Standard Chartered

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Standard Chartered
Description de l'image Standard Chartered logo.gif.
Dates clés 1853 (Création)
Fondateurs James Wilson
Personnages clés Bryan Sanderson (PDG) (2005)
Forme juridique Société Anonyme
Slogan Here for good
Siège social Londres, Royaume-Uni (siège social)
Activité Services Financiers
Effectif ~ 70 000
Site web www.standardchartered.com

Standard Chartered est une banque britannique fondée en 1853, dont le siège social est à Londres. Elle est cotée sur l’indice FTSE 100 de la bourse de Londres et figure parmi les 30 plus grosses capitalisations boursières britanniques.

Bien que fondée en Grande-Bretagne, la banque a très peu de clients au Royaume-Uni. Standard Chartered exerce ses activités dans le monde entier, tout particulièrement en Asie-Pacifique (environ 65 %), puis l’Europe (25 %) et l’Afrique (10 %). 30 % de ses bénéfices provenaient de Hong Kong en 2004.

Histoire[modifier | modifier le code]

Standard Chartered a été créée par la fusion de deux banques britanniques d'outre-mer : Standard Bank of British South Africa et The Chartered Bank of India, Australia and China.

Chartered Bank[modifier | modifier le code]

Chartered Bank est la plus ancienne banque ayant été fondée, ceci par une charte royale en 1853 de la Reine Victoria. En 1858, Chartered Bank ouvre ses premières filiales à Calcutta et Bombay puis, peu après à Shanghai. L'année suivante, des filiales sont ouvertes à Hong Kong et à Singapour. De 1860 à 1900, Chartered Bank a ouvert des bureaux à travers toute l'Asie. Au début 1900, Chartered Bank est devenue la première banque étrangère à obtenir le droit d’exercer à New York.

En 1957, Chartered Bank acquiert l'Eastern Bank et son réseau présent à Aden, au Bahreïn, à Beyrouth, à Chypre, au Liban, au Qatar et aux Émirats arabes unis.

Standard Bank[modifier | modifier le code]

1862, marque la fondation de Standard Bank par un groupe de businessmen mené par l'Écossais John Paterson. L'année suivante, la Standard Bank ouvre une filiale à Port Elizabeth en Afrique du Sud. De 1890 aux années 1910, la Standard Bank a ouvert des succursales à travers l'Afrique.

Au milieu des années 1950, la Standard Bank possède 600 agences en Afrique. En 1953, elle fut la seule banque jugée dans l'affaire des piastres (1948-1953). En 1965, Standard Bank fusionne avec Bank of British West Africa. Cette fusion permet de développer son réseau avec de nouvelle filiale au Nigeria, au Ghana, en Sierra Leone, au Cameroun et en Gambie.

Standard Chartered[modifier | modifier le code]

1969 marque la fusion amicale entre Standard Bank et Chartered Bank pour former une nouvelle entité appelée Standard Chartered. Dès lors, Standard Chartered acquiert Hodge group et Wallace Brothers group puis ouvre de nouveaux bureaux en Europe, en Argentine, au Canada, au Panama, au Népal et aux États-Unis. Le groupe acquiert également 3 banques américaines dont Union Bank of California qui lui ouvre le marché du Brésil et du Venezuela.

Vers la fin des années 1980, la banque britannique Lloyds lance une OPA hostile sur Standard Chartered. Cette tentative échoue et Standard Chartered conserve son indépendance.

Dans les années 1990, le groupe continue son développement comme au Viêt Nam en 1990, le Cambodge et l'Iran en 1992, la Tanzanie en 1993 et le Myanmar en 1995.

En janvier 2015, Standard Chartered annonce la suppression de 2 000 postes, après que 2 000 ont été supprimé les mois précédents. En parallèle près de 100 agences devraient être fermées[1]. En juin 2015, Standard Chartered vend sa participation dans China Cinda Asset Management, une structure de défaisance pour 215 millions de dollars[2].

Communication[modifier | modifier le code]

Standard Chartered devient le sponsor officiel du club anglais de football de Liverpool FC pour la saison 2010-2011 remplaçant Carlsberg.

Références[modifier | modifier le code]