China Construction Bank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CCB.
image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

China Construction Bank
Image illustrative de l'article China Construction Bank
illustration de China Construction Bank

Création 1954
Personnages clés Guo Shuqing, Chairman
Jianguo Zhang, CEO
Forme juridique Société cotée en bourseVoir et modifier les données sur Wikidata
Action HKEX : 0939
SSE : 601939
OTC Pink : CICHY
Slogan CCB Builds modern living
Siège social Drapeau de la République populaire de Chine No.25 Finance Street, Xicheng District Beijing République populaire de ChineVoir et modifier les données sur Wikidata (Chine)
Actionnaires Central Huijin Investment (57,31 ) et Temasek Holdings (5,77 )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité finance et assurance
Produits service financier
Société mère Central Huijin InvestmentVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales China Construction Bank (Asia)
CCB International (Holdings)
CCB Financial Leasing
CCB Trust
Sino-German Bausparkasse
CCB London
CCB Principal Asset Management
CCB Life Insurance
Effectif 369 183
Site web ccb.com

Capitalisation 162,8 milliards de US$
Chiffre d’affaires 146,8 milliards de US$
Résultat net 36,4 milliards de US$
China Construction Bank Luxemburg

China Construction Bank (CCB) (chinois simplifié : 中国建设银行 ; chinois traditionnel : 中國建設銀行 ; pinyin : Zhōngguó Jiànshè Yínháng) est la deuxième grande banque commerciale de la république populaire de Chine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La banque est fondée le à Pékin sous le nom People's Construction Bank of China (中国人民建设银行; Zhōngguó Rénmín Jiànshè Yínháng).

Le , elle change de nom pour devenir la China Construction Bank. En septembre 2004, elle devient la China Construction Bank Corporation.

En 2005, Bank of America fait l'acquisition de 9,9% de China Construction Bank pour $3 milliards, puis monte à 20,9% en rajoutant $11 milliards à son achat initial. En 2009, la BofA revend 10% de la CCB et encaisse $7,3 milliards dans un contexte post-2008 morose[1].

En 2011, BofA revend 5% de la CCB à un consortium chinois (réunissant la State Administration of Foreign Exchange, la National Social Security Fund, et CITIC Securities) pour $8,3 milliards[2].

En janvier 2013, en vue de son plan de développement international, la CCB signe un contrat de partenariat de 3 ans avec le club de football anglais Manchester United[3].

En mars 2013, la CCB investit $150 millions pour s'installer sur le marché russe dans un contexte de renforcement des échanges de matières premières entre la Chine et la Russie[4],[5]. Puis en mai 2013, la CCB se joint aux fonds souverains du Qatar, de la Norvège et de l'Azerbaïdjan pour racheter 55% de la VTB, seconde banque russe, pour $3,3 milliards[6]. En juillet 2013, la CCB démarre ses opérations dans le Luxembourg[7]. En novembre 2013, la CCB débourse $723 millions pour le rachat d'une participation majoritaire (72%) dans la banque brésilienne Banco Industrial & Comercial (BicBanco). Cette acquisition permet à CCB d'obtenir les licences nécessaires pour pénétrer le marché brésilien, et s'inscrit dans le cadre du partenariat Chine-Brésil signé en mars 2013 et engageant les deux pays à $30 milliards de swap de devises[8].

En décembre 2014, la China Construction Bank s'implante en Suisse, à Zurich[9]. En juin 2015, la banque annonce son intention de s'installer sur le marché français[10].

En juin 2015, la CCB signe un partenariat avec Euroclear qui permet à la banque chinoise d'accéder au marché du renminbi offshore de la chambre de compensation belge[11]. En novembre 2015, le Conseil de stabilité financière classe la China Construction Bank en tant que banque systémique[12] Cette même année, le bénéfice de la banque augmente de 0,14% et atteint 31 milliards d'euros[13].

En 2016, son investissement au Brésil bat de l'aile, sa filiale enchaîne deux années de perte et la maison mère doit y injecter de nouveaux fonds ($200 millions) pour stabiliser son capital[14].

Activités[modifier | modifier le code]

中国建设银行股份有限公司 China Construction Bank, Shenyang

Elle est, selon le Forbes Global 2000, la deuxième entreprise mondiale au 1er mai 2016[15].

Elle a une filiale à Londres ainsi qu'un réseau de 13 581 agences et sous-agences en Chine et 9 agences à l'extérieur (Hong Kong, Singapour, Francfort, Johannesburg, Tokyo, Séoul, New York, Hô-Chi-Minh-Ville et Sydney).

Au 1er mai 2016, le chiffre d'affaires était de 146,8 milliards de dollars pour 36,4 milliards de bénéfices[15].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hugh Son et Christine Harper, « BofA Said to Plan Sale of China Construction Bank Stake », sur Bloomberg.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  2. (en) Henny Sender, « Chinese consortium buys CCB stake », sur Ft.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  3. (en) « China Construction Bank sponsors Manchester United », sur Constructionweekonline.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  4. (en) « China Construction Bank makes foray into Russia », sur Reuters.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  5. (en) « China Construction Bank Opens Russia Subsidiary », sur Sputniknews.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  6. (en) « UPDATE 1-Sovereign funds and Chinese bank buy into Russia's VTB », sur Reuters.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  7. (en) « China Construction Bank to set up Luxembourg base », sur Thepeninsularqatar.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  8. (en) Cristiane Lucchesi, Dakin Campbell et Giulia Camillo, « Construction Bank Agrees to Buy Majority of Brazil Bank », sur Bloomberg.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  9. « China Construction Bank veut «jouer un rôle en Suisse» », sur Letemps.ch,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  10. Édouard Lederer, « China Construction Bank sur le point de se lancer en France », sur Lesechos.fr,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  11. (en) « China Construction Bank and Euroclear sign MoU to foster offshore RMB growth », sur Euroclear.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  12. FSB publishes the 2015 update of the G-SIB list, Financial Stability Board, 3 novembre 2015
  13. « China Construction Bank: bénéfice stable », sur Lefigaro.fr,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  14. (en) Raul Zorrilla, « China Construction Bank on shaky ground in Brazil », sur Bnamericas.com,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  15. a et b The World's Biggest Public Companies, Forbes.com (consulté le 26 juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]