Wells Fargo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wells Fargo & Co.
Description de l'image Wells Fargo Bank.svg.
Création
Forme juridique Société par actions
Action NYSE : WFC
Siège social Drapeau des États-Unis San Francisco (États-Unis)
Direction John G. Stumpf
Activité Finance
Produits Services financiers, Assurance
Effectif 263 900 (2014)
Site web www.wellsfargo.com
Ancien Logo

Wells Fargo est un groupe financier américain dont le siège social est à San Francisco en Californie. C'est la quatrième banque des États-Unis en termes d'actif. Le groupe exerce des activités diverses et possède des filiales au Canada, aux Mariannes du Nord et dans les Caraïbes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Wells, Fargo & Company fut créée à New York, le par Henry Wells et William Fargo, créateurs avec John Warren Butterfield (en) d'American Express. Ce dernier ne désira pas participer à l'élargissement des affaires en Californie où l'on venait de découvrir de l'or. L'entreprise est alors présente tant dans le secteur bancaire que dans les transports terrestres. Durant les années 1960, Wells Fargo est très présent sur la ligne du Pony Express. En 1866, Wells Fargo, Holladay et Overland Mail, trois entreprises de transports fusionnent sous le nom de Wells Fargo.

En 1905, Wells Fargo sépare ses activités de transports de ses activités bancaire, ces dernières sont fusionnées avec la Banque du Nevada, dirigée par Isaias W. Hellman, qui l'avait ensuite rebaptisée Nevada National Bank en 1898. En 1923, Wells Fargo Nevada National Bank fusionne avec Union Trust Company pour former la Wells Fargo Bank & Union Trust Company.

En 1918, les activités de Wells Fargo dans les transports sont nationalisées en même temps que celles d'Adams Express, du Southern Express et d'American Express pour former la Railway Express Agency.

En 1960, Wells Fargo fusionne avec American Trust Company pour former la Wells Fargo Bank American Trust Company, avant de changer de nom en 1962 pour Wells Fargo Bank.

En 1986, Wells Fargo acquiert pour 1,08 milliard de dollars Crocker National, filiale de Midland Bank depuis son acquisition en 1980. Cette acquisition est la plus importante de l'histoire bancaire du pays à ce moment là. Wells Fargo prévoit en rapport avec cette acquisition la suppression de 5 000 postes, dont 1 6000 immédiatement après l'acquisition, sur les 26 000 du nouvel ensemble, ainsi que la suppression de 120 agences ne laissant plus que 500 agences dans le nouvel ensemble[1],[2].

En 1988, Wells Fargo acquiert la filiale californienne de Barclays, qui emploie 1 100 personnes, pour 125 millions de dollars[3],

En 1996, Wells Fargo acquiert First Interstate pour 11,6 milliards de dollars, battant l'offre de 10 milliards de First Bank System of Minneapolis. Cette acquisition est alors la plus importante en valeur du secteur bancaire américain. L'acquisition prévoit la suppression de 10 000 emplois sur les 48 000 du nouvel ensemble[4].

En 1998, Northwest Corporation fusionne avec Wells Fargo & Co dans une opération d'un montant de 31,4 ou 34 milliards de dollars, selon les sources. Lors de cette fusion, il est décidé que le nouvel ensemble sera dirigé par les équipes conjointement par les deux équipes, mais qu'il prendrait le nom de Wells Fargo et qu'il aura son siège social à San Francisco, au lieu de Minneapolis qui était le siège de Northwest. De plus, les actionnaires de Wells Fargo receçoit 52,5 % du nouvel ensemble contre 47,5 % pour ceux de Northwest [5],[6],[7].

En avril 2000, Wells Fargo acquiert First Security of Utah pour 2,9 milliards de dollars, suite à l'échec de la fusion entre First Security of Utah et Zions. Par cette opération, Wells Fargo consolide fortement sa présence dans l'Utah, et intègre près de 9 600 employés[8].

En octobre 2008, Wells Fargo acquiert Wachovia pour 15,1 milliards de dollars. Alors que 4 jours avant, Citigroup avait fait une proposition de rachat à Wachovia de seulement 2 milliards de dollars, de par les difficultés importantes que rencontrer Wachovia, en pleine crise financière. Finalement après protestation de Citigroup sur le non-respect de l'accord exclusif de négociation qu'il avait signé avec Wachovia, Citigroup retire son offre et Wells Fargo acquiert Wachovia[9],[10]. Après l'acquisition de Wachovia, le groupe détient 6 650 agences, 12 260 distributeurs automatiques pour 48 millions de clients.

Carte de l'implantation de Wells Fargo en 2010.

En février 2012, Wells Fargo avec JPMorgan Chase, Citigroup, Bank of America, Ally Financial paient une amende commune de 25 milliards de dollars de par des saisies immobilières irrégulières[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Crocker absorbed into Wells Fargo, Andrew Pollack, The New York Times, 31 mai 1986
  2. Wells Fargo Will Take Over 116-Year-Old Bank This Week : Crocker Nearly Gone but Not Forgotten, Los Angeles Times, 27 mai 1986
  3. Wells Fargo to Buy Barclays in California, Lawrence Fisher, The New York Times, 16 janvier 1988
  4. Wells Fargo Wins Battle for First Interstate, Saul Hansell, The New York Times, 25 janvier 1996
  5. Wells Fargo And Norwest Plan Merger, Timothy L. O'Brien, The New York Times, 9 juin 1998
  6. Norwest, Wells Fargo Agree to Form Banking Giant in $31.4 Billion Pact, Matt Murray, The Wall Street Journal, 9 juin 1998
  7. Business: The Company File Wells Fargo, Norwest to merge, BBC, 8 juin 1998
  8. Wells Fargo to Buy First Security of Utah, The New York Times, 11 avril 2000
  9. Wells Fargo to Buy Wachovia in $15.1 Billion Deal, 3 octobre 2008
  10. Wachovia Chooses Wells Fargo, Spurns Citi, David Enrich et Dan Fitzpatrick, The Wall Steet Journal, 4 octobre 2008
  11. Les dix plus grosses amendes infligées par les Etats-Unis aux banques en trois ans, Le Monde, 14 juillet 2014

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]