Yole OK

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yole OK
Image illustrative de l'article Yole OK
Yole OK, juillet 2004
Symbole de classe
Symbole de classe
Gréement cat-boat
Histoire
Architecte Knud Olsen
Lancement 1957
Équipage
Équipage 1
Caractéristiques techniques
Longueur 4,00 m
Maître-bau 1,42 m
Déplacement 72 kg (poids de la coque, 92 kg en navigation)
Voilure 8,95 m²

La Yole OK (OK-jolle en danois) est un dériveur léger en solitaire gréé en catboat. Long de 4 mètres, à la coque à bouchains vifs, ce voilier de 1957, série internationale ISAF, a été conçu comme un bateau de préparation au Finn.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1957 Axel Dangaard Olsen de Seattle, États-Unis, demande à l'architecte naval danois Knud Olsen de réaliser les plans d'un dériveur léger en solitaire rapide et léger pouvant être fabriqué en contreplaqué. Ce bateau fut nommé O.K., en utilisant les initiales de Knud Olsen.

La Yole OK a été pensée comme un bateau de préparation pour le Finn olympique et a toujours depuis suivi ses évolutions techniques. Le gréement est identique à celui du Finn avec une voile unique gréée sur un mât tournant non haubané.

Les Yoles OK sont construites en contreplaqué, fibre de verre ou composite pour des performances équivalentes. Une grande liberté de choix existe aussi pour le gréement et l'accastillage puisque le barreur, dans le respect des règles de classe, peut procéder à ses propres adaptations. Les formes de la coque étant encadrée par une monotypie assez stricte, de vielles yoles peuvent redevenir compétitives en les équipant d'un gréement récent.

Le succès de la Yole OK s'affirma sans cesse durant les années 1960-1970. Les années 1980 amenèrent un déclin avec la concurrence du Laser.

Évolution[modifier | modifier le code]

En 2003 le mât carbone a été autorisé sur la Yole[1].

On assiste au début des années 2000 à un renouveau de la Yole OK, grâce à de nombreux vieux bateaux ré-équipés, ou de nouvelles constructions amateur.

En 2010, c'est en Aquitaine, sur le lac de Lacanau, qu'une nouvelle équipe voit le jour avec déjà 8 Yoles OK. En 2011, c'est au tour d'Angoulême de suivre la pas avec déjà 6 Yoles OK.

En 2013, Carnac a accueilli le Championnat d'Europe de la série du 20 au 26 juillet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tehnical », sur International OK Dinghy Association.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]