Patroon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme de patroon (du néerlandais patroon, propriétaire ou dirigeant d'une compagnie) était un propriétaire terrien possédant des droits seigneuriaux sur de grandes étendues de terre (un patroonat, en néerlandais patroonschap) dans les colonies néerlandaise des Amériques au XVIIe siècle (notamment en Nouvelle-Néerlande et dans les Antilles).

À travers la Charte des libertés et d'exemptions de 1629, la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales commença par accorder ces privilèges juridiques et des terres à certains riches marchands néerlandais qui promettaient de coloniser leur domaine avec au moins cinquante familles en quatre ans. Ces incitatifs, qui permettaient à la compagnie de sous-traiter ses obligations l'immigration (aussi connu comme "Droits et Exemptions"), recoupaient des droits non seulement fonciers, mais aussi juridiques et commerciaux.

La première version de la politique stipulait que les terres cédées par la compagnie pouvaient recouvrir une surface de 16 milles de longueur sur une rive d'un fleuve, ou 8 milles de chaque rive d'un fleuve. En 1640, la charte a été révisé pour diviser ces tailles par deux et permettre à n'importe quel Néerlandais qui le pouvait d'accéder à la propriété.

Références[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]