Morgan Stanley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Morgan Stanley
Description de l'image Logo Morgan Stanley.png.
Création 1935
Forme juridique société anonyme (NYSE : MS)
Slogan The world wise
Siège social Drapeau des États-Unis New York (États-Unis)
Activité Banque d'investissement
Produits Services financiers, banque d'investissement
Effectif 55 802 (2014)
Site web http://www.morganstanley.com

Morgan Stanley (NYSE : MS) est une banque américaine dont le siège social est le Morgan Stanley Building situé dans le quartier de Midtown Manhattan à New York[1]. Morgan Stanley opère dans 42 pays et dispose d'un réseau de 1 300 bureaux employant 60 000 collaborateurs[2]. L'entreprise fait état d'un total de 1 900 milliards de dollars d'actifs gérés pour le compte de clients fin 2013.

La banque opère aujourd'hui dans trois grands domaines d'activité : la banque privée, la banque d'investissement et la gestion d'actifs.

Histoire[modifier | modifier le code]

La firme, créée par les associés de J.P. Morgan & Co. Henry S. Morgan (petit-fils de John Pierpont Morgan), Harold Stanley et d'autres, vit le jour le 16 septembre 1935 en réaction au Glass-Steagall Act qui exigeait la séparation entre banques d'affaires et banques commerciales. La première année, l'entreprise atteint 24 % de part de marchés (US$1.1 milliard) dans les introductions en bourse et placements privés.

En 1996, Morgan Stanley acquiert l'entreprise de gestion d'actifs Van Kampen American Capital, qui emploie 1 200 personnes, pour 745 millions de dollars[3].

En 1997, Morgan Stanley fusionne avec Dean Witter Reynolds, pour créer la plus importante entreprise de courtage des États-Unis, avec 44 200 employés, dans une transaction d'un montant de 10,2 milliards de dollars. Les actionnaires de Dean Witter Reynolds reçoivent alors 55 % du nouvel ensemble, appelé Morgan Stanley, Dean Witter, Discover, contre 45 % pour ceux de Morgan Stanley[4],[5].

En avril 2003, Morgan Stanley signe avec 9 autres banques un [|Accord amiable du 28 avril 2003 à Wall Street|compromis et une amende]] avec la SEC et l'association des courtiers américains d'un montant global pour ces 10 banques de 1,4 milliard de dollars[6].

En décembre 2006, Morgan Stanley scinde son activité de carte de crédit dans une nouvelle structure qui deviendra Discover Financial[7],[8].

En 2009, Morgan Stanley fusionne ses activités de gestion de fonds avec celles de Smith Barney, filiale de Citigroup, dans une co-entreprise, que détient Morgan Stanley à 51 %, sous le nom de Morgan Stanley Smith Barney. Morgan Stanley en plus de cette participation dans cet ensemble verse la somme de 2,7 milliards de dollars à Citigroup regroupant près de 20 000 employés pour 1,7 billions d'actifs gérés. Dès la création de cette co-entreprise, Morgan Stanley annonce son intention d'acquérir à terme la totalité des actions de celles-ci sous une durée de 5 ans[9],[10].

La même année, Morgan Stanley vend sa filiale Van Kampen Investments, qui gère 119 milliards de dollars d'actifs, à Invesco contre 1,5 milliard de dollars, en plus d'une participation de 9,4 % dans Invesco[11],[12].

En avril 2010, la banque d’affaires américaine enregistrait la plus grande perte jamais réalisée par un fonds spécialisé dans l’immobilier soit 8,8 milliards de dollars[13]. Le 2 septembre 2011, le gouvernement des États-Unis a commencé des poursuites judiciaires contre Morgan Stanley pour son rôle dans la crise des subprimes[14].

En 2012, Morgan Stanley monte sa participation dans Morgan Stanley Smith Barney de 51 % à 65 %, en acquérant une participation de 14 % détenue par Citigroup contre 1,89 milliards de dollars. Dans le même temps cette filiale est renommée Morgan Stanley Wealth Management[15],[16]. En juin 2013, Morgan Stanley acquiert les 35 % qu'il ne détient pas encore dans Morgan Stanley Smith Barney pour 4,7 milliards de dollars. En mars 2013, Morgan Stanley Wealth Management avait 16 284 employés pour 1,79 billions d'actifs gérés[17].

En mars 2015, Morgan Stanley scinde ses activités de commerce de gaz naturel, dans une nouvelle entité indépendante, Pentagon Energy, suite à la pression de la Réserve fédérale des États-Unis[18]. En mai 2015, Morgan Stanley vend ses activités de courtages de pétrole à Castleton Commodities International pour un montant incconu, mais estimé à plus d'un milliard de dollars[19],[20]. En juillet 2015, Morgan Stanley vend ses activités de commerce de gaz naturel et d'énergie en Europe à Shell, pour un montant indéterminé[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Contact Us". Morgan Stanley. Retrieved on August 28, 2009.
  2. « Morgan Stanley article in The Gateway » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), The Gateway Online, consulté le 25 novembre 2009
  3. Morgan Stanley And Merrill Set To Add Money Managers, Peter Truell, The New York Times, 25 juin 1996
  4. Morgan Stanley et Dean Witter agree to merge, Peter Truell, The New York Times, 6 février 1997
  5. Dean Witter to Buy Morgan Stanley in $10-Billion Deal, Thomas Mulligan, Los Angeles Times, 6 février 1997
  6. The Global Settlement : An Overview, Frontline, PBS
  7. Spinoff Set by Summer for Discover, Landon Thomas, 20 décembre 2006
  8. Morgan Stanley Plans to Spin Off Discover Card, Ann Davis, Robin Sidel et Randall Smith, The Wall Street Journal, 5 avril 2005
  9. Citi and Morgan to merge brokerages, David Ellis, CNN Money, 13 janvier 2009
  10. Citigroup, Morgan Stanley Agree to Merge Brokerages, CNBC, 13 janvier 2009
  11. Morgan Stanley to sell Van Kampen to Invesco, Greg Farrell, Financial Times, 20 octobre 2009
  12. Invesco to Buy Morgan Stanley Unit for $1.5 Billion, 19 octobre 2009
  13. "Morgan Stanley victime d'investissements immobiliers hasardeux",
  14. François, « Scandale hypothécaire à Wall Street - Washington poursuit les banques : Bank of America, Morgan Stanley et Goldman Sachs sont du nombre », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  15. Morgan Stanley Boosts Smith Barney Stake, Aaron Lucchetti et Suzanne Kapner, The Wall Street Journal, 18 septembre 2012
  16. Morgan Stanley to Take Over Smith Barney, With Citigroup’s Blessing, The New York Times, Michael J. de la Merced, 11 septembre 2012
  17. Morgan Stanley Receives Approval to Purchase Smith Barney, Michael Moore, Bloomberg, 21 juin 2013
  18. Exclusive: Morgan Stanley to sell natural gas business scrutinized by Fed, Reuters, Lauren Tara Lacapra, 30 mars 2015
  19. Morgan Stanley vend son activité pétrole, Le Monde, 12 mai 2015
  20. Castleton joins oil trade titans with Morgan Stanley deal, Jonathan Leff, Reuters, 12 mai 2015
  21. Shell buys Morgan Stanley's Europe gas and power trade book, Ron Bousso, Reuters, 10 juillet 2015

Lien externe[modifier | modifier le code]