Commandement des centres de préparation des forces

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Commandement des centres de préparation des forces
Image illustrative de l'article Commandement des centres de préparation des forces

Création
Pays Drapeau de la France France
Effectif Environ 2 350 hommes
Fait partie de Commandement des forces terrestres (CFT)
Composée de CEPC
CENTAC
CENZUB
CENTIAL
1re RCA
CEITO
17e GA
GAM
CNCIA
Garnison Mailly-Le-Camp

Le commandement des centres de préparation des forces (CCPF) est l'organe de commandement des centres d'entraînement dédiés à la préparation opérationnelle des forces terrestres de l'armée française[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le CCPF a été créé le 1er juillet 1997 à Mailly-le-Camp, afin d'assurer une meilleure cohérence de l'entraînement et de permettre aux unités de se consacrer à la préparation opérationnelle dans les meilleures conditions possibles, dans des créneaux planifiés, préservés de toute autre contrainte. Le CCPF est subordonné directement au commandement des forces terrestres (CFT).

Mission[modifier | modifier le code]

Le CCPF a pour mission d'appuyer la préparation opérationnelle des forces terrestres dans les domaines du commandement, de la manœuvre et du tir, par la mise à disposition de moyens d'instruction collective, d'entraînement et de mise en condition opérationnelle avant projection. Les engagements d'aujourd'hui étant complexes, le CCPF peut confronter les unités à tous types d'engagements (des combats de haute intensité aux phases de stabilisation) dans un même exercice. Les commandants de brigade et les chefs de corps disposent ainsi d'éléments de contrôle leur permettant d'évaluer le niveau de leurs unités.

Composition du CCPF[modifier | modifier le code]

8 Centres d’entrainement et une commission nationale de contrôle interarmes :

  • le centre d'entraînement des postes de commandement - 3e régiment d'artillerie[2] (CEPC - 3e RA), implanté sur le camp de Mailly (10) ;
  • le centre d'entraînement au combat -1er bataillon de chasseurs: (CENTAC - 1er BC), implanté sur le camp de Mailly (10) ;
  • le Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine - 94e régiment d'infanterie[3],[4] (CENZUB - 94e RI) implanté sur le camp de Sissonne (02) ;
  • le centre d'entraînement interarmes et du soutien logistique - 51e régiment d'infanterie [5] (CENTIAL - 51RI) implanté sur le camp de Mourmelon-le-Grand (51), englobant également les camps de Suippes et de Moronvilliers ;
  • le 1er régiment de chasseurs d'Afrique (1er RCA) implanté sur le camp de Canjuers (83), qui comprend en son sein le centre d'instruction des missiles (CIM) ;
  • le centre d'entraînement de l'infanterie au tir opérationnel-122e régiment d'infanterie[6] (CEITO - 122e RI) implanté sur le camp du Larzac à La Cavalerie (12) ;
  • le 17e groupe d'artillerie (17e GA) implanté à Biscarrosse (40) ;
  • la commission nationale de contrôle interarmes[7] (CNCIA), basée à Mailly-le-Camp. Elle a pour mission de contrôler tout type d'unité, dans les différents domaines, et en particulier dans les domaines « métiers », mais également de mesurer le niveau d'aptitude opérationnelle atteint par les unités ;
  • le groupement d'aguerrissement en montagne (GAM) basé à Modane, chargé de participer à la préparation opérationnelle des unités élémentaires (priorité aux unités d'infanterie) par une instruction collective dans les domaines particuliers de l'aguerrissement individuel et collectif en milieu montagneux ;

Généraux ayant commandé le CCPF[modifier | modifier le code]

  • 1997-1998 : colonel Avenel
  • 1998-2000 : Général Durin [8]
  • 2000-2002 : Général Sechet
  • 2002-2005 : Général Barlet
  • 2005-2007 : Général Colas des Francs[9]
  • 2007-2010 : Général Henri Dumont Saint-Priest
  • 2010-2012 : Général de division Mathey [10],[11]
  • 2012-2014 : Général de division Eric Guyon [12]
  • 2015-2016 : Général de division Francisco Soriano[13]
  • 2016- : Général de brigade Jean-François Lafont Rapnouil[14]

Liens externes[modifier | modifier le code]

http://www.assemblee-nationale.fr/13/budget/plf2008/a0280-tiv.asp#P1385_68323

Références[modifier | modifier le code]