Barclays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Barclays

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Barclays

Création 1896
Dates clés 2001 : devient le sponsor officiel du Championnat d'Angleterre de football
Forme juridique Société anonyme
Siège social Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Direction Anthony Jenkins (CEO)
Activité Services financiers
Site web www.barclays.co.uk
Chiffre d’affaires 65.91 G USD (2009)
Résultat net 15.17 G USD (2009)
Code banque (BIC) BARCGB22
Code établissement (IBAN) BARC
ISIN GB0031348658

Barclays est une banque britannique basée à Londres au Royaume-Uni et fondée en 1896. Le groupe est coté sur l’indice FTSE 100 de la bourse de Londres et fait partie des « big five », les 5 plus grandes banques britanniques.

Barclays exerce ses activités dans plus de 60 pays que ce soit en Europe en particulier au Royaume-Uni, en Asie ou encore en Amérique et en Afrique. Le groupe emploie 111300 personnes dans le monde dont 32 000 en Afrique du Sud à travers sa nouvelle filiale Absa acquise en 2005.

En 2005, Barclays est la quatorzième banque européenne en termes de fonds propres.

Depuis 2001, c'est le sponsor de la Premier league (Championnat d'Angleterre de football) grâce à un contrat qui court au minimum jusqu'en 2008.

La crise financière de 2008 a provoqué une chute de ses actions en bourse de 69,02 % l'an dernier en raison des « crédits toxiques » qu'elle détenait en ce qui concerne les CDS. Depuis début 2009, l'action a perdu 53,57 % au 20 janvier portant ainsi la baisse à 85,28 % depuis le 1er janvier 2008[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1896 : Plusieurs petites banques londoniennes basées en Lombard Street s’associent pour former une nouvelle banque qui prend le nom de Barclays & Company
    Cette nouvelle banque possède 182 agences, principalement dans l’est et le sud-est de l’Angleterre
  • 1905 : Acquisition de Bolithos présent en Cornouailles et le sud-ouest du pays
  • 1916 : Acquisition de United Counties Bank dans le Midlands
  • 1918 : Fusion avec London, Provincial and South Western Bank et devient l'une des « big five »
  • 1925 : Développement international : fusion de Colonial Bank, Anglo Egyptian Bank' et National Bank of South Africa pour former Barclays International
  • 1926 : Barclays possède 1837 agences
  • 1969 : Barclays achète Martins Bank, la plus grande banque britannique ayant son siège hors de Londres
  • 1991 : Acquisition en France de l’Européenne de Banque (ancienne Banque Rothschild) et de sa filiale Laffitte Investissement
  • 1992 : Barclays crée en France sa filiale en assurance-vie Barclays Vie
  • 1997 : Développement de la banque par Internet
  • 2000 : Acquisition de Woolwich Plc
  • 2005 : Acquisition de Absa, la première banque de détail sud-africaine. Émigration de son quartier général à Canary Wharf
  • 2008 : Barclays rachète pour 1,7 milliard de Dollars US la banque d'investissement et le courtage de Lehman Brothers, la banque d'affaires américaine, après sa faillite dans la crise des subprimes.
  • 2011 : en août, Barclays annonce la suppression de 3 000 emplois, conséquence du « durcissement de la régulation et [de] l'impact de la propagation de la crise de la dette souveraine à ses activités de banque d'investissement »[2]. Barclays se sépare de sa filiale de capital-investissement, Barclays Private Equity, qui se renomme Equistone Partners[3].
  • 2012 : Le Président de Barclays, Marcus Agius, annonce sa démission, estimant être "l'ultime responsable" d'un scandale de manipulation des taux d'intérêts, affectant l'image de la banque[4].
  • 2012 : Acquisition de la filiale britannique de ING Direct pour 320 millions d'€[5].
  • 2012 : Barclays se sépare de l'activité "comptabilité opcvm" et la transfere chez la filiale du Crédit Agricole CACEIS ( 6 personnes sont transférées dans le package)

Données financières[modifier | modifier le code]

Barclays a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 65,91 milliards de dollars et des bénéfices de 15,17 milliards de dollars[6].

Accusations et critiques[modifier | modifier le code]

Scandale de la manipulation du Libor[modifier | modifier le code]

En Juin 2012, Barclays est la première banque condamnée dans le scandale du Libor, suivie en décembre par UBS. Barclays a dû payer une amende de 290 millions de livres pour avoir manipulé le taux du Libor, utilisé pour fixer le taux de plus de 300 000 milliards de $ de prêts. Barclays est également attaquée en justice par Guardian Care Homes Ltd à ce sujet, et doit donner à cette compagnie le nom des 208 employés nommés dans cette affaire[7].

Divers[modifier | modifier le code]

Greenpeace a attribué à Davos le "prix de la honte" 2012 à Barclays et au groupe brésilien Vale[8],[9].

Le 10 février 2014, la banque a annoncé que des milliers de données de ses clients avaient été piraté et vendues au marché noir. [10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]