RS:X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

RS:X
Image illustrative de l'article RS:X
Planche à voile RS:X

Histoire
Architecte Jean Bouldoires pour Neil Pryde
Chantier naval NeilPryde
Lancement 2004/2005
Équipage
Équipage 1
Caractéristiques techniques
Longueur 2,86 m
Maître-bau 0,93 m
Tirant d'eau 0,77 m
Déplacement 15,5 kg
Voilure 9,5 / 8,5 m2
Caractéristiques commerciales
Capacité 220 l

La NeilPryde RS:X est une planche à voile dont le choix par la Fédération internationale de voile a été validé par le Comité olympique international (CIO) pour les Jeux olympiques de Pékin 2008. Le flotteur a été dessiné par le "shaper" Jean Bouloires[1].

Elle remplace la Mistral One Design, qui était la planche adoptée pour les Jeux olympiques d'été de 1996 à Atlanta, Sydney 2000 et Athènes 2004.

Matériel[modifier | modifier le code]

Ce support est un monotype complet (flotteur, aileron, mât, voile, wishbone, rallonge, dérive) : tous les concurrents possèdent exactement le même matériel :

  • voile de 9,5 m2 pour les hommes et 8,5 m2 pour les femmes et les jeunes (cadets)
  • mât de 520 cm pour les hommes et 490 cm pour les femmes et les jeunes (cadets)
  • aileron de 66 cm pour les hommes et 60 cm pour les femmes
  • planche de 286 cm de long / 93 cm de large / 15,5 kg / 220 litres

Concept[modifier | modifier le code]

Au premier plan, une RS:X dans du petit temps

La RS:X est une planche hybride : il s’agit d’un planche pouvant naviguer dans peu de vent avec une dérive et remonter au près. Dans plus de vent, cette dérive peut se relever et la planche navigue donc au planing, s’appuyant sur l'aileron pour remonter au près. Ce support n'a finalement pas été abandonné en faveur du Kitesurf et sera donc bien présent aux JO de 2016 ainsi qu'aux JO de Tokyo au Japon en 2020, les 10 classes de la voile olympique prévues lors des Jeux Olympiques de Rio au Brésil en 2016 ayant été automatiquement reconduites à l’occasion de la conférence annuelle ISAF (la fédération internationale de voile) qui se déroulait du 9 au 16 novembre 2013 à Mascate au Sultanat d’Oman.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Page RS-X sur le site NielPride » (consulté le 14 août 2016)