Ailette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ailette (homonymie).
Lot d'ailettes et d'aubes du moteur Olympus 593 du Concorde.

Une ailette est une petite aile dont le rôle peut être de produire une sustentation[1]. Il s'agit souvent d'une simple feuille plate de métal ou d'un autre matériau.

Aérodynamisme[modifier | modifier le code]

En aérodynamique, les ailettes ont différentes fonctions selon le domaine où elles sont utilisées.

Automobile 
En Formule 1, des ailettes, placées à des endroits stratégiques, sont chargés de dévier une partie du flux d'air circulant autour de la carrosserie afin d’améliorer l’aérodynamisme, l'effet de sol et l’adhérence[2].
Aviation 
Les ailettes verticales (winglet en anglais) en bout d'ailes permettent d'amoindrir le tourbillon marginal et de diminuer ainsi la traînée induite[3].
Moteur à réaction 
Les ailettes servent à orienter le flux d'air de manière à obtenir la poussée maximum avec le meilleur rendement[4].
Turbines 
Inversement, les ailettes d'une turbine puisent autant d'énergie cinétique du fluide en circulation que possible, pour la convertir en énergie mécanique.

Transfert thermique[modifier | modifier le code]

Lorsqu'elle participe au transfert thermique, l'ailette a pour fonction d'augmenter la surface d’échange pour maximiser les transferts de chaleur entre un élément plan et un fluide extérieur[5]. Le transfert entre l'ailette et le radiateur se fait par conduction, alors que les échanges avec le fluide extérieur ont lieu par convection. On peut citer, par exemple :

  • microprocesseurs : les ailettes servent à rendre les radiateurs plus efficaces, en augmentant la surface d'échange avec l'air (échange encore renforcé par le flux d'air d'un ventilateur)[6] ;
  • radiateurs de moteur thermique : on utilise des ailettes métalliques pour augmenter la surface de contact thermique des tubes des radiateurs avec le flux d'air qui les traverse, afin d’améliorer les échanges thermiques[7].

Le rendement d'une ailette est défini comme le rapport entre la chaleur transmise à travers celle-ci et la chaleur qui serait transmise par convection ou rayonnement à partir de la surface de base de la pièce métallique, si l'ailette était supprimée[réf. nécessaire].

Un ventilateur assure un flux d'air continu quelle que soit la température de l'air ambiant ou lorsque le flux d'air naturel est trop faible (lors de l’arrêt d'un véhicule par exemple).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Ailette » (sens b7a) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales.
  2. L'aérodynamisme, sur laberezina.com (consulté le 2 février 2019), section 8 (« Les ailettes ou « fins » »).
  3. Fédération française aéronautique? Profil d’aile, portance et trainée, ENS Paris-Saclay [PDF] (consulté le 2 février 2019), p. 15.
  4. Éléments composant une turbine à gaz, sur lavionnaire.fr (consulté le 2 février 2019).
  5. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Ailette » (sens b8b) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales.
  6. Garder les processeurs les plus chauds au frais et en silence.., sur electronique-mag.com (consulté le 4 février 2019).
  7. Au sein du circuit de refroidissement: le radiateur (de refroidissement), sur BFM TV, le 5 février 2016 (consulté le 4 février 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]