Et qu'on n'en parle plus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Et qu'on n'en parle plus
Auteur Michel Sardou
Pays Drapeau de la France France
Genre autobiographie
Éditeur XO Éditions
Date de parution
Nombre de pages 222
ISBN 978-2-84563-405-3

Et qu'on n'en parle plus est l'autobiographie du chanteur Michel Sardou publiée le chez XO Éditions.

Genèse[modifier | modifier le code]

Malgré l'insistance de l'éditeur Bernard Fixot, Michel Sardou avait d'abord refusé d'écrire ses mémoires, estimant que sa vie ne les valait pas. Mais sous l'influence de sa femme, Anne-Marie Périer[1], et grâce à son envie de financer l'achat de quelques hectares[2], il accepte de se livrer dans une autobiographie.

Contenu[modifier | modifier le code]

Sardou aborde tant sa vie professionnelle, ponctuée d'anecdotes sur ses chansons, que sa vie personnelle, ses femmes, ses maîtresses, ses enfants. Son ex-femme, Babette, avec qui il a vécu pendant près de 22 ans, a relu les passages qui la concernaient. Il évoque également quelques personnalités publiques comme ses amis Eddy Mitchell et Mireille Darc.

Il dialogue également, non sans humour, avec sa mère décédée (Jackie Sardou), afin de faire passer par elle les événements plus gênants.

Couverture du livre[modifier | modifier le code]

La couverture reprend, non pas une photo du chanteur, mais la photo d'un ours, selon son propre choix. Il déclare au Parisien : « Je voulais absolument que l'on me montre tel que je suis. C'est mon plus beau portrait. »[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. de Vezins, Véziane. Michel Sardou se raconte dans un livre-confession. In : Le Figaro.fr, 21 mai 2009
  2. Michel Sardou: interview d'un faux-cul. In : Moustique, 16 juin 2009
  3. Michel Sardou : « J'ai été un mauvais fils et un mauvais père ». In Le Parisien, 22 mai 2009