le successeur légal du Président, Bharrat Jagdeo devient Premier Ministre le [5]. Le , Jagdeo prête serment comme président de la République, devenant à 35 ans le plus jeune chef d'état au monde[6]. Le , il est réélu pour un nouveau mandat de cinq ans. Au même scrutin, le PPP recueille 54,6% des voix et élargi sa majorité à 36 sièges sur 65 au parlement[7].

En tant que président, il lance une politique de réforme de l'économie guyanienne pour la libéraliser tout en investissant dans le secteur de l'éducation, de la santé, du bâtiment et des infrastructures.

Durant son mandat, il fait passer une loi limitant à deux le nombre de mandats d'un président de la République et en 2011, il soutient le candidat du PPP, Donald Ramotar qui lui succède le [8].

Après son mandat, Bharrat Jagdeo siège dans différents organismes consacrés au développement, comme le Global Green Growth Institute. Il accomplit aussi diverses missions pour le Commonwealth en tant que spécialiste des questions écologiques et de développement. Il donne aussi des conférences dans plusieurs universités dans le monde.

Bharrat Jagdeo revient à la vie politique guyanienne lors des élections législatives guyaniennes de 2015, où il est élu député et devient ensuite Leader of the Opposition[9].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://zeenews.india.com/news/nation/guyanese-president-visits-ancestral-village-in-up_117932.html
  2. a et b "Meet the New Cabinet Members" « https://web.archive.org/web/20110926232602/http://www.gina.gov.gy/booklets/cabinet.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), , GINA.
  3. https://books.google.com/books?id=yNGfBwAAQBAJ&dq=Bharrat+Jagdeo+1997&q=bharrat+jagdeo
  4. "Guyanese president resigns for health reasons", Associated Press, 9 August 1999.
  5. "Jagan's heir sworn in as prime minister in Guyana", Associated Press, 9 August 1999.
  6. "Guyana's new president urges racial tolerance", Associated Press, 12 August 1999.
  7. « Guyanan president sworn in after re-election », Xinhua, (consulté le 23 octobre 2012)
  8. Burt Wilkinson, « Donald Ramotar Sworn in as Guyana's President », Guardian (Trinidad and Tobago),‎ (lire en ligne[archive du ])
  9. Derwayne Wills, "PPP returns to Parliament, Jagdeo sworn in as Opposition Leader", Guyana Chronicle, 18 August 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]