Viêtnamo-Américains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viêtnamo-Américains
Description de cette image, également commentée ci-après

Pourcentage de Viêtnamo-Américains par comté des États-Unis selon le recensement de 2000.

Populations significatives par région
Drapeau des États-Unis États-Unis 1 737 433 (2010)[1]
Autres
Langues anglais, vietnamien
Religions Bouddhisme, Taoïsme, Confucianisme, Catholicisme
Ethnies liées Sino-Américains, Nippo-Américains, Coréano-Américains

Les Viêtnamo-Américains (Vietnamien: người Mỹ gốc Việt) sont les Américains d'origine Vietnamienne. Ils représentent environ la moitié de tous les Vietnamiens d'outre-mer (Việt Kiều) et sont le quatrième plus grand groupe des Asio-Américains.

Historique[modifier | modifier le code]

Des réfugiés sud vietnamiens aidé par un navire de l'US Navy en 1975.

L'immigration massive des Vietnamiens vers les États-Unis a commencé après 1975, après la fin de la guerre du Viêt Nam. Les premiers immigrants étaient des réfugiés arrivé par bateau de la république du Viêt Nam annexé fuyant la persécution par les communistes. Forcés de fuir leur patrie et souvent reclus dans les quartiers pauvres en milieu urbain, ces nouveaux arrivants ont néanmoins réussi à créer des collectivités solides dans un court laps de temps.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Avant 1975, environ 3 000 vietnamiens résidaient aux États-Unis. En 1980, la première vague de réfugiés fait que 261 729 sont comptabilisés[2]. Le recensement américain de 1990 fait état de 854 725 vietnamiens résidant sur le sol de cette nation, chiffre à priori sous-estimé, représentant plus de la moitié de la diaspora vietnamienne dans le monde[3]. En 2000, on compte 1 169 672 viêtnamo-Américains et le recensement des États-Unis de 2010 en indique 1 737 433[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

La majorité des Viêtnamo-Américains vivent sur la côte Ouest des États-Unis et au Texas. Les zones ou ils résident en nombre sont appelés Little Saigon.

Voici les villes, qui en 2010, comptent plus de 10 000 Viêtnamo-Américains.

Rang Ville Nombre (2010) Pourcentage (2010) Comment
1 San José (Californie) 100 486 10,6 Cité comptant le plus de Viêtnamo-Américains en dehors du Vietnam.
2 Garden Grove (Californie) 47 331 27,7 Partie du Little Saigon du comté d'Orange (Californie)
3 Westminster (Californie) 36 058 40,2 Partie du Little Saigon du comté d'Orange County. Cette ville à le plus fort pourcentage.
4 Houston, Texas 34 838 1,7 Le Little Saigon à Houston est localisé dans le district de Midtown à coté du Chinatown de l'agglomération.
5 San Diego, Californie 33 149 2,5 Le Little Saigon dans le quartier de City Heights, San Diego (en).
6 Santa Ana (Californie) 23 167 7,1 Partie de Little Saigon du comté d'Orange.
7 Los Angeles, Californie 19 969 0,5 A coté du comté d'Orange County.
8 Anaheim (Californie) 14 706 4,4 Partie du Little Saigon du comté d'Orange County.
9 Philadelphie, Pennsylvanie 14 431 0,9
10 New York, New York 13 387 0,2
11 Seattle, Washington 13 252 2,2
12 San Francisco, Californie 12 871 1.6
13 Portland, Oregon 12 796 2,2
14 Arlington (Texas) 12 602 3,4 Dans la région de Dallas/Fort Worth Metroplex
15 Fountain Valley, California 11 431 20,7 Dans le comté d'Orange
16 Boston, Massachusetts 10 916 1.8 Enclavé dans la ville de Quincy.
17 Garland (Texas) 10 373 4,6 Dans le Dallas/Fort Worth Metroplex
18 Milpitas, (Californie) 10 356 15,5 Prés de San José
19 Oklahoma City, Oklahoma 10 095 1,7

Relations entre les États-Unis et le Viêt Nam[modifier | modifier le code]

Lors des célébrations de la communauté Viêtnamo-Américaine, ici à San José en 2009, c'est le drapeau du Sud-Viêtnam qui est mit à l'honneur.

Aujourd'hui, concernant les relations entre les États-Unis et le Viêt Nam, les Vietnamiens sont plutôt américanophiles avec 78 % d'opinions favorables en juin 2015[4]; l'anglais est parlé par 5 000 000 de Vietnamiens, dont les locuteurs dits "partiels" [Quand ?]. Le fait que les premières générations de Viêtnamo-Américains ait fuit leur terre natale pour raisons politiques font que ceux-ci sont généralement opposé à un rapprochement entre les deux gouvernements.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) The Asian Population: 2010, Bureau du recensement des États-Unis,‎ , 23 p., p. 15
  2. « The Vietnamese Population in the United States: 2010 » [PDF] (consulté le 21 juillet 2015)
  3. « La diaspora vietnamienne aux États-Unis d'Américaine », sur Agence d'information des Missions Étrangère de Paris,‎ (consulté le 20 juillet 2015)
  4. (en) « Mostly Favorable Ratings for U.S. », sur Pew Research Center,‎ (consulté le 19 juillet 2015)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :