Catamaran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la voile ou un voilier
Cet article est une ébauche concernant la voile ou un voilier.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Un catamaran de sport à voile.

Un catamaran (du tamoul : கட்டுமரம், kaṭṭumaram [?], lit. « bois lié »)[1] est un bateau possédant deux coques, en général parallèles l'une à côté de l'autre. Le catamaran possédant deux coques se classe donc dans la catégorie des bateaux multicoques qui comprend également le trimaran, dont le nom dérive. L'intérêt des multicoques est d'aller plus vite grâce à des coques plus fines qui vont diminuer la résistance de l'eau, d'augmenter la stabilité, ou d'augmenter la surface du pont. Ils sont principalement utilisés en tant que voiliers de plaisance, comme navires à passagers à vitesse normale ou élevée (ferries à grande vitesse) ainsi que pour certains projets militaires.

Origine[modifier | modifier le code]

Un catamaran traditionnel sur le lac Pulicat, Inde du Sud

Le pirate et aventurier anglais William Dampier, alors qu'il parcourait le monde dans les années 1690, fut le premier à décrire un catamaran alors qu'il naviguait dans le golfe du Bengale, dans la région du Tamil Nadu. Il les décrit, en 1697, de la façon suivante : « Sur la côte de Coromandel, on les appelle catamarans. Il s'agit d'un ou deux rondins, parfois d'un bois léger […] si petit, qu'il ne transporte qu'un homme dont les jambes et le fondement sont toujours dans l'eau. »

Le mot « catamaran » provient de « kattuamaran » issu de la langue tamoule (« katta » qui signifie « lien » et « maram » pour « bois »). Ce type d'embarcation est commun dans de nombreuses parties du monde, en particulier dans le Pacifique. Les Polynésiens utilisent une forme particulière d'embarcation à deux coques que l'on appelle « prao » qui possède en plus la particularité de pouvoir avancer dans les deux sens grâce à une rotation de 180° de la voilure.

La forme commune est vraisemblablement une invention des populations polynésiennes qui utilisaient principalement des pirogue à flotteur (à balancier). L'intérêt de relier deux coques identiques est sans doute apparu avec le besoin d'augmenter la capacité de charge pour des navigations lointaines.

Dans les années 1870, l'américain Nathanael Herreshoff est probablement le premier occidental à concevoir et fabriquer des catamarans que leur vitesse et leur stabilité rendent bientôt très populaires.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le maxi catamaran Orange 2 de 37 mètres de long.
Ferry catamaran Caen Express à Ouistreham.

Les catamarans peuvent être répartis en deux familles : les voiliers et les motorisés, qui connaissent, elles-mêmes, de nombreuses déclinaisons. On y retrouve ainsi des catamarans de sport permettant l'apprentissage de la voile pour la plaisance ou la compétition, des catamarans de plus grandes dimensions plus confortables pour la croisière ou le transport de passagers, des bateaux de pêche, et finalement de grands et très luxueux yachts.

Le catamaran de transport de passagers (motorisé) est un navire confortable par mer belle et peu agitée, mais sa très forte stabilité le rend inconfortable par mer forte. Ce problème est en partie résolu par la conception de type Small Waterplane Area Twin Hull ou SWATH (catamaran à surface de flottaison minimale) à coques profondément immergées qui présente un meilleur confort, même par mer formée. En contrepartie, le tirant d'eau est augmenté et la forte surface mouillée augmente beaucoup la puissance nécessaire.

Exemples[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « catamaran », Online Etymology Dictionary (consulté le 4 septembre 2008)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]