Liaison intercantonale d'évitement nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lien.
Route départementale 68
Cartouche de la route
Autres dénominations Liaison intercantonale d’évitement nord (LIEN)
Historique
Ouverture 1988
Caractéristiques
Direction est / ouest
Extrémité est D6110 à Castries
Extrémité ouest D986 à Saint-Gély-du-Fesc
Ceinture périphérique Montpellier
Territoire traversé
1 région Occitanie
1 département Hérault

La liaison intercantonale d’évitement nord (acronyme : LIEN) est une route départementale française dans le département de l'Hérault. Elle porte la dénomination D68 (route départementale 68).

L’objectif à terme est de permettre le contournement au nord de Montpellier depuis l'autoroute A9 et la route de Nîmes à Baillargues à l’est, jusqu’à l'A750 et la route de Lodève au hameau de Bel-Air à l’ouest. Construite sous la forme d'une route avec peu d’entrées, elle croise plusieurs routes départementales digitales reliant Montpellier aux cantons du nord de l’arrondissement.

Les tronçons sont mis en service progressivement depuis la décision du Conseil général en 1988. Le Lien devrait être complet vers 2015[1] et devrait accueillir 15 000 véhicules par jour.

Les travaux les plus problématiques ont été ceux du tronçon entre la D17 et la D986 qui contourne par le nord la source du Lez qui permet l'approvisionnement en eau potable de Montpellier.

Tronçons[modifier | modifier le code]

Parcours du Lien d'est en ouest :

De l'autoroute A9 à la route départementale 610 (ex-N110)[modifier | modifier le code]

Cette section en projet doit aller :

Ce tronçon serait réalisé si le doublement de l'autoroute A9 est créé[2].

De la route départementale 610 (ex-N110) à route départementale 109[modifier | modifier le code]

Cette section est ouverte entre la l'ancienne N110 (D610 depuis 2005) et la D21 depuis le 24 juin 1997[3], et jusqu'à la D109 en 2002.

Le point de départ se situe à la sortie nord-ouest du rond-point où se croisent la D68, l'ancienne N110 (D610 depuis 2005) et la D65 venant du sud et se dirigeant ensuite vers l'ouest[4].

La première section inaugurée comprend deux sorties permettant l'accès aux communes du nord-est de l'Hérault :

  • sur la route départementale 21 au nord de Teyran,
  • et sur la route départementale 109 au nord d'Assas.

De la route départementale 109 à la route départementale 986[modifier | modifier le code]

Cette section est ouverte en décembre 2008[5].

À partir de la D109, elle rejoint :

De la route départementale 986 à la route nationale 109[modifier | modifier le code]

Le tronçon commun avec la déviation D986 de Saint-Gély-du-Fesc, une des principales voies d’accès au nord vers Montpellier, est déjà ouvert. Il permet l'accès à Saint-Gély par trois directions au centre et au nord de Saint-Clément-de-Rivière, notamment au lycée Jean-Jaurès.

Au sud de cette déviation, partira un tronçon vers l'ouest, dont l'enquête publique est prévue au second semestre 2007[6]. Le projet prévoit deux sorties :

Tracé simplifié[modifier | modifier le code]

Sorties ouvertes en 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Le LIEN », site du Conseil général de l'Hérault ; page consultée le 25 août 2009.
  2. « Maintenant que [le doublement de l'A9] est acquis, les réflexions sur le positionnement de cet axe vont pouvoir commencer. Aucun échéancier n'est, pour le moment, envisageable », Daniel Villesot, directeur des routes au Conseil général de l'Hérault, cité dans « Autour de Montpellier », Midi libre, 10 juillet 2007. Note : en 2009, la décision de construire l'A9 bis est encore à l'étude.
  3. « La départementale 68 ouverte entre Vendargues et Teyran », article paru dans Midi libre, 3 juillet 1997.
  4. Aigues-Mortes, carte topographique au 1/25 000e n°2843 OT, Institut géographique national, 2e édition, 2000.
  5. Jean-Marc Aubert, « Route : j'ai testé le Lien », publié dans La Gazette de Montpellier n°1069, 11 décembre 2008.
  6. « Le Lien, une rocade nord livrée en 2012 », article publié dans Midi libre, 10 juillet 2007.

Autres sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]