Doni (bateau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doni.
Un dhoni à voile latine.
Un dhoni sans voile.

Un doni ou dhoni (en divehi : ދޯނި, dhoani) est un type de bateau polyvalent à voile latine ou à moteur, plus grand qu'un bokkura[1] rencontré en Inde, aux Maldives et au Sri Lanka[2]. Il mesure de 6 à 12 m, pour une capacité de 4 à 12 personnes.

Origine[modifier | modifier le code]

Le dhoni traditionnel est l’un des plus anciens navires de mer connus aux Maldives. Le terme provient du Kannada / Telugu Doni, très proche de dōnī signifiant "yacht" en persan[2]. Le mot tamoul, Kannada et Konkani désignant un petit bateau est doni et le mot malayalam désignant un petit bateau est tuoni. La forme du navire évoque une parenté avec le boutre traditionnel arabe, aussi appelé dhow, cette similitude évoque des échanges entre Arabes et les peuples d'Asie (peuple Konkani à Goa et d'autres villes portuaires de Konkan et de la côte sud-ouest de l'Inde).

Description[modifier | modifier le code]

Les dhonis mesure entre 6 et 12 m, chacun pouvant transporter de 4 à 12 personnes. Il se caractérise par une proue terminé pointu recourbé vers l'arrière caractéristique. La coque est très évasée en son centre et lorsque le bateau est mue la voile, un mât porte une voile latine.

Construction[modifier | modifier le code]

Un doni aux Maldives

Les dhonis étaient traditionnellement fabriqué à la main avec du bois de cocotier d'abord puis d'autre bois importé d'Asie continentale. Les dhonis étaient construits sans plans, le maître charpentier donne des instructions directement aux menuisiers[3]. Le site principal pour la construction des dhonis se trouve à Alifushi, dans l'atoll de Raa. La construction de dhoni est un artisanat traditionnel aux Maldives, et les jeunes apprentis sont formés par des artisans qualifiés. Les bateaux fabriqués à partir de bois prennent 60 jours à construire.

Toutefois la plupart des dhonis contemporains sont souvent construits en fibre de verre.

Usage[modifier | modifier le code]

Leur utilisation au sein de ce pays multi-insulaire est très importante. Le dhoni à voile était utilisé traditionnellement par les pêcheurs maldiviens, avant l'arrivé du moteur qui ont massivement équipé ce type de bateau. Les îles des Maldives possèdent une vaste flotte de navires de pêche construits dans le pays. La quasi-totalité d’entre elles sont des variantes du dhoni.

Grâce à un prêt de 3,2 millions de dollars US de l’Association internationale de développement (IDA), la plupart des bateaux ont été mécanisés au cours des années 1980[4]. L’ajout des moteurs a ajouté des coûts de carburant aux frais d’exploitation, mais il a permis de doubler les prises de pêche entre 1982 et 1985. De plus, les prises de 1992 (82 000 tonnes) ont battu un record; par exemple, en 1987, les prises s'élevaient à 56 900 tonnes[4].

En 1995, il y avait 1674 navires de pêche enregistrés aux Maldives. Parmi ceux-ci, 1455 étaient motorisées, 214 à la voile et 5 étaient à rames[5].

Actuellement, les dhonis équipés de moteurs diesel sont largement utilisés sur les îles de villégiature pour la plongée sous-marine, leur faible franc-bord étant idéal pour cette activité.

Un dhoni est une navire de pêche traditionnel aux Maldives.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Exploitation of Reef Resources », Food and Agriculture Organization (consulté le 12 mars 2010)
  2. a et b (en) « www.lexico.com - Dhoni »
  3. Romero-Frías 2003.
  4. a et b Chapin Metz, Helen, « Maldives: A Country Study:Fishing », Library of Congress, Washington D.C., (consulté le 4 février 2009)
  5. « Country Profile: Maldives », Fao.org (consulté le 4 février 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Romero Frías, The Maldive Islanders: A Study of the Popular Culture of an Ancient Ocean Kingdom, Nova Ethnographia Indica, (ISBN 978-84-7254-801-5, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]