Anglo-Américains (groupe ethnique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anglo-américain.
Anglo-Américains
Description de cette image, également commentée ci-après
Le Mayflower dans le port de Plymouth peint par William Halsall (1882).
Populations significatives par région
Population totale 24 787 018 (2015)[1]
Autres
Régions d’origine Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Langues Anglais
Religions Protestantisme
Ethnies liées Anglais, Anglo-Canadiens, Irlando-Américains, Scotto-Américains, Gallo-Américains

Un Anglo-Américain est un citoyen des États-Unis qui a des ancêtres originaires d'Angleterre.

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 24 787 018 personnes se déclarent d'ascendance anglaise, soit près de 8 % de la population[1]. Les Anglo-Américains forment le troisième plus grand groupe ethnique européen, après les Germano-Américains et les Irlando-Américains.

Au XVIIe siècle, les premiers colons anglais ont habité la colonie protestante de Virginie, fondée par les Tudors, puis la province catholique du Maryland, fondée par les Stuarts. Mais la colonisation britannique a véritablement commencé avec la fondation de la ville de Jamestown.

Comme la plupart des groupes d'immigrants, les Anglais ont participé à la prospérité économique et ont commencé à migrer en grand nombre sans le soutien de l'État, en particulier au XIXe siècle. La langue anglaise est parlée à présent par 82 % de la population des États-Unis en tant que langue maternelle (96 % de la population la parlant au moins un peu ou très bien).

Culture anglo-américaine[modifier | modifier le code]

Outre leur apport de la langue nationale, les Anglais qui sont venus aux États-Unis, et leurs descendants, ont influencé à jamais l'histoire américaine. George Washington, le premier Président des États-Unis, ainsi qu'un certain nombre de Pères fondateurs, comme John Adams, Thomas Jefferson ou Benjamin Franklin, étaient issus de l'immigration anglaise. Par la suite, plus des trois quarts des présidents américains qui se sont succédé, avaient des souches anglaises.
Dans le monde des affaires, Bill Gates, le fondateur de Microsoft, est devenu l'homme le plus riche du monde.
En fait, la quasi-totalité des politiciens et intellectuels américains du début des États-Unis était d'ascendance anglaise.

L'industrie du cinéma américain contient une floraison d'Anglo-Américains. Certains ont marqué de leur empreinte l'âge d'or d'Hollywood comme Gary Cooper, James Dean ou Jayne Mansfield. De nos jours, parmi les plus célèbres nous pouvons citer Clint Eastwood, Richard Gere, Brad Pitt, Marcia Cross, Edward Norton ou Alicia Silverstone.
Parmi le monde musical actuel, on peut citer Justin Timberlake ou Britney Spears, comme les personnalités anglo-américaines les plus représentatives du moment.

Total dans les États-Unis[modifier | modifier le code]

Nombre[modifier | modifier le code]

Pourcentage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « PEOPLE REPORTING ANCESTRY », sur factfinder.census.gov.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]