La Table-aux-crevés (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir La Table-aux-crevés, traitant du roman de Marcel Aymé.
La Table-aux-crevés
Réalisation Henri Verneuil
Scénario Henri Verneuil
André Tabet
d'après le roman de
Marcel Aymé
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Marceau
Les Films Vendôme
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 92 minutes
Sortie 1951

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Table-aux-crevés est un film français réalisé par Henri Verneuil, sorti en 1951.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Frédéric Gari est arrêté pour contrebande de tabac. Il jure de se venger de celui qui l'a trahi quand il sortira de prison. Le même jour, Urbain Coindet, fermier et conseiller municipal de Cantagrel, trouve à son retour du marché sa femme Aurélie pendue. Les nouvelles vont vite et son beau-père fait courir le bruit que c'est Urbain l'assassin. Capucet, ivrogne, mais représentant de la loi, décide d'ouvrir une enquête que le curé arrête bien vite, car elle provoque une certaine effervescence dans le petit pays, d'autant plus qu'Urbain fait à nouveau la cour à une belle et jeune femme, Jeanne Gari, la sœur du contrebandier. Le village est partagé en deux clans, qui s'affrontent autant sur le plan local, que sur celui de la politique. Républicains et cléricaux basent leur campagne sur l'innocence ou la culpabilité d'Urbain. Grâce à Victor, on finira par découvrir que c'est Capucet le coupable involontaire de cette mésentente.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]