ING Direct

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ING Direct
logo de ING Direct
illustration de ING Direct

Création
Forme juridique Société anonyme de droit néerlandais, succursale de ING Bank N.V[1]
Slogan La banque qui s'investit pour moi
Siège social Paris
Direction Karien Van Gennip[1]
(directrice générale)
Activité Banque
Produits Compte courant
Livrets d'épargne (Livret Épargne Orange, Livret A, LDD)
Assurance-vie
Bourse
Crédit immobilier
Société mère Groupe ING
Effectif 450[2]
Site web ingdirect.fr

ING Direct est une banque en ligne qui permet à ses clients de gérer leurs transactions bancaires et leur épargne de manière autonome par Internet et téléphone[1].

ING Direct appartient au groupe ING, groupe financier d'origine néerlandaise issu de la fusion du premier organisme d'assurances des Pays-Bas, ING Nationale Nederlanden, et de l'une des principales banques commerciales, NMB Postbank Group. L'activité du groupe s'organise autour de trois grands secteurs : l'assurance, la banque et la gestion d'actifs.

ING Direct a été créée au Canada et a été introduite en France en 2000. Présente dans six pays en 2018, elle est no 2 de la banque en ligne en France avec plus d'un million de clients en 2018[3].

ING Direct en France[modifier | modifier le code]

Repères historiques[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Création d’ING Direct en France[4]
  • 2004 : Lancement de l’assurance-vie[5] qui devient dès 2007 le no 1 des contrats d'assurance-vie en ligne sans frais d'entrée en France[6][réf. insuffisante]
  • 2009 : Lancement du compte courant ING Direct en France[7]
  • 2015 : Lancement du crédit immobilier[8]

Politique commerciale[modifier | modifier le code]

ING Direct propose la gratuité[9] du compte courant et de sa carte Mastercard Gold associée, en contrepartie d'un minimum de dépôt mensuel (1 200 ), ou d'épargne détenue en compte (5 000 ).
Sinon la banque facturera 5  par mois[10],[11], s'adressant ainsi également à une clientèle à bas revenus (étudiants[12], chômeurs, bénéficiaires de l'AAH).

Les conditions actuelles de gratuité sont en vigueur depuis juin 2016[13]. Elles ont varié au fil du temps.

Autres pays[modifier | modifier le code]

ING a également ouvert des services de banque en ligne (indépendamment de ses services de banque de réseau ou d'investissement) dans les pays suivants[14], la marque «ING Direct» étant en cours de remplacement par «ING» depuis 2017[15]:

D'autres filiales locales ING Direct ont été revendues depuis 2008[16]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « ING Direct : informations légales — 1. Notice légale », sur ingdirect.fr (consulté le 10 septembre 2018).
  2. À propos d'ING Direct.
  3. « Banques en ligne : Boursorama creuse l'écart avec ING Direct et Fortuneo », sur cbanque.com, (consulté le 7 septembre 2018).
  4. « Qui est ING Direct ? Banque en ligne, historique du Groupe », sur www.ingdirect.fr (consulté le 11 septembre 2018)
  5. « ING Direct Vie : « Nous n’excluons pas de lancer un second fonds en euros », sur www.toutsurmesfinances.com,
  6. Source : classement annuel de la tribune de l’assurance – n° 191 – mai 2014.
  7. « ING Direct lance   un compte courant sans frais », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  8. « Crédits immobiliers et rachats de prêts : ING Direct devient un partenaire financier - Actualités Banque & Assurance », L'AGEFI,‎ (lire en ligne)
  9. « ING Direct se lance dans la banque en ligne payante », Les Échos, 14 avril 2016.
  10. « Banque en ligne – Bien choisir sa banque en ligne », Que Choisir,‎ (lire en ligne)
  11. « Clients d'ING Direct, attention, il va y avoir du changement dans l'offre commerciale », VotreArgent.fr,‎ (lire en ligne)
  12. « Banque en ligne pour étudiant : quelle est la meilleure ? », - M2,‎ (lire en ligne)
  13. « Clients d'ING Direct, attention, il va y avoir du changement dans l'offre commerciale », L'Express, 24 mai 2016.
  14. « ING Direct : un modèle de banque en ligne décliné dans toute l'Europe », cBanque Actu,‎ (lire en ligne)
  15. (en) ING.com, « From ING Direct to ‘just’ ING », ING.com,‎ (lire en ligne)
  16. « Banque en ligne : pourquoi ING Direct cède-t-elle certaines de ses filiales ? », cBanque Actu,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]