Multicoque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Coque (bateau).
Structures d'un catamaran et d'un trimaran (en haut) comparées à celles de deux types de monocoques.

Un bateau multicoque est, contrairement au bateau monocoque, un bateau constitué de plusieurs coques distinctes. Les catamarans et les trimarans sont des multicoques.

Type de multicoques[modifier | modifier le code]

Un commerçant chinois aux Indes orientales néerlandaises vers 1920.

Avantages[modifier | modifier le code]

L'intérêt principal des multicoques est en règle générale :

  • des performances sous voile supérieures aux monocoques — ceci est permis par la finesse des coques, le déplacement réduit par l'absence de lest, la « raideur à la toile » (aptitude à porter la voilure) apportée par la forte stabilité transversale —,
  • une grande surface de pont, avantageuse dans le cas de navires à passagers,
  • une navigation avec une faible gîte (voiliers),
  • un tirant d'eau plus faible que celui d'un quillard,
  • un échouage généralement facile et stable (grand polygone d'appui).
  • l'obligation d'insubmersibilité, obtenue par des volumes de flottabilité. Un multicoque chaviré ne peut couler.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Toutefois, cela s'obtient au détriment d'autres aspects :

  • la structure à plusieurs coques est plus complexe (flotteurs et bras de liaison, dispersion des volumes), plus sollicitée en contrainte (dispersion des efforts) et en déformation,
  • la forte stabilité rend le multicoque plus sensible aux excitations (accélérations) dues aux vagues : le multicoque peut être très inconfortable par mer de travers ou diagonale,
  • les catamarans ont une forte stabilité initiale qui diminue très rapidement passé un certain angle de gîte. Contrairement aux monocoques lestés, un catamaran chaviré ne peut se redresser seul.
  • En dessous d'un certaine taille, l'espace « habitable » dans les coques des multicoques de plaisance est sensiblement plus réduit que sur un monocoque équivalent (voiliers). Au delà de 12m de longueur, cet inconvénient s'estompe nettement pour les voiliers de plaisance.
  • La charge utile est plus faible que sur les monocoques lestés et les avantages des voiliers multicoques sont gravement altérés dès que la charge augmente (en performances comme en sécurité)

Les différences de performances entre monocoques et multicoques sont telles qu'ils participent généralement à des compétitions séparées.

Hybrides monocoque-catamaran[modifier | modifier le code]

Il existe des navires dont les coques ne sont pas nettement séparées (scow à tunnel) ou ne sont pas séparées sur toute la longueur : l’Alcyone du Bureau d'études Mauric, le monocat de l'architecte naval français Jacques Fauroux et de Pierre Magnan.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Multicoques Magazine, Le magazine de tous les passionnés du multicoque.
  • Voile-Multicoques, Site consacré aux multicoques océaniques.
  • Jacques Fauroux Le Monocat est un concept hybride original qui consiste en une carène intermédiaire entre le catamaran et le monocoque, se rapprochant en fait d'un trimaran étroit.